L’INDEPENDANCE ENERGETIQUE POUR LA MAURITANIE

25 03 2010

                 

 


La Mauritanie souffre cruellement d’un manque énergétique tant pour le transport que pour l’électricité et devrait en conséquence développer des stratégies sérieuses qui tiennent compte de ses besoins tout en recherchant à réduire la facture de gasoil pour ces deux secteurs.

 

Le Transport : 

 


La Mauritanie est un Etat très vaste où les étendues entre les villes se comptent par centaine, voir des milliers de Kilomètres très souvent non bitumées d’où une surconsommation notoire par rapport aux pays voisins du Sud et du Nord.

 

Notre population, à majorité d’origine nomade, continue de se déplacer beaucoup entre les villes et à l’intérieur de celles-là engendrant parfois des consommations inutiles et qui relèvent du domaine du gâchis.

 

Le moyen de déplacement étant la voiture au lieu du chameau, les habitudes de maintenance, initialement non existantes, ne sont pas respectées.

 

L’absence de contrôle de l’état des véhicules augmentent dramatiquement le nombre d’automobiles usagées dépassant largement la durée de vie acceptable. En fait, la majorité de notre parc automobile est basée sur des voitures de seconde main, provenant de l’Europe, que nous exploitons jusqu’à leur extinction, multipliant par deux voir trois leur consommation initiale de Gasoil.

 

L’état des routes avec leurs nids de Poule et leurs failles transversales et longitudinales engendre une surconsommation en Gasoil.

 

Les surcharges des véhicules débordant de marchandises sur leurs caisses est également une source de surconsommation, acceptées, malgré nous, par les autorités compétentes.

L’incompétence de la majorité de nos chauffeurs, de surcroit avec permis trafiqués, accentue, par la mauvaise conduite, le phénomène de surconsommation dans nos voitures tant en milieu urbain qu’interurbain.

 

Au vu de ces données la consommation de Gasoil, par tête d’habitant, qui a en moyenne 2 Voitures selon les données de BBC, est énorme et affecte son budget ainsi que celui de l’Etat.

 

Il va falloir imposer dans une première phase une stratégie de sensibilisation qui cherchera à conscientiser les gens intervenant dans le secteur :

Fédérations de Transporteurs, Syndicat des chauffeurs, Policiers, Gendarmes, Administration territoriale, Assureurs, le groupement pétrolier, Le Ministère de L’Energie,
la Direction de

la Société Civile, les représentants des ONGs.

 

Ces derniers seront chargés d’appliquer la sensibilisation conformément au plan retenu lors de journées de concertation qui devront être organisées par
la Direction des transports.

   

Il sera impératif par la suite d’imposer un modèle de contrôle de nature à renouveler le parc automobile, particulièrement pour les véhicules dépassant 15 Ans. Les voitures iraniennes peuvent très bien être vues sous cet angle car elles permettront de renouveler une partie de ce ;

Je salue également la mesure prise à l’encontre des voitures importées qui leur exige une durée de vie inférieure à 8 Ans pour les accepter sur notre marché automobile. Cette mesure est de nature à réduire la facture de Gasoil, mais elle n’est pas suffisante à elle seule. Il serait louable de tenir compte des remarques précédentes.

 

Electricité : 

 

Avant l’été passé, la production d’électricité était basée sur une consommation de Gasoil qui pesait lourdement sur
la Somelec et de surcroît sur les citoyens qui devraient payer le coût du KWH à un prix fort que tous les paniers de ménage ressentaient. Les industriels,

eux ne trouvaient rien à payer.

 

Pendant l’été, quelque chose a changé, et il est devenu inoubliable, car tout le monde l’a ressenti par ce qu’il a engendré sur l’ensemble du Territoire :

-Absence totale d’électricité ;

- Délestage non programmé ;

- Appareillages détériorés sans remboursement ;

- Pertes des aliments congelés ;

- Pertes de production chez les commerçants, les PMEs et chez les industriels ;

- Travail au ralenti dans l’Administration publique et partout ailleurs ;

- Et enfin, le plus grave, c’est l’immobilisation énorme de l’argent que beaucoup de    

   Particuliers ont fait en achetant des Groupes électrogènes augmentant ainsi dramatiquement

   leur consommation de Gasoil. Leur prix de revient du KWH est passé au double

   mais se sont assurés, quand même, de la continuité du service d’électricité.

 

Le discours des pouvoirs publics n’est toujours pas rassurant et ne contient pas la vraie solution de l’été prochain.

 

Imaginons que ceux qui avaient investi dans les groupes puissent les revendre et remettre leur Argent à
la Somelec sous forme d’avance, cela contribuera à offrir à cette entreprise une trésorerie assez intéressante qui pourrait être injectée dans l’acquisition d’un ou deux Groupes  pour la centrale de ARAFAT. Ne comptons pas beaucoup sur la centrale Anglaise en cours de construction et dont les avantages ne sont pas encore clairs.

 

L’idéal est d’ouvrir le Capital de
la Somelec aux Mauritaniens, avec juste le pourcentage, qui lui permettra de s’autofinancer et ne pas compter seulement, sur l’apport de l’Etat, qui ne sait plus où mettre la tête, car les dernières solutions qu’il nous a offertes sont exorbitantes avec un prix de revient du KWH avoisinant les 102 UM (cas des groupes AGRICO), d’où une augmentation de la subvention accordée à cette entreprise.

 

Globalement, la facture de Gasoil s’en trouve augmentée ce qui ne peut que peser lourdement sur notre Budget et en particulier sur nos devises qui se voient de plus en plus absorbées par ce secteur au détriment de nos produits de premières nécessités et de nos autres besoins.

 

L’Etat devra revoir sa politique énergétique en organisant des journées de réflexion sérieuses où toutes les compétences du secteur y participent, sinon le secteur continuera à tourner en rond, en proposant des solutions soient exorbitantes, soient incohérentes ou soient difficilement réalisables.

 

On sent une volonté dans le discours, mais quelque part un manque de réalisme existe et laisse sentir une absence de stratégie claire basée sur des études récemment réalisées et non de l’extrapolation ou des projections très fortes pour notre Pays.   

 

Dr. Khalil Ould Khalifa


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann