Nouadhibou

23 12 2009

FETE DE LA POLCE ARABE
Ce 18 décembre les policiers de Nouadhibou ont célébré la fête de la police arabe. Et même la fête de la police nationale car dans les discours, les deux termes revenaient en toute confusuon.
Cette fête a eu lieu donc dans la cour de la direction régionale de la sûreté. Le directeur régional de la sureté était absent. C’est le commissaire Taleb Bouya Ould Said qui assurait l’intérim. L’honneur lui revenait de diriger le défilé et la levée des couleurs.
Côté administratif, le wali était absent lui aussi. C’est le wali mouçaid administratif, M. Touré Moussa qui a présidé la cérémonie. Revue des effectifs, présentation des armes.
Le directeur de la sûreté par intérim prononce son discours. Il se réjouit des efforts faits par les services régionaux de police de Nouadhibou dans la lutte contre le crime organisé, la lutte contre les trafics de drogue, d’alcool. Contre l’immigration clandestine.
Il ajoute que cette année qui s’écoule a connu une diminution notable de tous les crimes. C’est notamment grâce aux efforts mis sur la formation, l’équipement et l’encadrement des policiers de Nouadhibou.
Une grande banderole était déployée qui disait : La police nationale au service des citoyens
Place au banquet. Cette année  il est particulièrement chétif et dégarni.
Les nombreux invités se seront à peine servis. Quand aux agents qui avaient l’habitude de profiter de cette aubaine pour faire bombance, ils ne trouveront rien à se mettre sous la dent.
Peine perdue pour ceux d’entre eux qui avaient caché des sachets ‘ Jezira’ sous leur tenue des grands jours pour rapporter quelque chose à la maison pour la famille.
Se pose alors le problème de moyens  et d’équipements. Les agents de police travaillent dans des conditions difficiles .Ils sont en nombre insuffisant dans une ville qui a plus que quintuplé en  moins de dix ans. ‘Depuis le goudronnage de la route Nouakchott- Nouadhibou, la capitale économique est devenue un repère de bandits, de délinquants.’ Confie un policier.
Un autre policier confie que la seule satisfaction à mettre à l’actif de la police est la lutte contre l’immigration clandestine. ‘Là, dit –il, nous avons fait du chiffre, conformément au souhait de l’Espagne’.Les organisations de défense de droits de l’homme dénoncent la chasse au faciès, la chasse aux ouest africains.
La prostitution ? Les maisons closes se multiplient.
Les agressions dans la rue ? Les vols de voiture ? C’est monnaie courante.
En matière de saisie de drogue, l’on peut dire que cette année Nouadhibou n’a pas connu de grosse opération.
Athié Youssouf
CP.Nouadhibou

Source : La Tribune n°480 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann