Les hommes et les places publiques « KORO » au soninkara :

12 03 2010

Les hommes du Haire n’avaient pas l’habitude de rester enfermés dans leurs maisons après avoir effectué la besogne quotidienne. Ils se réunissent dans les places publiques qu’on appelle « kora » (mirador) ou au marché pour discuter des sujets touchants directement leurs problèmes (mariage, récolte, première pluie, éducation, voyage …..).

Les animateurs étaient les messagers d’hier, destinés à demain, qui avaient l’unique rôle de transmettre les messages d’hier. Aujourd’hui le « kora »à tendance de perdre sa valeur ou est en voie de disparition du fait de la mort de beaucoup de ses animateurs dira Kodo Samba Soumare. Les vieux du village en racontent les souvenirs sur ces « Koro »et regrettent que leur peuple ait ignoré l’écriture.

Ce peuple pouvait mettre en place toute une philosophie, une littérature, car les problèmes soulèves sur ces « Koro » sont d’une importance et d’une utilité remarquables. Le sage peulh Amadou Hampaté Bah va clore le débat en disant cette mémoire orale ne cesse d’un relever les valeurs et la richesse du continent africain.

De la est née une œuvre considérable, située au carrefour de l’oral et de l’écrit : « quand j’écris, disait-il c’est la parole couchée sur le papier ».

Soumare Lassana dit Gaye  


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann