Les Echos de Mohamed Fouad Barrada

18 03 2012

 

DHL international : Licenciement  en Mauritanie !
« Dehors  Monsieur le délégué, vous êtes persona non grata, martèle le directeur de DHL-Mauritanie à l’encontre de l’un de ces employés qui revendiquait  une doléance soutenue par ses collègues. Bien que DHL –Mauritanie réalise des chiffres d’affaires faramineux, les salaires ne couvrent point le strict minimum des besoins mensuels. Ça grogne  à DHL-Mauritanie, des employés exigent une augmentation des salaires et  une application stricte du droit du travail en Mauritanie. Selon eux si ‘‘vous êtes malades’’ plus de 10 jours, vous n’avez plus le droit à vos salaires en jours de repos médical, c’est à la caisse nationale de sécurité sociale  de vous rembourser, alors que selon le droit du travail, le salarié  qui souffre d’une maladie le privant de travailler devrait   continuer à  percevoir son salaire pendant 3 ou 6 mois et  au-delà de cette période la caisse nationale prendra en charge le paiement de ses ‘mensualités’ ». Ces  propos m’ont été transmis récemment.
Le directeur aurait dû outrepasser les limites ?
J’imagine  le pauvre licencié   déstabiliser et briser.  Le fameux délégué se trouve présentement en situation délicate,  sans emploi dans un pays étranger, il réclame la justice.
Je suis sidéré :   DHL- Mauritanie  est considérée, me semble-t-il, comme une petite entreprise. Son patron a réagi, pour ainsi dire, comme étant  jamais confrontée  à la moindre organisation syndicale.
Pourtant, un préavis de grève a été lancé par  les employés de DHL pour défendre leurs intérêts, toutefois, leur directeur s’est acharné contre le délégué de travailleurs  en le sommant  de quitter manu militari  le lieu de son travail,  en lui expliquant  qu’il est un étranger et qu’il devrait  avoir le droit qu’a un contrat à  durée  déterminée  prenant fin en avril prochain alors qu’il a déjà signé un contrat à durée indéterminée renouvelable sur la base du permis de travail octroyé  par l’inspection du travail. Celle-ci a livré  un permis en bonne et due  forme au délégué en question  depuis belle lurette.
Je ne peux guère, par ailleurs,  comprendre l’épisode de ce licenciement qui peut aboutir certainement  à d’autres licenciements touchant cette fois-ci des nationaux.

Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann