La SNIM traverse la crise sans heurts

7 12 2009

 

 Malgré la crise économique mondiale qui a touché tous les secteurs, la SNIM semble avoir tiré son épingle du jeu.
Le  troisième trimestre2009 s’est achevé sur une note d’espoir marquée par une reprise technique progressive sur le marché traditionnel de la SNIM qu’est l’Europe.
Suite à  divers efforts, la production a suivi, en quantité et en qualité, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités commerciales. Les ventes sont ainsi passées de 2012 KT au premier trimestre à 2776 KT au 30 septembre 2009; portantes   le cumul annuel à environ 7502 KT.
Le mois de septembre a enregistré le record de l’année avec la vente de 1012 KT. La cargaison test pour la nouvelle qualité SNIM baptisée TZFC  a aussi été réalisée durant ce mois.
Ces records sont dus à des choix stratégiques plaçant les ressources humaines au centre de la politique de la première entreprise du pays. 

Première  cause de ces transformations quantitatives et qualitatives,  la gestion des hommes a rendu possible la participation aux débats sur la marche de l’entreprise.
Le précèdent AD-G, Ousmane Kane, actuel ministre des finances, avait lancé cette dynamique. A son tour, Taleb Ould Abdivall, nouvel AD-G a transformé l’essai. Le 22  août dernier  il avait lancé un appale, pour que le personnel « transforme positivement » la SNIM ? 

Depuis, l’objectif semble atteint car le nouveau directeur a opté pour une  attention particulière au « premier outil de production » de son  entreprise : les ressources humaines. Des actions de transformation au sein du groupe SNIM ont été entreprises. Conséquence : Accroissement de la valeur SNIM, amélioration et simplification de la structure de gestion, stimulation d’une nouvelle culture et des nouveaux comportements avec l’ensemble des partenaires de la société et renforcement des mécanismes de la bonne gouvernance.
Les transformations de stratégie de la nouvelle direction a permis ou permettra d’augmenter les réserves de minerais riches et celle d’eau douce.
La SNIM n’a pas oublié le social. Sa politique sociale est très appréciée par son personnel : Logements décents pour tous, prise en charge sanitaire, sécurité sociale, accès aux crédits, majoration des salaires… les acquis sont nombreux.

En plus de ses résultats industriels et sportifs incontestables, la SNIM promeut également son capital humain. Investissement dans la santé, l’éducation, la culture, le sport et les loisirs afin d’assurer l’épanouissement des travailleurs dans leur milieu socioprofessionnel. 

Par ailleurs, la contribution de la SNIM à l’économie nationale a augmenté.
Les bons résultats financiers, réalisés en 2008, ont permis à la Société de renforcer sa contribution  avec 21% aux recettes de l’Etat, 15% au PIB et 48% aux exportations.

 

 

Une bonne santé qui exige austérité et prudence                                   

 


La société a certes réussi son premier pari face à la crise. Pour limiter les effets de cette crise, une politique d’austérité a été menée avec effectivité. Le plan d’austérité a porté notamment sur plusieurs  rubriques.  Sorties Economats,
Casses croûtes, Papeterie et matériel de bureau, Missions , voyages et hébergements, Facture de téléphone,  Heures supplémentaires, Dépenses carburant au niveau des garages, Assistance technique, Eau et électricité domestique, etc. sont autant de compartiments soumis à rationnement depuis avril 2009. Objectif : réduction des coûts. Les priorités économiques et sociales de l’entreprise sont la pérennité de l’entreprise, la préservation de l’emploi et des acquis sociaux ainsi que le maintien en bon état de l’outil de production, les projets de développement et de modernisation de la société.
Les bailleurs de fonds se sont mobilisés pour accompagner la SNIM dans son programme de développement et de modernisation. Un capital de confiance attesté par le soutien des bailleurs. La SNIM vient de conclure un financement de 710 millions USD avec un pool d’institutions financières multinationales et de banques commerciales. Voir encadré. 

Athié Youssouf 

CP Nouadhibou 

 

 

Encadré 

 

Communiqué :

Zouerate, Mauritanie, le 1er décembre 2009 : La Société Nationale Industrielle et Minière(SNIM) a conclu, avec un pool d’institutions financières internationales et de banques commerciales, des accords de financement portant sur 710 millions USD pour la réalisation du projet Guelbs II et pour la construction d’un nouveau port minéralier à Nouadhibou.

En 1974, la SNIM a été constituée pour l’exploitation et la commercialisation du minerai de fer de la Mauritanie. Aujourd’hui, la SNIM est la plus grande société mauritanienne, représentant 12 % du PIB de la Mauritanie, 14 % de son budget et 41 % de ses exportations.

La SNIM est le septième producteur mondial de minerai de fer seaborne et la seule produisant en Afrique Occidentale.
En 2008 elle a livré près de 11 millions de tonnes de minerai de fer. La SNIM est un fournisseur stratégique de l’industrie sidérurgique européenne et est également bien positionnée pour fournir le marché chinois. Le gouvernement mauritanien détient 78,35 % du capital de la SNIM.

Le projet Guelbs II porte sur l’agrandissement de la mine existante et la construction d’une nouvelle usine d’enrichissement de minerai de fer, permettant la production annuelle de 4 millions de tonnes supplémentaires de minerai concentré de haute qualité.

Le nouveau port minéralier remplacera le port existant et permettra le chargement sur des navires plus grands. Les deux projets font partie d’un programme d’investissement de plus d’un milliard de dollars américains, le plus grand dans l’histoire de la Mauritanie, visant à moderniser et à agrandir les installations de production actuelles de la SNIM.

Outre ces deux projets, ce programme comprend un projet de modernisation de la voie ferrée et un projet de construction d’un centre de formation professionnelle à Zouerate. Ce programme de développement et de modernisation s’intègre à la stratégie gouvernementale destinée à développer le secteur minier, qui est l’un des moteurs de la croissance économique du pays.

Pour le projet Guelbs II et celui du nouveau port minéralier, la SNIM a mandaté des études d’impact environnemental et social et met en place des programmes de gestion environnementale et sociale conformes aux critères SFI.

Les institutions financières multinationales qui ont participé à ce financement de 710 millions USD sont la Banque Africaine de Développement, la Banque Islamique de Développement, la Banque Européenne d’Investissement et l’Agence Française de Développement. Les banques commerciales partenaires sont la BHF-BANK, BNP Paribas, KfW IPEX-Bank et la Société Générale.

La majorité des banques participant au pool bancaire sont des partenaires historiques de la SNIM, leurs relations remontant parfois à plus de 30 ans. L’Administrateur Directeur Général de la SNIM, M. Taleb Ould Abdivall, a déclaré que «la participation de nos partenaires financiers historiques témoigne de la qualité du partenariat inébranlable entre la SNIM et ces institutions. Nous sommes très reconnaissants du soutien continu que reçoivent nos initiatives, qui se sont avérées vitales, tant pour la SNIM que pour la Mauritanie.»

En ce qui concerne la participation des banques commerciales, M. Ould Abdivall a ajouté : «nous sommes également reconnaissants du soutien des banques commerciales qui participent à ces projets passionnants. C’est la première fois que la SNIM a accès à des prêts à long terme de banques commerciales, indiquant le souhait de la SNIM de diversifier ses sources de financement ».

Le projet Guelbs II est extrêmement important pour la Mauritanie. M. Ousmane Kane, le Ministre des Finances mauritanien, a remarqué que «le gouvernement de la Mauritanie adhère sans réserve à ce projet et est très heureux que la SNIM soit parvenue à mobiliser un soutien aussi important. Le projet aura un impact d’ordre majeur sur l’économie et nous pensons aussi qu’il sera un facteur déclencheur d’autres investissements dans le pays, contribuant à sa croissance.»

Hatch Corporate Finance et White and Case agissent en tant que conseillers financier et juridique de la SNIM, Lovells en tant que conseiller juridique des banques.

Pour un complément d’information : www.snim.fr 

 

 


Source : La Tribune n°478


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann