Enquête

1082007

Par Seth Borenstein AP – Mercredi 1 août, 13h53

WASHINGTON – Après avoir longuement enquêté auprès de jeunes en début de cursus universitaire, des chercheurs américains ont dressé une liste des 237 raisons qui les poussent à faire l’amour, et sont parvenus à cette conclusion: tant chez les filles que chez les garçons, se réunir sous la couette serait plus une question de désir que de sentiments.

if(window.yzq_d==null)window.yzq_d=new Object(); window.yzq_d['LO0eD1f4aw4-']=’&U=13km2jble%2fN%3dLO0eD1f4aw4-%2fC%3d200093687.201428533.202694235.200726115%2fD%3dLREC%2fB%3d200631538′;Selon l’étude publiée dans la livraison d’août des « Archives of Sexual Behavior », filles et garçons confondus se livrent à des échanges sexuels par attirance pour le ou la partenaire, envie d’expérimenter le plaisir physique, ou tout bonnement « parce que c’est bon ». Sur les 25 raisons principales évoquées, 20 sont les mêmes pour les filles et les garçons, d’après cette enquête menée pendant cinq ans par les chercheurs de l’Université du Texas.

Exprimer son amour et faire part à l’autre de son affection figurent certes parmi les dix premiers motifs de l’exercice, mais loin derrière la réponse numéro un: « j’étais attiré par cette personne ». Parmi les raisons les moins avouables arrivent, en queue de liste, le fait de « contaminer quelqu’un avec une maladie sexuellement transmissible », d’avoir « reçu de l’argent » pour le faire, ou encore, le souhait d’ »obtenir un emploi ».

Ces résultats « mettent à mal un certain nombre de stéréotypes, selon lesquels les hommes auraient des relations sexuelles uniquement pour le plaisir, et les femmes y chercheraient l’amour », explique Cindy Meston, professeur en psychologie clinique à l’Université du Texas et co-auteur de l’étude. « Plus nous nous penchons sur le sujet, plus nous trouvons de similarités », ajoute Irwin Goldstein, directeur de la médecine sexuelle à l’hôpital Alvarado de San Diego.

Dans un premier temps, Cindy Meston et son collègue David Buss ont interrogé 444 personnes âgées de 17 à 52 ans pour mettre au point cette liste des « 237 bonnes raisons pour faire l’amour ». Puis ils ont demandé à 1.549 étudiants en classe de psychologie de noter ces raisons sur une échelle de un à cinq en fonction de leurs expériences.

« Les différences en fonction du sexe ne sont pas si énormes. « Les hommes étaient un peu plus susceptibles que les femmes de se montrer opportunistes et de saisir l’occasion d’une rencontre sexuelle si elle se présente. Les femmes étaient elles plus susceptibles de faire l’amour car elles avaient le sentiment qu’il fallait faire plaisir à leur partenaire », note Cindy Meston.

Il s’agit d’une enquête auprès d’étudiants, à un âge où « les hormones sont déchaînées », souligne-t-elle, prédisant que les différences devraient se creuser chez des classes d’âge plus élevé. Et, depuis la publication de l’étude, de nombreuses personnes ont rallongé la liste des raisons de faire l’amour, précise Cindy Meston. Comme quoi il est bien difficile de faire le tour de la question, remarque(-t-elle.

Sur Internet:

Etude de l’Université du Texas, « Why Humans Have Sex »:

http://tinyurl.com/ypzwvr

Laboratoire de psychophysiologie sexuelle de Cindy Meston:

http://www.mestonlab.com/

nc/v770/st

source : yahoo.fr

YAHOO.EU.Messenger = new Messenger(); var sStoryLink= »http://fr.news.yahoo.com/ap/20070801/twl-usa-sexe-etude-224d7fb.html »; var sStoryHeadline= »Des%20centaines%20de%20raisons%20de%20faire%20l%27amour »; var sDefaultMsg = « Consultez%20cette%20d%C3%A9p%C3%AAche%20sur%20Yahoo%21%20Actualit%C3%A9s%20%3A »; if (document.all) { sStoryHeadline = sStoryHeadline; sDefaultMsg = sDefaultMsg; } sDefaultMsg += ‘%0A’; sStoryHeadline += ‘%0A’; sStoryLink += ‘%0A’;







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann