Les Echos de Mohamed Fouad Barrada

6 05 2012


Attitude / autodafé

Au cours des discussions au sujet de l’incinération des livres de rite Malikite par le leader de l’IRA, l’induction est  que l’ensemble des mauritaniens ont été unanimes ou presque unanimes sur la condamnation des actes de l’IRA.  Nouveau paradigme ?

 « Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie (matrice disciplinaire, modèle théorique ou courant de pensée). C’est une forme de rail de la pensée dont les lois ne doivent pas être confondues avec celles d’un autre paradigme et qui, le cas échéant, peuvent aussi faire obstacle à l’introduction de nouvelles solutions mieux adaptées. » (Wikipédia).

De fait,  nier l’esclavagisme et ses  fondements constituent-ils chez nous  un paradigme ?

Déjà les érudits du pays ont aboli l’esclavagisme  en Mauritanie. Et  certains parmi eux contredisent  les interprétations de certains livres du rite malikite, bien que la théologie dominante soit  basée sur ce même rite.

S’agissant de l’incinération des ouvrages, au cours de l’histoire des livres des savants comme Ibn Rouchd (Averroès) et beaucoup d’autres  ont été détruits solennellement par le feu,  et cela  est bel et bien  sous les orientations  des dictateurs et  des diktats des  masses guidées inconsciemment par le populisme ambiant. Il était question d’une prédisposition  à agir, vu  la conduite  adoptée dans des  milieux  déterminés  par des  ‘‘déterminants’’  qui dominaient.

Par contre,  Ibn Taymiyya  a été incarcéré  à maintes fois,   mort en prison, il a développé des interprétations contradictoires à la pensée collective à son époque. Ibn Hanbel  a été lui-même torturé.

Cependant, chaque pays a ses fondements. En France, pays pourtant laïc, des individus ont été condamnés pour la simple raison qu’ils ont écrit des livres ou des articles  niant l’holocauste.  

Par ailleurs,  Biram a développé, semble-t-il, un comportement d’agression vis-à-vis de  l’interprétation du rite malikite. Cette même agression a développé une contre-agression envers son acte provocateur. Celui-ci a été certes politisé, néanmoins, en Mauritanie, il existe  un seul dénominateur commun et une seule spécificité unificatrice. C’est incontestablement celle de l’Islam authentique  tolérant et ‘‘toléré’’.

m_barrada@yahoo.fr 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann