Faits divers de la Tribune

29 03 2010

MOSQUEE MAROCAINE : Une marchande soupçonnée de vol de légumes 

Longtemps soupçonnée d’être à l’origine de nombreux vols de légumes au préjudice du grand commerçant de la place, la célèbre marchande Youma qui s’est vite enrichie de ses opérations, vient d’être clouée par celui qu’elle a appauvrit. C’est grâce au nouveau gardien qu’il a récemment engagé que la voleuse qui venait dès l’aube monter ses affaires est tombée dans le piège au grand bonheur du commerçant. Cette dernière déposée dès les premières heures de la matinée de ce samedi 13 mars 2010 au commissariat de police où elle a subit un interrogatoire. Youma, reconnaît qu’elle a volé en maintes reprises et c’est par nécessité qu’elle a commencé à voler. Suite aux questions qui lui sont posées par le Chef de la section PJ, Youma  a reconnu ses faits. Elle est même partie jusqu’à dire qu’elle a connu les légumes de Cheikh Salem en février 2008. Pour la victime, elle estime à plus d’un million d’ouguiya les légumes que Youma a volés. Selon nos sources, chaque jour il constatait une suite de deux à trois sacs toutes sortes confondues (de carottes, choux, betteraves, navets pommes de terre). Les fils et parents de la voleuse se sont réunis avec la victime et tentent de régler l’affaire avant que leur mère ne soit déférée le lundi. 

ZONE CINEMA SAADA : Une jeune fille ligotée puis violée par quatre multirécidivistes ! 

Les populations du quartier cinéma saada sont toujours sous le choc. Leur quiétude a été dérangée, avant-hier dans la nuit, par une véritable ignominie. Des malfrats- au nombre de quatre, armés jusqu’aux dents de couteaux- ont attaqué une jeune fille qui revenait d’un anniversaire, qu’ils ont « sauvagement » violé. Au moment d’attaquer la jeune fille un chauffeur de taxi a intervenu mais il a fini par prendre la fuite quand les bandits ont voulu le découper. Abandonnée dans une mare de sang. S.B, ni vivante ni morte suffoquée. Ses agresseurs se sont fondus dans la nature en direction de l’hôpital Sabah quand ils ont vu une voiture de la police venir. 

Selon nos informations, la police a été informée par le chauffeur. Transportée d’urgence à l’hôpital, S.B est toujours dans un coma profond alors que les présumés violeurs sont toujours en cavale.    

 Riad : Quand les malfrats surgissent ! 

Cela fait une semaine que
la Moughataa de Riad a renoué avec une bande de voleurs qui ratissent en plein jour. C’est un groupe spécialisé dans le vol de récepteurs et de bonbonnes de gaz butane. Ils font le gros morceau de la gamme qui a bénéficié  tout dernièrement de la grâce présidentielle. Mardi  dernier, vers 17 heures passées, deux membres de la bande ont pénétré dans la maison d’Ould Boibou, un chauffeur de taxi, en passant par le mur. Une fois à l’intérieur, ils ont cassé les cadenas et les serrures pour balayer les chambres et la cuisine. Dah et Zeine, qui avaient monté l’opération, ont pu emporter trois bouteilles de gaz, deux récepteurs, un boubou neuf et une somme de 45.000UM a indiqué une jeune fille qui les a vu partir avec le butin. Selon nos informations, ils sont repartis comme ils sont revenus. Ils n’ont pas été inquiétés : il semble que ces  caïds  mènent leurs opérations avec beaucoup de patience. On peut compter parmi ce groupe deux frères, Ely Cheikh et Yacoub, qui sont très connus par les habitants de Riad. Rare sont les portes qu’ils n’ont pas secouées. 

A savoir que la maison de Ould Boibou, a reçu la visite du même groupe à trois reprises et à chaque fois c’est aux environs de 17heures. La maison se situe  entre deux autres. Les limiers du commissariat de police de Riad I n’ont pas encore pu déloger ces malfrats qui continuent à semer la terreur dans ce coin de Nouakchott a indiqué une source policière. A quand la fin de cette cavale ? 

Riad : Vol chez un Brigadier de la police 

Dans la nuit du dimanche dernier, deux voleurs ont  passé chez le Brigadier de la police T…pour monter une opération. Une fois à l’intérieur de la maison, ils ont démonté la porte de la cuisine, pour bien dîner et ensuite emporter la bouteille de gaz. 

Selon la victime, ils avaient tenté de défoncer la porte d’accès aux chambres mais ils n’ont pas pu ; comme qu’elle est  très légère et elle fait beaucoup de bruit. Pour dire que feront les civils du fait que les hommes de sécurité ne sont plus ignorés. Il y a de cela quelques jours la maison d’un agent de police a été cambriolée en plein jour à Khandahar et avant cela de quelques jours c’est la maison du commissaire de police d’El Mina II qui a été secouée par une bande de voleurs qui a été épinglé par les limiers du CSPJ. 

Garza de Mellah : Un incendie qui a fait des ravages 

La gazra de Mellah qui se situe entre Arafat et secteur 1 de Mellah, a pris feu il y a de cela une semaine. C’est la baraque de B… qui est la première à prendre feu, suite  à un fourneau que l’une de ses filles allumait pour faire du thé. 

Faute de moyens pour limiter les dégâts, le feu a ravagé plus de trente baraques sans compter les hangars et les abris de fortune. Les sapeurs pompiers qui sont venus avec un grand retard n’ont trouvé que cendre. Les autorités administratives de
la Moughataa se sont sur le lieu du drame pour évaluer les dégâts et savoir les causes de cet incendie. 

A savoir que le drame du Ksar qui a duré plus de deux jours, n’a pas servit de leçons pour les Nouakchottois, car les incendies, les masses au niveau des niches électriques et la vente du gaz butane dans les boutiques et les échoppes près d’un feu pour un thé ou un repas n’arrivent pas à s’effacer de nos mentalités.   


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann