La Mauritanie dans les colonnes du Wall Street Journal

16 02 2010

 

 Il est rare de tomber sur un article consacré à la Mauritanie dans les journaux américains. L’intérêt des américains pour la Mauritanie étant minime. Mais pourtant, il y a de cela un peu plus d’une semaine,  figurait en bonne place du Wall Street Journal, un reportage sur notre collègue Hanevi Ould Dehah. L’article – abstraction faite de la liaison implicite faite entre l’islamisme et le cas Hanevi – est touchant. Il relate l’enfance d’un jeune qui a cultivé la dignité et la compétence dès son plus jeune âge. Revisitant ainsi quelques passages attrayants de l’enfance de ce garçon qui récite par cœur le Coran et qui a fréquenté les mahadras au cours jeunesse. Lui qu’on taxe aujourd’hui de mécréant et d’apostat. 

En lisant le titre « La Mauritanie dans les colonnes du Wall Street Journal », beaucoup seront ceux qui auront pensé à un aspect positif, économique, culturel ou social à la rigueur de la Mauritanie. Un sentiment de fierté gagnerait quelques patriotes, assagit par le vent de scepticisme qui souffle tel un harmattan sur ce pays et qui a cessé depuis, de faire bouger leur fibre patriotique. Mais tous seront déçus quand ils auront lu la suite. Quand ils auront sus que c’est de l’interminable affaire de Hanevi qu’il s’agissait et qui constitue, par-dessus tout, une flétrissure de l’image de ce pays. 

Nous aurions pu nous passer d’une telle publicité gratuite, inutile pour nous autres qui avions dépensé une somme colossale pour avoir une publicité dans un journal français. C’est une mauvaise image que nous faisons de nous-mêmes ; en faisant fi de nos textes juridiques, en méprisant nos collègues journalistes et en les incarcérant comme voleurs de deux sous. A défaut, de ‘pouvoir d’attractivité économique’ soignons notre image à l’extérieur, c’est par là que tout commence. La justice d’un pays reflète sa réelle essence. La mauvaise santé de cette justice est un obstacle à l’investissement étranger que nos dirigeants attendent impatiemment. 

Momme Ducros.

Source : La Tribune - Mauritanie - n°488


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann