Tournoi scolaire Sidi Mohamed Abass, édition 2010 :

8032010

 

  

« Que le monde sache, nous n’avons pas fraudé…Nous ferons appel de cette décision» 

 

Son école ayant été sanctionnée pour des cas de fraudes par
la Commission d’organisation du tournoi de football scolaire Sidi Mohamed Abass, Samba Dia, entraîneur du lycée de Sebkha conteste vigoureusement la décision de cette commission. Il juge qu’elle est injuste, illégale et immorale. Il signe et persiste que son lycée a été victime d’une machination. Dans ce cas, il n’acceptera pas d’être victime d’une injustice flagrante au moment où son équipe était bien partie pour remporter son deuxième trophée dans cette compétition. 

 

LT : Vous avez été disqualifié pour des cas de fraudes. Pourquoi avez- vous fraudé alors que vous avez une bonne équipe ? 

 

Samba Dia : Ecoutez, nous n’avons pas fraudé. Que le monde sache, nous n’avons pas triché. Notre équipe a été éliminée en dehors du terrain. On m’a téléphoné d’urgence au niveau du Challenge. Je viens on me donne les dossiers de deux élèves dont les certificats de naissances avaient quelques problèmes de dates. Le cas du premier ne posait pas de problèmes puisque le concerné Dembélé n’avait pas joué de matchs. En ce qui concerne le second dossier de Moustapha Hamady Watt qui nous vient du collège de Sebkha. C’est là tout le problème. On m’a dit qu’il a déposé des dossiers de 1989. Nous sommes partis vérifier cela au niveau de l’Etat civil. Nous avons trouvé que c’est conforme. Mais le problème, c’est que le premier acte déclaré est faux, c’est-à-dire celui de 1991. Le comité m’a dit maintenant d’aller régler ce problème le plus rapidement possible.  Je suis parti voir l’élève pour lui demander pourquoi il a ces deux dossiers non conformes. Il m’a répondu que cela est dû à l’époque où il faisait l’entrée en sixième année. Son âge avait dépassé l’âge normal pour faire l’examen. Dans ce cas son père lui a fait un autre acte de naissance pour qu’il puisse faire l’entrée en sixième Il m’a dit que c’est avec cet acte de naissance qu’il contenu ses études. D’ailleurs le ministère ne reconnaît pas l’acte de 1989. J’ai dit cela à Moustapha qui m’a dit d’accord mais il attend la décision de
la Commission concernée pour cette affaire. A la veille des demi-finales, il m’appelle et il me dit : « la commission s’est réunie et elle a pris la décision suivante : Vous êtes tombés ». Comme ça au téléphone. . 

 

LT : Et après ? 

 

Samba Dia : Je suis parti le lendemain matin pour le rencontrer dans son bureau où on est resté presque plus d’une heure de temps. Tous, ont su que nous avons été victimes d’une injustice. Au moins qu’il élimine l’élève mais le lycée qui n’est pas fautif dans tout cela.  C’est inacceptable. 

Le lycée a reçu un acte authentique de 1991.  Et puis ce qui est bizarre, c’est que cet acte a joué cinq Challenge sans problèmes. Il a joué avec moi au temps où le lycée et collège avaient fusionné à l’école 4 Pendant qu’on s’est séparé, il parti au collège pour jouer encore trois ans avec le même dossier de 1991. C’est le même dossier qui a quitté le collège de Sebkha pour venir chez nous. Donc, nous n’avons pas de problèmes.  Si maintenant par hasard l’enfant est parti déposé un autre dossier qui n’est pas de celui de 1991, c’est la sanction devait tombée sur lui mais pas sur le lycée de Sebkha. Je me suis dis mais ce n’est pas possible. D’ailleurs l’année passée il y a eu des cas similaires mais les lycées concernés n’ont jamais été sanctionnés. C’est le cas de Moussa Djibi Coulibaly qui était au collège de Sebkha qui avait doublé et que le lycée Zem Zem a repêché pour le faire joué au moins 4 ou 5 matchs. Mais Zem Zem n’avait jamais perdu ses points. Pire encore Dar El Ouloum qui avait fait jouer en quarts de finales contre Al Barka, un joueur qui a doublé dans un autre collège. Après enquête on avait simplement retiré le joueur de l’équipe mais Dar El Ouyloum est qualifié. 

Pourquoi le lycée Sebkha est, aujourd’hui, tombé ? 

 

LT : Que contez- vous faire maintenant ? 

 

Nous contons faire appel à cette décision que nous jugeons injuste. Mais le dernier mot revient au directeur du lycée Ould Mahboubi. Nous allons nous réunir pour décider quelque chose. Que le monde sache que nous n’avons pas fraudé. Cela fait sept ans que nous sommes avec le Challenge mais on ne nous a jamais reproché quoi que ce soit. » 

 

LT : le lycée est frustré. Vous êtes furieux. Pensez-vous boycotter la saison prochaine ? 

 

Samba Dia : Tout dépend de la décision que nous allons prendre avec le directeur du lycée dans la semaine. Que nous jouons ou ne jouons pas, nous sommes toujours dans la vie scolaire. 

Propos recueillis par Sy Mamadou 

 

 

Encadré avec photo 

                    

 Résultats du deuxième tour du tournoi Sidi Mohamed Abass, édition 2010 

 

Le lycée des Nations a battu le collège Teyarett1 sur le score de 4-0. Le collège Ksar a battu, quant à lui, celui de Arafat6 sur le score 4-3 après tir au but. Le troisième match opposait Le lycée Salah Dine au lycée Thierno Moctar Kelly. Le premier a remporté sur le score sans appel de 3 buts à 0. Le lycée Zem Zem n’a pas, également, fait de détails contre Dar El Ouloum. Le score final est de 2 buts à 0. Le lycée Chems Dine et le collège Ryad ont joué un match dur et palpitant- Les deux équipes ont fait à l’issue du temps réglementaire un match nul et vierge. Chems Dine a gagné par 7 à 6 au tir au but. 

Le lycée El Hadj Oumar Tall s’est bien battu contre le lycée Zahara. 2 buts à 0 au coup de sifflet final en faveur du lycée de Oumar Al Foutiyou Tall.  Le lycée de Garçons a battu 2 buts à 1 le collège Ryad 3 Le lycée El Mina a été battu par le lycée national sur le score d’1 but à 0. 

 

Des belles affiches au troisième tour 

 

Le 12 mars le lycée des Nations affrontera le lycée Oumar Tall au stade Ksar et le collège Ksar sera face à l’équipe du lycée national au stade olympique de Nouakchott. Au même moment le lycée Salah Dine rencontrera le lycée Chems dine au stade de
la Capitale et le lycée Zem Zem sera face au lycée des garçons2 au stade El Mina. Qui sera en Afrique du Sud ? L’avenir nous le dira. 

S.M   

 




4ème journée du championnat national de football, édition 2010 :

16022010

 

  

Réduite à Huit, l’équipe de TVZ a laminé NASR Sebkha 

 

La 4ème journée du championnat national de football s’est jouée à Nouakchott et Nouadhibou vendredi et samedi derniers.

A Nouakchott, l’équipe de NASR a été écrasée par celle de Tavrag Zeyna sur le score de 3 buts à 0. Une grande surprise pour certains. Car NASR est une grande équipe qui nous a habitué à un jeu plaisant et efficace depuis des décennies. Mais cette année, les banlieusards peinent à retrouver leur jeu collectif, efficace et amusant.

Sur le terrain, les joueurs montrent des signes d’impuissance et de technique. Les passes sont courtes. Les joueurs manquent d’intelligence dans le dernier geste. Du coup leur inefficacité leur porte préjudice. NASR n’occupe que la dernière place avec 1 point. 1 point pas vraiment digne d’une grande équipe comme NASR.

D’autres ont, donc, jugé la victoire de l’équipe de Tavrag Zeyna NASR (3-0) logique. Même réduite à 8 contre 9, l’équipe de TVZ a battu NASR.

Les poulains de Moussa Ould Khayri ont été plus ambitieux que les banlieusards. Cette victoire nette contre NASR, donne à TVZ un ouf de soulagement.

Mauritel a, quant à elle, battu Kédia sur le score de 2 buts à 1. L’équipe de Ksar et celle de
la Concorde ont fait match nul vierge.

A Nouadhibou,
la Snim a fait match nul vierge contre Ahmedi.

A l’issue de la 4ème journée le classement général provisoire s’établie ainsi :

1ère Concorde 8 points

2ème Snim       8points

3ème Ksar        5 points

4ème Kédia       5 points

5ème TVZ        4 points

6ème Mauritel   2points

7ème Ahmedi   2points

8ème Nasr        1point

S.M 

 

 

                            


La FFRIM revient sur sa décision   

C’est OK !
La Fédération de Football de

la République Islamique de Mauritanie est revenue sur sa décision de renvoyer trois équipes en D2. Il s’agit de FC Dar El Barka, ACAS Teyarett et FC Dar Naim n’ayant pas rempli les formalités administratives sur l’âge des joueurs, prévues par
la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), conformément aux dispositions de
la FIFA. Par solidarité, le FC Nouadhibou avait décidé de ne pas participer au championnat tant que ces équipes sont renvoyées à tort, selon le club, en D2. Du coup les stéphanois reviennent eux aussi en première division. Ces clubs doivent normalement commencer à jouer cette semaine à l’issue de la 5ème journée du championnat. 

Il faut rappeler que pour débuter le championnat national de football de D1, les Clubs sont tenues obligatoirement de remplir certaines formalités, comprenant le versement à
la FFRIM d’une somme de 150 000 UM.  C ’est ce que les clubs n’avaient pas fait.

S .M 

11ème journée du championnat national scolaire Sidi Mohamed Abass, édition 2010 

Calendrier des phases de groupe au niveau de Nouakchott 

L’agenda des phases de groupe se joue les 19 et 20 février 2010 au niveau de Nouakchott. Ainsi dans la poule A, le calendrier s’établie comme suit :  

L. Abdoulaye Djigo/ L avenir 

L Dar El Ouloum/ L Ryad 

L des Nations/ L National 

L El Vowz/ L. Ecole Et
La Vie 

Poule B 

Lycée Menahil El IIm contre Lycée Thierno Moctar Kelly 

Lycée Moctar Daddah contre Lycée Hadji Oumar Tall 

Lycée Diouykmadia contre Lycée Sebkha 

Collège Toujounine 5 contre Lycée Toujounine1 

Lycée Tavrag Zeyna contre Collège Ksar 

Poule C 

Lycée garçons 2 contre lycée Kumballi 

Lycée El Koudwa contre lycée Petit Centre 

Lycée Ebou H Gazali contre lycée Salh Dine 

Collège Arafat 6 contre lycée Arafat 2 

Poule D 

Collège El Mina contre lycée T.M 

Collège Sebkha1 contre lycée Médina 

Collège Teyarett1 contre lycée Zem Zem 

Lycée Arabe contre lycée Oumou El Ghoura 

Lycée Arafat1 contre L El Mina 

 

Sept Africains aux Jeux Olympiques d’hiver 

Du 12 au 28 février se déroulent, à Vancouver (Canada), les 21es Jeux Olympiques d’hiver. Sur presque 3000 participants (un record), seuls sept représenteront un pays africain. Depuis 1960 (premiers JO intégrant des Africains) et même depuis 1984 et la participation du Sénégalais Lamine Gueye (premier Africain noir), la pratique des sports d’hiver ne s’est pas vraiment répandue sur le continent.

82 nations, 2762 participants, 10 000 journalistes, 25 000 bénévoles, 500 000 spectateurs (sans compter les téléspectateurs) : les Jeux Olympiques d’hiver 2010 à Vancouver vont battre tous les records. Face à ces chiffres impressionnants, seulement sept athlètes représenteront le continent africain (contre dix il y a quatre ans, à Turin), jamais très présent lors de ces froides olympiades.

A Vancouver, seule l’Afrique du Sud devra choisir son porte-drapeau parmi deux athlètes. Le premier, Oliver Kraas, vit et s’entraine en Bavière. Aux Jeux Olympiques de 2006 (ses premiers), il avait terminé 57e du sprint masculin et abandonné avant la fin des 15km et 50km. Histoire de pimenter sa deuxième participation aux JO, Kraas a déclaré dans une interview accordée avant sa qualification qu’il skierait nu s’il était en quarts-de-finale. Pari tenu… Son compatriote, Peter Scott, risque d’être un peu plus pudique, pour ses premières olympiades, à 20 ans. A la ville, Scott est moniteur de ski à Peyragudes, une station des Pyrénées françaises. A la piste, il participera à la fois au slalom et au slalom géant.
 
Encore plus jeune, le skieur de fond algérien Mehdi-Selim Khelifi, également installé dans les Pyrénées, sera le seul représentant de son pays. Nourredine Bentoumi, présent en 2006, n’a en effet pas skié cette année (et n’a donc pas pu se qualifier) et Redouane Kheddaoui a été suspendu par sa fédération pour des raisons encore troubles (Kheddaoui devait toucher une bourse du CIO, qui ne lui a jamais été versé, il avait donc envoyé un courrier aux dirigeants algériens). Deuxième athlète maghrébin qualifié, Samir Azzimani sera le seul Marocain et participera aux slalom et slalom géant. Originaire de Colombes, en région parisienne, il a, semble-t-il, vaincu la malédiction après s’être blessé à quelques semaines des JO 2006, mais aussi des Championnats du monde 2001 et 2009.
 

Alors que la première édition des JO d’hiver a lieu en 1924, il faut attendre la huitième édition pour que le continent soit représenté. Les quatre Sud-africains de 1960, puis les cinq Marocains de 1968, sont des précurseurs qui tardent à être suivis. Depuis 1984, en revanche, aucun épisode du feuilleton olympique ne s’est déroulé sans Africain.
 
Le dernier Africain engagé dans la compétition est le Sénégalo-autrichien Seck Leyti, qui a déjà participé à quelques coupes du monde et a même terminé 5e au slalom de Mitterfirmiansreut, en Allemagne. Il essaiera de marcher sur les traces du légendaire Lamine Gueye, le premier sportif d’Afrique noire qualifié pour les Jeux Olympiques d’hiver, en 1984. Gueye s’est longtemps battu pour que le comité international accorde davantage de place aux petites nations. Vingt-six ans après sa qualification pour les JO de Sarajevo, la situation n’a pas vraiment évolué et la première médaille africaine semble être un objectif très lointain.




Sports par Sy Mamadou

21122009

 Football/Partenariat :

Marque Président désormais  partenaire officiel de CSMA


C’est maintenant officiel, la marque  Président et le Challenge Sidi Mohamed Abbas, vont s’associer, cette année, pour l’édition 2009-2010 du tournoi. Une bonne nouvelle pour tous les amateurs soucieux du développement du ballon rond en Mauritanie. En acceptant de devenir pour ainsi partenaire officiel du tournoi Challenge Sidi Mohamed Abass, Président accompagne les jeunes mauritaniens dans leur épanouissement. Car, aujourd’hui, le Challenge Sidi Mohamed Abbas est une  compétition de football scolaire  inéluctable dans le pays de Moktar Ould Daddah.
La société laitière marque Président, qui a  permis aux mauritaniens de partager des moments de plaisir et de convivialité autour de ses  produits laitiers,va également donner un coup de pouce au développement du sport scolaire mauritanien.
La marque sera présente dans toutes les activités  du tournoi de CSMA.

Président veut  ainsi contribuer à ce que cet événement sportif réussisse. « Quand on aime la vie, on aime Président ! », mais quand on aime CSMA, on aime aussi Président.
Pour rappel la marque Président est une marque française de produits laitiers. Elle  présente notamment du lait demi écrémé en bouteille (50 cl) ou en briques (20, 50cl). La marque est représentée en Mauritanie par ETS MOM IMPORT EXPORT.

La marque Président donne ainsi un exemple concret aux sociétés mauritaniennes. Si les sports mauritaniens patinent toujours faute de moyens, les sociétés sont d’une part responsables. Elles ne s’intéressent qu’à la politique pour leur propre intérêt.

Le Challenge Sidi Mohamed Abbass

Selon Moulay Abass, ‘c’est une idée pionnière née de la ferme volonté de ses promoteurs d´offrir aux élèves du second cycle un cadre adéquat de sain épanouissement. Le nom de Sidi Mohamed Abbas qui lui a été attribué honore la mémoire de l´un des plus illustres fils de ce pays. Il se fixe comme objectif de promouvoir le sport et la culture en milieu scolaire.
Ce T
ournoi Scolaire de Football est une compétition de football scolaire qui a pour objectif de développer des activités sportives au profit de la jeunesse mauritanienne avec pour devise « jouer pour le plaisir et avec courtoisie « .

Le Challenge Sidi Mohamed Abass est organisée chaque année de Novembre à Avril depuis 2004. Le tournoi  regroupe les établissements scolaires du second cycle (Collèges et Lycées) du public comme du privé de Nouakchott, ainsi que les établissements de l´intérieur du pays, à raison d´un par capitale régionale. Il est ouvert aux moins de 19 ans, les élèves sont tenus à l´obligation de maintenir un bon niveau académique afin de prétendre y participer.
Il faut dire aussi que 
la Compétition profite également aux enseignants de l´Education Physique et Sportive qui y trouveront le cadre adéquat pour exercer leur métier hautement éducatif, et se veut, en outre, un creuset pour canaliser les différents talents qui y écloront.

Sy Mamadou

Joueur mondial de
la FIFA 2009 :

Qui va gagner ?

C’est officiel, les cinq nominés pour le Joueur Mondial de
la FIFA 2009 sont à présent connus, chez les hommes et chez les femmes. Qui d’Andrés Iniesta, Xavi Hernández, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Kaká chez les hommes l’emportera, nul ne le sait… Chez les femmes, la bataille sera tout aussi serrée entre Cristiane, Marta, Inka Grings, Birgit Prinz et Kelly Smith.

Les sélectionneurs et les capitaines des équipes nationales feront leur choix,le 21 décembre prochain lors du Gala du Joueur Mondial de
la FIFA qui se tiendra à Zurich.

Mais qui est d’ores et déjà le favori ? Qui est le mieux placé pour remporter le titre suprême ? Cristiano Ronaldo et Marta vont-ils conserver leur titre ? Andrés Iniesta et Inka Grings, les petits nouveaux, vont-ils créer la surprise ? Qui vivra verra.

Lutte traditionnelle :

Bombardier – Baboye presque ficelé

Le patron de l’écurie de Mbour qui a réclamé sur tous les toits une revanche à Baboye sera bientôt servi au Sénégal. Selon l’entourage de Luc Nicolaï (prometteur), il ne reste plus que quelques détails à régler avant que le combat ne voie le jour. Les deux lutteurs sont démarchés depuis longtemps par plusieurs promoteurs, mais celui de la petite côte tient la côte.
« Les négociations sont presque finies, nous ne pouvons pas dévoiler pour l’instant les montants que nous comptons leur payer. Mais, ils ne se plaindront pas » a expliqué une source bien informée et proche de Luc Nicolaï. La date du combat non plus n’est pas encore retenue. « Tout ira vite et les amateurs se frotteront les mains. Car, c’est deux grands lutteurs qui se cherchent » a-t-elle ajouté.

Face à Balla Bèye 2 le 16 avril 2006 au stade Maniang Soumaré de Thiès, Bombardier avait essuyé l’une de ses plus retentissantes défaite. Depuis lors, il cherche à prendre sa revanche sur ce dernier et à remettre les pendules à l’heure. Bombardier qui a beaucoup appris et gagné en expérience depuis cette journée à Thiès. Puisqu’il a aussi connu une autre défaite aussi catastrophique face à Gris Bordeaux.

Il a connu une année blanche après son fameux combat contre Tyson. Mais la saison dernière, il avait administré une correction à Thieck. Pendant ce temps, Baboye finissait de rassembler les suffrages sur sa personne. Il a affronté Gris Bordeaux et Yékini à deux reprises. Mais sa dernière sortie face à Lac de Guiers 2 (combat sans verdict) est restée en travers de la gorge des amateurs.

 Décès du journaliste Serigne Aly Cissé

Le journaliste sportif sénégalais Serigne Aly Cissé, est décédé vendredi 11 décembre 2009 à l’hôpital Principal de Dakar des suites d’une maladie, selon l’agence de presse sénégalaise. Ancien rédacteur en chef et secrétaire général du quotidien national –journal où il a servi jusqu’à la retraite, Serigne Aly Cissé était connu également comme l’animateur du Lion d’or, récompense destinée au meilleur sportif sénégalais de l’année. Toutes nos condoléances  à la famille du disparu et au monde sportif sénégalais.




Actu/Sport

7122009

Mondial 2010 de football: Résultats du tirage au sort
(Afrique en ligne)

Voici la composition des groupes après le tirage au sort des équipes devant disputer la phase finale de la prochaine coupe du monde de football à partir du 11 juin 2010 en Afrique du Sud.

Groupe A : Afrique du Sud, Mexique, Uruguay, France.

Groupe B : Argentine, Nigeria, Corée du Sud, Grèce.

Groupe C : Angleterre, Etats-Unis, Algérie, Slovénie.

Groupe D : Allemagne, Australie, Serbie, Ghana.

Groupe E : Pays-Bas, Danemark, Japon, Cameroun.

Groupe F : Italie, Paraguay, Nouvelle Zélande, Slovaquie.

Groupe G : Brésil, Corée du Nord, Côte d’Ivoire, Portugal.

Groupe H : Espagne, Suisse, Honduras, Chili.

Le match d’ouverture de la compétition, le 11 juin, opposera l’Afrique du Sud au Mexique.

Cape Town – Pana © Copyright Afrique en ligne 

 

 

 

Rugby 

 

La Fédération mauritanienne de rugby organisait ce vendredi 4 décembre 2009 au stade olympique de Nouakchott une deuxième rencontre de sa sélection nationale emmenée par Diallo Amadou contre l’équipe nouakchottoise des Fennecs d’Amoukrouz, dirigée par Xavier Gosseret. 

  

Pour l’occasion, les Fennecs, en ces temps de fêtes, avaient sorti leur masque fétiche et montré leurs crocs sanguinolents pour la photo d’équipe. Pensant peut être ne faire qu’une bouchée de leur adversaire, mais pêchant sûrement par excès d’orgueil. 

  

Car il en fut tout autrement. Au cours d’une belle rencontre, la Mauritanie s’imposa 7 essais à 2 contre les Fennecs, en déployant un jeu fluide, fait de passes, de raffuts, d’accélérations, qui mirent rapidement les Fennecs sur leur postérieur. 

Les Fennecs, composés de nombreux joueurs expatriés, ont certes vaillamment résisté face à toutes ces vagues déferlantes. Mais ils ne purent reprendre l’ascendant, tant la détermination et la cohésion des locaux furent fortes. Il faut aussi dire qu’ils ne pouvaient compter sur certains de leurs joueurs-clé soit rentrés en France (Baptiste, Cédric recruté à Auch), soit en déplacement (Charles, Hicham, Emeric, Colin, Babacar), ou ayant eu une panne d’oreiller ou blessé (Patrick, Kaboré). 

  

Devant une petite assistance, l’équipe mauritanienne montra qu’elle dominait son rugby et qu’elle venait de franchir une étape importante dans son essor et sa prise de confiance.  

  

Une nouvelle fois, on assista donc à une belle confrontation de style, avec d’un côté la puissance et l’expérience des Fennecs et de l’autre la vivacité et la générosité de la sélection mauritanienne. 

Les deux équipes se séparèrent dans un profond respect mutuel, lors du traditionnel couloir de fin de rencontre. 

  

En deux mois, les progrès dans le niveau de jeu est considérable et laisse augurer de belles confrontations lors des déplacements des Fennecs et de la sélection nationale en 2010, dans les pays de la sous-région. Il convient ici de remercier les deux Régis, qui officient tout au long de l’année comme arbitre, tant pour les entrainements que pour les rencontres. 


La troisième mi-temps se fera pour tous le soir même dans le cadre de l’assemblée générale du club des Fennecs, au grand plaisir des toujours plus nombreux joueurs Nouakchottois, heureux de communier dans l’esprit de partage et de convivialité, typique de ce sport fraternel qu’est le rugby.
 

  

  

Composition des équipes (XV de départ et remplaçants) : 

  

Mauritanie  : Yasser, Tommy, Mohamed, Cissoko, Yahya, Samba, Fall, Chico, Tandia, Karim, Jiddou, Yacoub,  Alpha, Papys, Cheikhna (Daco, Djax, Yacouba,  

 Medine, Dosset, Dallus, Sileze, Maaouyia,  Hadramy, Hafed, Djibi) 

  

Fennecs : Alexandre, Hami, Denis, Fred,  Daniel E., Julien, Christophe,  Xavier,  Thomas, Jaafar, Pierre, Daniel C., Michel, Ihab, Rayan  (Sidi Mohamed, Sidi Samba, Wague, Fassa).

Source : La Tribune n°478




La ‘main de Mandela’ de Thierry Henry

24112009

 

 Il y a eu la « main de Dieu » de Maradona, il y a eu le « coup de boule » de Zidane, il y aura désormais la ‘main de Mandela’ de  Thierry Henry. Face à l’Irlande ce mercredi 18 novembre  2009 du barrage retour des éliminatoires du Mondial 2010,
la  France a attendu  la prolongation lorsque Thierry Henry emmène le ballon de la main gauche dans la surface adverse pour offrir le but, salvateur pour les Bleus, à William Gallas. Dès le coup de sifflet final au Stade de France, le malaise est perceptible et déclenche la polémique : « Faut-il rejouer le match ? ». On parle alors d’« hold-up », de « tricherie »… Au-delà du monde du ballon rond, la classe politique s’empare du débat. Entre défenseurs acharnés du fair-play et partisans d’un certain opportunisme propre à ce sport, les réactions à droite comme à gauche se succèdent. Le Premier Ministre irlandais demande officiellement à
la Fifa de faire rejouer le match.
La France, quant à elle, se montre prudente et demande à ce que le sport ne soit pas mêlé à la politique. 

Dans sa réponse,
la FIFA indique que le résultat du match ne peut être modifié et que le match ne peut être rejoué. Les Lois du Jeu le stipulent clairement : pendant les matches, les décisions sont prises par l’arbitre et ces décisions sont définitives. L’Irlande se dit très déçue de cette décision. Ce samedi 21 novembre 2009, les supporters irlandais manifestaient devant l’ambassade de France à Dublin pour montrer leur mécontentement.   

S.M 

 

CAN 2010 en Angola 

Du 10 au 31 janvier 2010 se tiendra en Angola
la Coupe d’Afrique des Nations avec la rencontre Angola contre Mali en ouverture à Luanda. 

Le point sur le tirage au sort avec un groupe B explosif qui verra
la Côte d’ivoire affronter le Burkina-Faso, le Ghana et le Togo 

Le groupe B sera un véritable championnat d’Afrique de l’Ouest avec les Eléphants de Côte d’Ivoire, les Etalons du Burkina Faso, les Black Stars du Ghana et les Eperviers du Togo. 

Le groupe C verra le tenant du titre, l’Egypte, affronter le Nigeria, le Bénin et le Mozambique en outsider. 

Quand au groupe D, il verra, comme dans les qualifications, le Cameroun affronter le Gabon, avec
la Zambie et surtout
la Tunisie en piste pour la qualification. 

Les deux premiers de chaque Groupe seront qualifiés pour les quarts de finales qui s’ouvriront le 24 janvier 2010, les demi-finales auront lieu le 28 janvier et la finale, et la cérémonie de clôture, le 31 janvier. 

Les groupes :                   

Groupe A (Luanda) : Angola, Mali, Malawi, Algérie 

Groupe B (Cabinda) : Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Togo 

Groupe C (Bengela) : Egypte, Nigeria, Mozambique, Bénin 

Groupe D (Lobango) : Cameroun, Gabon, Zambie, Tunisie 




Sport

10112009

Football/FFRIM : 

 

Une fronde contre le bureau actuel de
la FFRIM? 

À quelques encablures de la finale de
la Coupe nationale de football,édition 2009 entre
la Concorde et FC Tavrag-Zeina, la guerre entre
la FFRIM et quelques Associations Sportives et  Culturelles ressurgisse, de plus belle. Ces dernières ont poussé le bouchon trop loin en  accusant le bureau fédéral actuel de clientélisme, d’absentéisme et de  népotisme.  Elles, demandent, par conséquent, la démission pire et simple de Mohamed Salem Ould Boukhreiss et de son équipe.
Selon ces  Associations, notre football est en crise parce qu’il est au plus bas du fait de la mauvaise gestion de ce  bureau.

Il faut dire que ce sont  ces mêmes ASC qui avaient voté pour Mohamed Salem Ould Boukhreiss à la tête de
la FFRIM. Deux  ans  après ces ASC veulent sa démission le plus rapidement possible pour, disent elles, sauver le football mauritanien.

Quoi qu’il en soit, il est clair que le football mauritanien n’a jamais connu des bons moments c’est à dire que  notre équipe nationale de football n’a, en aucune démarche, participé à une compétition de haut niveau depuis son existence.

Combien de bureaux fédéraux ont dirigé
la FFRIM? Le bilan, n’est –il pas toujours négatif ?
Dans ce contexte, pourront-on parler d’une crise ou  d’un niveau plus bas du football mauritanien ?

Pour parler d’une crise, il faut qu’il ait un développement. Le niveau du football mauritanien est toujours bas, plus bas que le bas depuis son existence. Le foot mauritanien est dans l’impasse depuis l’indépendance du pays. Nous savons bien que le bureau actuel a des problèmes parce qu’il n’a  pas de moyens financiers pour exécuter ses projets.

Comme vous le savez au pays du million de poètes, la politique est au dessus de toute chose. On y parle que de cette méchanceté- là.  

Aujourd’hui, malgré les mauvaises choses qu’on dise du bureau fédéral actuel de
la FFRIM, les deux  championnats nationaux de football de D1 et D2 sont normaux.

Aucune compétition nationale n’a été  annulée durant son mi- manda.

Si l’Etat décide, aujourd’hui, de s’impliquer réellement dans la gestion du  football mauritanien,
la FFRIM n’aurait pas de difficultés.

Mais si l’Etat ne parle pas du football parce  qu’il s’en moque. Il a d’autres priorités plus poignantes que le foot, eh bien, le siège de
la FFRIM sera toujours un lieu de lamentations, de querelles et de frondes.

Pourtant, l’équipe nationale de football concerne tous les Mauritaniens puisqu’elle porte les couleurs du pays. Quand elle joue un match, on écoute l’hymne national.

Le véritable problème que connaît notre football ce n’est pas

la FFRIM. C’est vous et nous.

Combien d’hommes d’affaires avons nous dans ce pays ?  Personne d’entre eux ne donne un sou à
la FFRIM. Pas des sponsors. Certains disent, c’est parce qu’il n’y a pas de résultats positifs des Mourabitouns. Comment voulez-vous que notre football réussite si vous ne fassiez rien avant tout. C’’est une farce.

S.M 

Mondial 2010/ Egypte -Algérie : 

Boutelflika s’en mêle 

La dernière rencontre de football entre Egypte et Algérie au Caire ce 14 novembre 2009  pour la qualification au mondial 2010 en Afrique du Sud, aurait fait réagir le Président algérien Abdel Aziz Boutelflika, selon la presse algérienne. Il voudrait que la protection des  supporters algériens  soit totalement assurée au Caire. Boutelflika se rendra lui-même au Caire ce 14 novembre mais c’est dans le cadre du sommet Sino Afrique.  Le président Abdelaziz Bouteflika, aurait donné des consignes strictes à l’ambassadeur d’Algérie au Caire pour que les supporteurs algériens soient protégés et même choyés pendant leur séjour en terre égyptienne. Ceci, pour ne pas avoir à revivre les regrettables troubles de 1989, avec l’histoire de Belloumi et du médecin qui avaient fait se dégrader, faut-il le rappeler, les relations entre les deux pays durant près de 20 ans. Il aura fallu que les deux chefs d’Etat interviennent pour qu’il soit mis fin à cette histoire sordide. Les autorités diplomatiques algériennes en Egypte auraient proposé de louer un hôtel complet dans le centre-ville du Caire afin de préserver la délégation algérienne et de permettre aux joueurs de préparer leur match dans les meilleures conditions. 

SM 

 

 

 

Cristiano Ronaldo indisponible au moins un mois de plus 

 

Les complications de la lésion de la cheville droite de l’ailier portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo vont le tenir éloigné des terrains au moins un mois supplémentaire, selon le journal Marca de jeudi.
 
Le club a annoncé mercredi qu’il n’y avait aucune amélioration de la blessure du joueur et que ce dernier allait consulter son ancien chirurgien, le Néerlandais Niek van Dyjk, qui l’avait opéré en 2008.
 
Le Real n’a fait aucune déclaration quant à la durée de l’indisponibilité du joueur, meilleur buteur du Real en Liga (cinq buts) et en Ligue des champions (quatre buts). Il a été acheté cet été 94 millions d’euros à Manchester United.
 
M
arca n’identifie pas ses sources, mais assure que si jamais le joueur devait être opéré, l’indisponibilité pourrait être de plusieurs mois.
« Nous allons entendre parler de la cheville de Cristiano pendant un moment », a déclaré au journal une source non identifiée du club.
 Cristiano Ronaldo, blessé à la cheville droite contre Marseille le 30 septembre puis victime d’une rechute avec le Portugal le 10 octobre, devait initialement être absent pour une période de trois à quatre semaines.
 
Ces complications pourraient l’empêcher de jouer avec la sélection portugaise qui doit affronter
la Bosnie le 14 novembre à Lisbonne et le 18 à Zenica, en barrages du Mondial-2010. 

 

 

 

C1 Afrique: 

 

Tout – Puissant Mazembe champion 

Le Tout-puissant Mazembe de Lubumbashi (RD Congo) remporte
la Ligue des champions 2009 grâce à sa victoire 1-0 sur les Nigérians d’Heartland lors du match retour (aller 1-2). Le but vainqueur a été marqué contre son camp par le Nigérian Victor Ezuruike (74e). 




Pourquoi le passage du trophée de la Coupe du monde a été boycotté par les hautes autorités de la Mauritanie ?

13102009

 

  

Depuis que  le passage en Mauritanie du trophée de
la Coupe du monde  a été boudé par les hautes autorités du pays, le monde sportif n’arrête pas de se lamenter. Le grand espoir sustenté par
la Jeunesse mauritanienne  depuis  l’arrivée au Pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est presque évaporé. Le Président de
la République ne collerait pas beaucoup d’importance au sport. Il serait d’ailleurs allergique au football. C’est ce qui, par ailleurs, retarderait la finale de
la Coupe nationale de football dont les finalistes sont connues depuis belle lurette. Par conséquent, le ministre des Sports ne voudrait pas choquer son Patron  en le forçant à aimer ce qu’il ne veut pas malgré ses promesses électorales dans ce cadre. 

Lorsque le Président de
la République aurait appris que les organisateurs du passage du trophée de
la Coupe du monde veulent l’amener au Palais présidentiel, sa réponse est négative. 

« Si le passage du trophée, c’est pour quelques heures à Nouakchott; vous pouvez rester  à l’aéroport international avec le ministre. Nous avons beaucoup d’audiences ce 4 octobre, je suis vraiment  désolé », aurait dit le Président de
la République. 

« Mes audiences- là sont  plus importantes que d’aller embrasser ou soulever un trophée que notre équipe de football n’a pas gagné», aurait-il confié à l’un de ses conseillers à
la Présidence de
la République.   

Le ministre des Sports, également, absent de l’accueil du trophée de
la Coupe du monde de football aurait désisté dans les derniers moments de l’arrivée du trophée. Pourquoi le ministre a-t-il renoncé ? Est-ce qu’il y a eu une grosse main derrière tout cela ? 


La FFRIM (Fédération de Football de

la République Islamique de Mauritanie) s’alarme. Elle  aurait  pointé, d’ailleurs, le doigt sur certains proches du ministre qui ne voulaient pas qu’elle aille là où leurs ennemis sont à la première loge. Dans notre pays toute solution est bonne pour régler des comptes  à quelqu’un. 

Ainsi la grande  médiatisation  pour un accueil à la grande pompe du trophée de
la Coupe du monde que les organisateurs de l’étape mauritanienne avaient tant souhaité n’a pas eu lieu.  Ils se sont donc mordus, deux fois, le doigt   

Il n’y a pas eu de grande médiatisation et le Président de
la République n’a pas vu ni soulevé le trophée de
la Coupe du monde.    

Ce  qui est sur, c’est que le sport n’est pas important pour les hautes autorités. Leurs préoccupations, c’est l’argent liquide ou liquide comme l’argent. Leur calcul, c’est quand  et comment construire une belle maison ou  villa. Comment payer  une belle voiture  de dernier cri. Ce qui préoccupe nos dirigeants ce sont leurs familles rien que leur famille. 

L’avenir du football mauritanien, de
la Jeunesse ou du pays tout court ne préoccupe personne. Même pas le Chef de l’Etat. Sinon comment comprendre qu’un chef d’Etat refuse de satisfaire les jeunes à travers le sport ? 

 Le football aujourd’hui est un moyen de lutter contre le chômage et la délinquance. 

En Mauritanie, tout est politisé. Aucun débat sur le sport. Les médias public ne ventent que l’œuvre du Maître avec tambour battant 24/24 comme au vieux de O/ Taya (ancien Président mauritanien renversé en 2005 par un coup d’Etat).   

Limoger des walis, à chaque fois  lors du Conseil des Ministres, n’est pas construire une nouvelle Mauritanie. La nouvelle Mauritanie passe par la refondation sincère du système politique du pays. 

Sy Mamadou 




Presse sportive :

26052009

La Tribune l’honneur 

Sy Mamma, notre reporter, primé pour la deuxième fois

Pour sa 14e  édition de remise de récompenses aux meilleurs reporters sportifs, l’Association des Commentateurs sportifs de Mauritanie a gratifié Sy  Mamadou de
la Tribune meilleurs reporters sportif de l’année 2008 pour la deuxième fois consécutive le mercredi 20 mai 2009 au City Sport en présence du Ministre de
la Culture de
la Jeunesse et des Sports et  celui de
la Communication.  Sy Mamadou  a été approuvé par ses confrères pour  son sérieux et son sens de responsabilité dans le travail.

Ensuite le président de
la Fédération de Badminton de Mauritanie Mohamed O/ Lahal a été désigné meilleurs dirigent.

La médaille d’Or pour le meilleur joueur de l’année 2008, est revenue à Ely O/ Cheickh Voulany dit Et’oo.


La Fédération Mauritanienne de Jeux de Boules a eu le Prix de meilleurs Association nationale, le club Alam  de meilleure formation.

La médaille du meilleur supporter de l’année 2008 a été récoltée par  Thiarthioura.  

Rappelons  que cette Association est dirigée par Mohamed El Hacen. L’ACSM est internationalement reconnue.

Au cours de cette cérémonie, le Ministre de
la Communication a prononcé un discours dans lequel il a souligné l’importance cette récompense. Selon lui, il est temps que  les  sports mauritaniens soient développés à l’image des autres pays voisins. Pour ce faire les journalistes sportifs un très grand rôle à jouer.

Le  président de l’Association Mohamed El Hacen a, auparavant, souhaité aux ministres et invités  la bienvenue. Il a ensuite dit que son Association  veut apporter sa contribution pour sortir les sports mauritaniens de l’impasse.




Tournoi scolaire Sidi Mohamed Abass, édition 2009 :

13042009

 

 Les trophées ! 

Vainqueur de la Compétition Lycée El Mina : Une enveloppe financière d’un montant de un million cinq cent mille ouguiya (1 500 000 um), 1 000 000 um reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des joueurs  et encadreurs et 500 000 um en matériel informatique pour l’établissement. 

Finaliste de la Compétition Lycée Aîoun : Une enveloppe financière d’un montant de huit cent mille ouguiya (800 000 um), 500 000 um reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des joueurs  et encadreurs et 300 000 um en matériel informatique pour l’établissement. 

3ème de la Compétition Lycée Zouératt : Une enveloppe financière d’un montant de 400 000 um (quatre cent mille ouguiya), 200 000 um reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des joueurs  et encadreurs et 200 000 um en matériel informatique pour l’établissement. 

4ème  de la Compétition Lycée Salah Dine : Une enveloppe financière d’un montant de 400 000 um (quatre cent mille ouguiya), 200 000 um reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des joueurs  et encadreurs et 200 000 um en matériel informatique pour l’établissement. 

Meilleur Buteur  Louly Louk Emak (Lycée El Mina – 18 buts) : Une enveloppe financière d’un montant de 100 000 UM 

Meilleur Joueur Med Abdellahi Med (Lycée des Nations) : Une enveloppe financière d’un montant de 100 000 UM 

Club des Meilleurs Supporters  Lycée Zouératt : Une enveloppe financière d’un montant de 200 000 UM                 

L’équipe la plus fair-play  Lycée Zouératt : Une enveloppe financière d’un montant de 200 000 UM   

Les 4 meilleurs arbitres: Mohamed Navea – Bâ Maleck – Ibrahima Kenemé – Djibril Guisset (200 000UM) 

Génie en Herbe : 

Le vainqueur de la Compétition Lycée Zem Zem : Une enveloppe financière d’un montant de Huit Cent Mille Ouguiya (800.000 Um), 300. 000 UM reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des 4 élèves  et de l’encadreur et 500 000 UM en matériel informatique pour l’Etablissement vainqueur. 

Le finaliste de la Compétition Lycée Tidjikja : Une enveloppe financière d’un montant de Six Cent Mille Ouguiya (600 000 UM), 200. 000 UM reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des 4 élèves et de l’encadreur et 400. 000 UM en matériel informatique pour l’établissement finaliste. 

Le 3ème  de la Compétition Lycée Kumballi : Une enveloppe financière d’un montant de Quatre Cent Mille Ouguiya (400. 000 UM), 200. 000 UM reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des 4 élèves et de l’encadreur et 200. 000 UM en matériel informatique pour l’Etablissement classé 3ème

Le 4ème  de la Compétition Lycée Rosso : Une enveloppe financière d’un montant de Quatre Cent Mille Ouguiya (400. 000 UM), 200. 000 UM reparti dans des comptes ouverts à la BMCI aux noms des 4 élèves et de l’encadreur et 200. 000 UM en matériel informatique pour l’Etablissement classé 3ème

Le Club des meilleurs supporters Lycée Aîoun : Une enveloppe financière d’un montant de 100. 000 UM 

Lycée le plus fair-play   Lycée Akjoujt : Une enveloppe financière d’un montant de 100. 000 UM 




Tournoi Sidi Mohamed Abass, édition 2009 :

9032009

El Ghoura sort par pénalité, El Barka qualifié par bénédiction

 

Le deuxième tour du tournoi scolaire Sidi Mohamed Abass s’est achevé la semaine dernière. Ce tour a été marqué par l’élimination du lycée Oumou El Ghoura par pénalité. Même après avoir battu l’équipe du lycée El Barka sur le score de 2 buts à 1, le lycée Oumou El Ghoura a été éliminé par condamnation puisqu’il a fait jouer des joueurs non- conformes au règlement du Tournoi scolaire dans son équipe. Voici les résultats de ce deuxième tour : N° Match Rencontres Match 1 L. H. Oumar Tall 4 5 C. Riyad 1 Match 2 L. Zem Zem 4 0 L. Avenir Match 3 L. Salah Dine 5 4 L. Chems Dine Match 4 L. El Baraka 3 0 L. Oumou El Ghoura Match 5 L. Garçons 2 0 1 L. National Match 6 L. Sebkha 0 1 L. Dar El Ouloum Match 7 C. Arabe 1 3 L. Des Nations Match 8 C. Sebkha 1 0 5 L. El Mina Le troisième tour s’est joué les 6 et 7 mars 2009. Le C. Riyad a été battu par le lycée des Nations par 1 but à 0. Le lycée Zem Zem s’est qualifié au dépend de celui de El Mina sur le score de 1-0. Le lycée Salah Dine a battu celui de National par 2 buts à 1. Le lycée El Barka a reçu la bénédiction de Dieu en battant dans ce troisième tour l’équipe de Dar El Ouloum aux tirs au but par 4-2 Les 4 vainqueurs sont qualifiés pour la phase Finale. Les L. Aîoun (Zone Est) – L. Zouératt (Zone Nord) – C. Kaédi (Zone Centre) – C. Nouadhibou 3 (Zone Ndb), étaient déjà qualifiés. Sy Mamadou Les supporters des ‘’Lions’’ échappent à la mort Trente cinq (35) supporters de l’équipe nationale de football ont eu la peur de leur vie. Ils ont failli rester dans un braquage que leur bus a évité de justesse sur l’axe Yamoussoukro – Abidjan en Côte d’ivoire. Selon le quotidien sénégalais «Le Populaire» qui a donné l’information, des coupeurs de route ont barré la chaussée avec des troncs d’arbre à quatre vingt six (86) kilomètres de Yamoussoukro ce mercredi 4 mars vers minuit. L’équipe du «12e NGaïndé» a été sauvée par le fait que leur véhicule était devancé par un autre bus de transport et une L 200. Les braqueurs ont ouvert le feu sur la voiture L 200 tuant à bout portant le chauffeur. Celui du bus des supporters sénégalais a été très vite manœuvré pour faire demi-tour. L’équipe de «12e NGaïndé» a ainsi fait cap sur le poste de contrôle du village Sangué qui se trouve à 10 kilomètres du théâtre des opérations. Pris de panique, le président des supporters sénégalais, Abdoulaye Thiam a alerté séance tenante les autorités de l’ambassade du Sénégal en Côté d’ivoire, qui selon eux, n’ont pas réagi. Finalement, ce sont les autorités ivoiriennes qui vont mettre à leur disposition deux camions remplis de gendarmes armés jusqu’aux dents pour les escorter jusqu’à Abidjan où ils sont arrivés sans anicroches vers cinq (5) heures du matin. Ces supporters de l’équipe nationale avaient cotisé chacun huit mille (8000) francs CFA pour supporter, donner un coup de pouce moral au ‘’Lions’’ du Sénégal qui y disputaient mercredi dernier la demi-finale du premier Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) et qu’ils ont perdu aux tirs au but après prolongation. Interview de Karim Benzema : La défaite face à Lille (2-0), la deuxième de la semaine, a laissé des traces à Lyon. Sorti à la pause, Karim Benzema est pessimiste quant à sa participation au choc à Barcelone, mercredi. Mais il assure que l’OL saura redresser la tête, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. Vous êtes sorti à la pause face à Lille. Qu’en est-il ? K.B. : J’ai repris un coup au même endroit au bout de dix quinze minutes de jeu, ça m’a gêné. Je suis à la lutte avec Rami, je crois. Il me bouscule un peu, me retape un peu dedans (la hanche, ndlr), je tombe par terre et je retombe dessus. Ce sont des choses qui arrivent. J’ai demandé à sortir avant la mi-temps. Je suis resté jusqu’à la pause mais c’était impossible d’accélérer. Donc je ne sais pas si je vais jouer mercredi. Etes-vous inquiet quant à votre participation au match à Barcelone? K.B. : Oui, je suis inquiet. C’est quand même un gros match. J’ai participé à pas mal de matches en Ligue des Champions et, si je devais renoncer, je serais très déçu. Mes chances de jouer le match ? Je ne sais pas, je ne veux pas donner un pourcentage. On imagine que vous avez très envie de jouer ce match… K.B. : Non, j’avais envie de le regarder à la télé (Rires)… Bien sûr ! Ce sont des matches à jouer. Je vais serrer les dents. Mais si j’ai des douleurs, je laisserai ma place à quelqu’un d’autre… Je n’ai pas envie de commencer le match et de sortir au bout de dix ou quinze minutes. Si j’ai mal comme (samedi soir), si je ne suis pas à 100 %, ça ne sert à rien. Je ne peux pas accélérer alors que mon jeu est fait d’accélérations et de prises de balles. Même si j’ai envie de jouer… J’espère que ça ira d’ici là. Si vous jouez à Barcelone, faudrait-il quelqu’un pour vous épauler en attaque. C’était difficile seul en pointe en première période… K.B. : Face à Lille, c’était un peu difficile. De toute façon, cette année, on joue le bloc défensif. Voilà. Après, il y a des matches où l’attaquant touche beaucoup de ballons et d’autres où il n’en touche pas. Contre Barcelone, ce sera un autre match. Il faudra attaquer et ne pas rester derrière. Cette défaite face à Lille est embêtante avant ce grand rendez-vous… K.B. : Oui, c’est embêtant. On laisse encore filer des points. C’est la troisième fois cette saison que cette très belle équipe nous pose des problèmes. On avait déjà perdu contre eux en Coupe de France donc on voulait faire un gros match. On a réussi une première période pas mal dans l’ensemble. On a essayé des choses, on loupe des choses. En seconde période, on prend un but. Après, on a essayé de réagir par des contres et on prend un deuxième but. On est tous déçus de ce match. Et PSG revient à seulement un point… K.B. : Il reste encore beaucoup de matches. Il y a beaucoup d’équipe qui se tiennent. Paris est sur une bonne dynamique. C’est bien pour le championnat. Mais, depuis le début, on savait que ce serait difficile. Nous, on regarde devant nous. Pour l’instant, ils sont à un point, comme beaucoup d’autres équipes avant eux. On va recevoir deux fois à la maison donc il va falloir faire le plein. Lille vous a battu deux fois cette semaine. Etes-vous vexés ? K.B. : On était bien et, en seconde période, on a commencé à mettre des coups, à s’énerver. Ça n’est jamais bon signe quand une équipe perd son calme. Là, il faut vite se reconcentrer pour redresser la pente mais il n’y a pas à s’affoler. Il faut rester solides et concentrés. On sait que le championnat va être très difficile mais on le sait depuis le début. Mais on ne va pas paniquer. On va se remobiliser pour gagner déjà le match de mercredi face à Barcelone. On va vite oublier ce match. Je pense que toute l’équipe a envie de faire quelque chose là-bas. On va aller à Barcelone pour gagner. Qu’est-ce qui vous inquiète le plus avant d’affronter le Barça ? K.B. : Le nombre de blessés. En ce moment, il y en a beaucoup à Lyon. En ce moment, c’est vrai que l’on cale un peu, on ne prend pas beaucoup de points. On a aussi perdu à domicile. Mais, en Ligue des Champions, on a une telle envie de gagner. Cette qualification se joue sur un match donc on va tout faire. C’est toujours possible. Au Nou Camp, ce sera le match de la saison ? K.B. : C’est un gros match, oui. On va jouer notre qualification là-bas et on a vraiment envie de continuer l’aventure dans cette compétition. Barcelone a gagné ce week-end (2-0 face à l’Athletic Bilbao, ndlr), c’est bien pour eux. La dernière fois, ils avaient perdu et on avait gagné. C’est comme ça. Le championnat et la Ligue des Champions, ce ne sont pas la même compétition, ni la même envie. Sur un match, on est capable de rivaliser avec eux. Propos recueillis par Anthony PROCUREUR







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann