Les Echos de La Tribune Par Mohamed Fouad Barrada

27 12 2010

La vie en couple ! 

Cette histoire est un peu imaginaire, il s’agit d’une histoire d’amour  qui se manifeste par un double  jeu de pourvoir et  d’intérêt. Du moins c’est ce  que je  crois.  Jusqu’à là rien de particulier, une  femme plutôt des femmes exercent leurs pouvoirs de séduction pour qu’un  homme court derrière elles.  Celui-ci n’est pas si dupe que l’on pensait.  

C’est ‘un jeu d’oubli’ combiné par des actions concrètes qui prend le devant de la scène. C’est une sorte d’hypocrisie sociale ‘contractée’ implicitement par les acteurs de cette ‘éphéméride’. L’homme en question   trouva  son compte  en tirant profit moral  de  l’une des  femmes tout en rejetant d’autres femmes plus adorables, plus attirantes.  

Un jour, il décida de se marier avec une  dame,  si belle, si oisive que  les causes apparentes  le poussant à demander la main de cette fille demeurent inconnues.  L’organisation du mariage a été  à un stade avancé, toutefois,  celle-ci refusa le mariage, sachant qu’elle l’a accepté au départ,  car ses cousines   ont dû  intervenir pour stopper ‘malignement’ ce  fameux mariage de cousinage. 

D’après les premières  informations  l’homme  était  convoité  par ces dernières : il  y avait une guerre acharnée pour qu’il soit le mari de l’une de ces femmes, selon un ‘discernement’ relationnel qui ne  s’affichait point. Il est question, tout simplement, d’une histoire de femme purement familiale. 

Comprenant le complot, il choisit la plus belle de ses cousines, elle est si belle, qu’à cause de sa sauvage beauté, elle  ne voit qu’un peu au-delà de son joli nez.   Cependant, l’acteur de cette histoire  essaya de façonner  la fille selon sa conception. Finalement, il n’y arriva pas. 

L’une de ses autres  cousines  s’est mariée avec un autre  homme riche.  Celle-ci lui demanda pourquoi tu ne voulais pas de moi. En dépit que je sois  belle. Il rétorqua  tu n’a pas le sens de la vie en couple. Que le mariage pour lui n’est pas une histoire simple : Il faut que les époux s’engagent ensemble pour bâtir un foyer.  Et que l’expérience lui a fait savoir que  le mariage est une institution noble qui se conçoit à travers le combat  pour l’harmonie conjugale. Elle commenta, qu’elle voulût  que  son  nouvel  époux lui assure une meilleure vie.  

 La réponse de son ancien amant qui est  également son cousin est comme suit : je sais que  les hommes de notre société  ne sont pas du tout  sérieux, je sais parfaitement que  ce qui les intéressent c’est le désir,  je sais également que du moment qu’ils aient  un penchant pour une femme quelconque, ils vont continuer à distribuer leurs sous pourvu  qu’ils obtiennent le nécessaire. Il ajouta  aussi  qu’il sait pertinemment  qu’une grande partie du genre masculin véhicule une fausse image avant le mariage. Le but étant toujours de satisfaire un certain besoin. Après le mariage  c’est le divorce. C’est pour ainsi dire une caractéristique de notre vie en société, martèle-t-il, avant de conclure  que ce qui  se conçoit mal, ‘termine mal’.      

Néanmoins chacun d’eux n’a pas pu convaincre l’autre. La femme étant déjà mariée, elle pensa à son devenir tout en intégrant ‘projectivement’ la possibilité de… 

Bien évidemment, notre homme  commença  à concevoir autrement sa vie, dont notamment celle en couple. Comme il voulait dire à travers son récit   » Je veux sentir la vie en mariage  comme étant une partie intrinsèque de…  « . 

 m_barrada@yahoo.fr

Source : La Tribune n°530 du 27/12/2010


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann