Des étudiants mauritaniens en France distribuent le ftour en Mauritanie.

16 08 2011

 

 

Des jeunes étudiants mauritaniens basés en France  se sont réunis, depuis le début du mois de ramadan, afin de fournir le Ftour  (le repas de la rupture du jeûne) quotidiennement aux plus nécessiteux.  Cet élan de générosité s’inscrit dans une initiative globale « Jeunes Citoyens pour la Mauritanie » (JCM) lancée depuis plusieurs mois sur Facebook  qui vise à sensibiliser et faire débattre les jeunes mauritaniens sur les différents maux de notre société.

Au départ, leur initiative à donner lieu à plusieurs débats portant sur la nature de l’action de volontariat à mener : sensibilisation au  nettoyage de la ville, à la thématique de l’unité nationale et à d’autres thématiques. Une fois au pays, les vacances scolaires coïncidant cette année avec le mois de ramadan, les jeunes ont alors décidé de passer à l’action. Ce, en mettant en place une opération quotidienne de distribution du ftour. Le coup d’envoi de cette action a été lancé par les JCM lors de l’organisation d’un tournoi de football dont les bénéfices ont permis d’entamer l’opération. 

Chaque jour, en ce mois béni du ramadan, ils se réunissent dans une maison qui leur est prêtée par les parents d’un des leurs à proximité de l’hôtel Aziza ; une préparation  des ftour  est alors effectuée par  une dizaine de jeunes qui se sont rencontrés en France pour venir en aide aux plus pauvres. Ils préparent eux même, tous les jours de 14h à 17h, des assiettes composées de dates, de crêpes et de boissons.

A cet effet, un appel aux dons a été lancé au prés de certaines entreprises et familles. Une trentaine de familles a répondu favorablement à cet appel en offrant un repas de rupture de jeûne quotidien, composé de soupes, de bouillies, etc.

« Nous assurons chaque jour  le repas de la rupture du jeûne à 200  personnes, assure Safia Cheibani , un des membres fondateurs de cette initiative,  la zone cible de notre intervention  reste pour le moment le centre hospitalier national de Nouakchott. Les bénéficiaires  sont surtout des patients et leurs accompagnateurs, souvent évacués des villes de l’intérieur. »

Une seconde étape de cette opération  permettra  de distribuer  des « kits de ramadan » à plus de quatre vingt dix familles qui sont dans le besoin ainsi qu’à l’orphelinat Diallo Mariame, le jeudi 18 août après la prière du soir.  « Ces kits sont composés de pâtes, de sucres, de riz et d’huile ; réunis grâce aux aides de sociétés de la place telles que FAMO et MPA, qui ont  répondu avec enthousiasme à l’appel aux dons de JCM, en offrant chacune  une (1) tonne de pâtes au bénéfice de l’opération. D’autres entreprises,  notamment  SORECI voyage, ont,  quant à eux, attribué des contributions financières» (dixit).

      

De plus, avec l’appui de la Communauté Urbaine de Nouakchott qui  met à leur disposition des camions-citernes, ils distribuent gracieusement de l’eau potable, tous les matins, dans des quartiers périphériques mal alimentés.

 Selon  Demba  Ould Semba, le chef du  projet eau de la Communauté Urbaine  de Nouakchott,  « cette initiative  citoyenne s’inscrit dans le cadre du rapprochement entre  notre institution et les citoyens d’autant plus   qu’elle permet de  venir en aide à  des familles défavorisées ».

 En effet, depuis le début du  ramadan des acteurs  de cette initiative collaborent   avec  les services  techniques de la Communauté Urbaine de Nouakchott chargées  de la distribution de l’eau potable   dans les quartiers périphériques  de  la ville.  D’après les indicateurs de la Communauté Urbaine de Nouakchott, trois mille individus ont pu bénéficier,  tous les jours, de l’eau potable, gratuitement, dans le cadre de l’action menée par les JCM.

« L’aspect de l’eau est d’une importance capitale dans ces quartiers »  explique Mody Hachim Diallo, un des membres actifs de JCM. « Cette aide est donc primordiale pour les bénéficiaires des quartiers Hay Sakene, par exemple, ils nous l’ont eux même confirmer» ajoute-t-il en substance.

Notons, d’ailleurs, que la Communauté Urbaine de Nouakchott ravitaille quotidiennement des familles   habitants dans des quartiers situés hors réseaux  notamment les quartiers Hay sakene , Tarhil  etc.

 L’initiative engagée par les JCM, originaires des différentes composantes et régions du pays, ne compte pas en rester là. La douzaine de jeunes fondateurs prévoit désormais de passer à une phase supérieure en mettant en place une association, au service des citoyens.

M F Barrada  et Hawa BA

Source : Communauté Urbaine de  Nouakchott 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann