• Accueil
  • > Actualités
  • > Pourquoi le passage du trophée de la Coupe du monde a été boycotté par les hautes autorités de la Mauritanie ?

Pourquoi le passage du trophée de la Coupe du monde a été boycotté par les hautes autorités de la Mauritanie ?

13 10 2009

 

  

Depuis que  le passage en Mauritanie du trophée de
la Coupe du monde  a été boudé par les hautes autorités du pays, le monde sportif n’arrête pas de se lamenter. Le grand espoir sustenté par
la Jeunesse mauritanienne  depuis  l’arrivée au Pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est presque évaporé. Le Président de
la République ne collerait pas beaucoup d’importance au sport. Il serait d’ailleurs allergique au football. C’est ce qui, par ailleurs, retarderait la finale de
la Coupe nationale de football dont les finalistes sont connues depuis belle lurette. Par conséquent, le ministre des Sports ne voudrait pas choquer son Patron  en le forçant à aimer ce qu’il ne veut pas malgré ses promesses électorales dans ce cadre. 

Lorsque le Président de
la République aurait appris que les organisateurs du passage du trophée de
la Coupe du monde veulent l’amener au Palais présidentiel, sa réponse est négative. 

« Si le passage du trophée, c’est pour quelques heures à Nouakchott; vous pouvez rester  à l’aéroport international avec le ministre. Nous avons beaucoup d’audiences ce 4 octobre, je suis vraiment  désolé », aurait dit le Président de
la République. 

« Mes audiences- là sont  plus importantes que d’aller embrasser ou soulever un trophée que notre équipe de football n’a pas gagné», aurait-il confié à l’un de ses conseillers à
la Présidence de
la République.   

Le ministre des Sports, également, absent de l’accueil du trophée de
la Coupe du monde de football aurait désisté dans les derniers moments de l’arrivée du trophée. Pourquoi le ministre a-t-il renoncé ? Est-ce qu’il y a eu une grosse main derrière tout cela ? 


La FFRIM (Fédération de Football de

la République Islamique de Mauritanie) s’alarme. Elle  aurait  pointé, d’ailleurs, le doigt sur certains proches du ministre qui ne voulaient pas qu’elle aille là où leurs ennemis sont à la première loge. Dans notre pays toute solution est bonne pour régler des comptes  à quelqu’un. 

Ainsi la grande  médiatisation  pour un accueil à la grande pompe du trophée de
la Coupe du monde que les organisateurs de l’étape mauritanienne avaient tant souhaité n’a pas eu lieu.  Ils se sont donc mordus, deux fois, le doigt   

Il n’y a pas eu de grande médiatisation et le Président de
la République n’a pas vu ni soulevé le trophée de
la Coupe du monde.    

Ce  qui est sur, c’est que le sport n’est pas important pour les hautes autorités. Leurs préoccupations, c’est l’argent liquide ou liquide comme l’argent. Leur calcul, c’est quand  et comment construire une belle maison ou  villa. Comment payer  une belle voiture  de dernier cri. Ce qui préoccupe nos dirigeants ce sont leurs familles rien que leur famille. 

L’avenir du football mauritanien, de
la Jeunesse ou du pays tout court ne préoccupe personne. Même pas le Chef de l’Etat. Sinon comment comprendre qu’un chef d’Etat refuse de satisfaire les jeunes à travers le sport ? 

 Le football aujourd’hui est un moyen de lutter contre le chômage et la délinquance. 

En Mauritanie, tout est politisé. Aucun débat sur le sport. Les médias public ne ventent que l’œuvre du Maître avec tambour battant 24/24 comme au vieux de O/ Taya (ancien Président mauritanien renversé en 2005 par un coup d’Etat).   

Limoger des walis, à chaque fois  lors du Conseil des Ministres, n’est pas construire une nouvelle Mauritanie. La nouvelle Mauritanie passe par la refondation sincère du système politique du pays. 

Sy Mamadou 


Actions

Informations



Une réponse à “Pourquoi le passage du trophée de la Coupe du monde a été boycotté par les hautes autorités de la Mauritanie ?”

  1. 3 03 2010
    Coupe du monde 2010 (12:50:59) :

    Bien dommage que ça se passe comme ça…

Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann