Nouadhibou, le 30 septembre 2009

5 10 2009

 

                                 

  

  

                                                        A 

Monsieur le président de la république. 

Objet : Lettre ouverte à son excellence, le président de la république. 

  

     

                    Monsieur, son excellence, 

Nous avons l’honneur de vous informer par le présente de l’injustice que nous, populations de Nouadhibou, propriétaires des baraques dans la zone sise gazra, sommes victimes. 

En effet, depuis quelques années, nous sommes installées dans ces zones non habitées en aménageant des baraques de fortune dans lesquelles nous avons logé nos familles nombreuses , étant pauvres , sans travail et sans ressources , nous avons toujours attendu que le gouvernement trouve une solution à notre calvaire. 

  

Et lorsque le gouvernement a procédé à la reconnaissance des lieux habités illégalement à Nouadhibou, nous étions déjà dans ces zones et quand l’administration a procédé au recensement ders lieux, nous avons été surpris de constater l’omission de nos baraques par le recenseur. 

  

Noua avons fait des réclamations écrites auprès des autorités régionales (wali, hakem et commandant de la région) mais elles sont restées vaines.Nous avons même fourni des preuves qui attestent que certains ont été obligés de payer pour obtenir ces portions de terrain et qu’il y a eu même des personnes installées dans ces zones après nous et qui se sont vues recensées, on ne sait par quels quels critères. 

  

Malgré toute cette injustice nous avons continué notre lutte pour obtenir gain de cause, mais à notre grande surprise dans la matinée du 28 septembre 2009, les gardes sont venus et nous ont notifié que nous disposons de 24 heures pour déguerpir et le cas échéant ils procéderont à la destruction de toutes les baraques non recensées. 

Nous sommes allées voir le wali et le hakem, tous les deux nous ont dit qu’ils ont reçu des instructions émanant du gouvernement que tous ceux qui ne figuraient pas sur la liste du recensement précèdent devraient être déguerpis alors que ces mêmes autorités étaient informées en son temps des irrégularités que nous avions constatées au moment dudit recensement. 

  

Nous, population de Nouadhibou, victimes de cette injustice, vous informons que si cette action de déguerpissement aura lieu, ce sera des milliers de familles sans abris que vous trouverez dans les rues de Nouadhibou, car nous n’avons pas les moyens de loger nos familles dans des locations qui coûtent extrêmement chers. 

  

A cet effet, nous vous adressons cette lettre, en sachant que vous ne ménagerez aucun effort pour trouver une solution à ce problème qui préoccupe des milliers de familles. 

  

Espérant de vous une suite favorable, veuillez agréer, son excellence, Monsieur le Président de la République , l’expression de profonds sentiments. 

AMPLIATIONS 

-         Wali 

-         -Hakem 

-         Commandant de région 

  

Ci-joint la liste des délégués : 

SALL Mustapha Ibrahima               

Djiby N’DIAYE  

Sidaty Ould SGHAIR 

Aissata Yero FALL 

Salka Mint Ahmed ABEID 

Mohamed Yahya 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann