La Tribune :Faits divers

4 05 2009

Cambriolage en plein jour à Ghandahar 

Le vendredi 1er  Mai 2009 à 11 h 30 était choisi par  Racine, M.O.El Kory, et Ablaye le chef du gang pour taper une deuxième fois  chez Khadijetou M.Keymich.

Au  moment où  cette dernière était partie  chez sa mère au village.

Lors de l’attaque Ablaye le chef du gang  s’est pointé à quelques mètres du lieu pour surveiller ses deux lieutenants très robustes et armés chacun d’une force de lion qui sont à l’épreuve à l’intérieur de la maison.

Sans prendre du temps, ils ont plié la porte en fer du magasin où Khadijetou avait rassemblé tout son matériel (télévision, récepteur, stabilisateur, matelas, moquettes, cuisinière, bombonnes de gaz).

 Inquiété par la présence d’Ablaye aux lunettes noires fumées sous un soleil de plomb  non loin de la maison de Khadijetou, Mohamed, le gérant de la briqueterie se rend aussitôt chez sa voisine pour s’informer sur le cas de Khadijetou. Celle-ci lui dit qu’elle est en voyage.

Alors, Mohamed lui dit : « il y a des voleurs dans sa maison » et est –ce qu’il monter sur sa terrasse pour voir et cette dernière lui dit bien sûr.

Sur la maison  Mohamed a bien vu les malfrats et il cria voleurs ! Voleurs ! Et aussitôt tout le monde  se retrouve aux alentours de la maison. Les deux  malfrats font le mur et tombent dans les mains des hommes qui les attendaient dehors. Alors que certains éléments de
la P.J du commissariat de police d’Arafat 1 faisaient la ronde dans le quartier se présentent et les amènent mains menottées.

Selon une source policière, ce gang  est très  actif car ces éléments mènent des opérations  en plein jour. Ils volent souvent du bétail.

Ablaye, le chef du gang a pris la fuite parce qu’il commandait l’opération de loin. Il est activement recherché et  leur dossier est en stand bail en attendant la capture du chef pour être déférés selon une source policière.

 

Grosses captures dans le milieu des dealers. 

Selon une source sécuritaire, les limiers du commissariat de police d’Arafat 1 ont mis la main sur M.O.B, B.O.M’Bareck, S.Diallo et Bih en possession d’une importante quantité de cocaine et ha chiche.

Selon la même source ces quatre personnes font partie d’un groupe de douze trafiquants de stupéfiants très actifs dans ce domaine car ils alimentent d’autres réseaux.

Ils occupaient une chambre dans une zone déserte à Arafat  dont le grand S.Diallo avait la charge et c’est lui qui montait les affaires.

Cet énième coup de filet vient s’ajouter à plusieurs d’autres. En plus cette saisie crédibilise   la honteuse affaire de l’avion transportant d’importantes quantités de cocaïne  qui a atterrit sur la piste de l’aéroport de Nouadhibou il y a de cela quelques temps.

Selon une source judiciaire, l’affaire de la drogue en Mauritanie n’est pas aussi facile à éradiquer parce qu’il y a de grosses et intouchables pointures derrière toutes les opérations.

En ce qui concerne les quatre dealers qui sont arrêtés dans la nuit du mardi 28 Avril dernier, ils devaient déférés ce dimanche pour comparaître devant le juge d’instruction, selon une source policière.

 

Qui a la vérité ? 

A.N, une élève âgée de 13 ans a été violée par son ami de classe O.S qui a l’âge de 16 ans.

Ils habitent dans le quartier de Basra sis à Sebkha.

Selon une source proche du jeune garçon, c’est la  jeune fille qui le rendait visite régulièrement  dans une baraque avant que sa grossesse ne se manifeste.

Quand la vase a débordé, ils ont changé de lieu de retrouvaille pour se  retrouver des fois à la borne fontaine qui se trouve dans une zone enclavée.

La bonne dame  qui lorsqu’elle a constaté que sa fille est en état de grossesse elle l’a interrogée et cette dernière  a fini par indexer  O.S.

Sa mère se rend au commissariat de police de Sebkha 1 et porta plainte. Aussitôt O.S est arrêté puis entendu par la police, mais il a nié catégoriquement toutes les accusations portées sur lui.

Selon une source policière, le dossier a été établit puis transmis à
la Brigade des mineurs.

Par la suite selon une proche de la famille de l’accusé, son père s’était engagé à prendre en charge la fille et même qu’il était à leur verser de l’argent, ce que le père de la fille aurait accepté avant de penser sur l’avenir des études de sa fille et il décida d’amener l’affaire à la justice. Le dossier est en étude et O.S risque d’être déféré très prochainement selon une source proche de
la Brigade des mineures.

 

Deux frères voleurs ! 

Deux frères, visiteurs réguliers de la plus grande épicerie deDar Naim ont eu le courage de voler dix téléphones portables qui étaient branchés pour la charge à l’intérieur du lieu.

N’appartenant pas  au gérant de l’épicerie et ce dernier à décider d’utiliser tous les moyens pour les retrouver.

Il s’est masqué d’un turban et il s’est rendu à Nokta Sakhina.

Arrivé sur le lieu et à sa première ronde il met la main sur les deux frères en possession des 10 portables.

Sous le poids de la tristesse, ils ont accepté de les  lui remettre.

Parmi les victimes il faut compter  notre confère Bakari Guèye de N.I qui  encore une fois de plus les deux frères avaient emporté son téléviseur et son précepteur.

Bakary  Guèye et son voisin un militaire ont déposé une plainte au C.P.de Dar Naim 1 mais selon il n’y a pas eu de suite.

Selon une source digne de foi, les deux frères sont les fils de la célèbre vendeuse de couscous et de gâteaux à Dar Naim qui est très sollicité dans
la  Moughataa.

Selon la même source, elle sait très bien que ses fils sont des voleurs.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann