• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 2 mai 2009

Communauté mauritanienne au Canada (CMC) :

2052009

  

Chronique d’une inexistence annoncée 

 

Cette lettre ouverte est une réponse à l’article intitulé La Communauté Mauritanienne au Canada (CMC) : une nouvelle équipe pour un nouveau défi paru sur le site Internet du CRIDEM, le 26 avril 2009, dans la rubrique Libre expression

 

Cette soit-disante équipe (ci-après nommée groupuscule) ne représente aucunement le Bureau de la Communauté mauritanienne au Canada (CMC).  La CMC a un site Internet qui contient une multitude d’informations se rattachant à son fonctionnement et à ses activités (www.maurican.com). Ce site présente également les membres du conseil d’administration (ou Bureau) élus conformément aux Statuts et Règlements de la CMC en vigueur.  Ce groupuscule est en train de confondre le rêve et la réalité et il risque de se réveiller en plein milieu d’un cauchemar. 

 

L’élection fanfaronne de ce groupuscule est orchestrée par deux anciens membres de l’association. La CMC a entrepris, depuis juillet 2008, toutes les démarches de rapprochement et de médiation humainement possible avec ces deux dissidents qui criaient haut et fort leur volonté de dissoudre le Bureau. À cet égard, toutes les démarches que ces deux dissidents ont entreprises pour la dissolution du Bureau se sont soldées par un échec car elles n’étaient pas conformes aux Statuts et Règlements de la CMC, ni à l’éthique professionnelle.  Également, les tentatives de blocage des travaux du Bureau n’ont pas abouti puisqu’il y a huit membres qui ont poursuivi les travaux et les activités de la CMC avec rigueur et professionnalisme.  Les documents disponibles sur le site Internet de la CMC en témoignent (rapport d’activités, divers bilans, etc.).  

 

Lorsque la CMC a convoqué ses membres, le 25 avril 2009, pour la tenue de son assemblée générale annuelle, ces deux membres et leurs acolytes ont voulu en profiter pour déstabiliser de nouveau le Bureau.  Cette tentative s’est soldée de nouveau par un échec retentissant car toute leur stratégie était non-conforme aux Statuts et Règlements et avait l’air d’un putsch raté dirigé par des irresponsables qui visiblement ne sont pas de grands stratèges.  Comment voulez-vous élire un nouveau bureau lorsque le quorum n’est pas atteint (référence – article 8.12 « Le quorum de l’A.G. est de 30% des membres en règle de la C.M.C…» et que vous refusez toute discussion. 

 

Les sympathisants de ce groupuscule ont affirmé à qui veut l’entendre qu’ils n’ont pas acheté leur carte de membres mais qu’ils vont voter parce qu’ils sont mauritaniens et qu’ils n’ont pas à respecter les normes et procédures, en l’occurrence, les Statuts et Règlements de la CMC. Quel message sont-ils en train d’envoyer à notre société d’accueil qu’est le Canada? 

 

Le jour de l’assemblée générale, lorsqu’est venu le moment d’aborder le point 4 de l’ordre du jour qui touche l’élection pour deux postes (président et porte-parole sortants), il leur a été spécifié, après constat, que le quorum n’était pas atteint.  Par soucis d’inclure tout le monde, il a été demandé aux personnes présentes de payer leur carte de membre ou que l’ancien secrétaire général remette sa liste au conseil d’administration, s’il en avait une, afin que les nouvelles informations soient intégrées au registre central de cartes de membre de la CMC. Le président et la porte-parole ont rappelé l’obligation de remettre les listes de cartes de membre détenus par certains dans les plus brefs délais au conseil d’administration, responsable de la gestion d’un registre central de cartes de membre de la CMC.  Le secrétaire général a décidé de ne pas se conformer à cette règle. De toute évidence, il n’avait pas de liste et aucune cotisation n’avait été versée dans le compte bancaire ou remise au conseil d’administration. Leurs sympathisants ont continué de scander qu’ils n’ont pas besoin de payer leur adhésion pour devenir membre parce que nous sommes entre mauritaniens et qu’ils étaient prêts à ne pas respecter les Statuts et Règlements de la CMC et procéder aux élections. 

 

Vu la tournure de la situation, le président a levé l’assemblée générale, tel que stipulé par les Statuts et Règlements de la CMC lorsque le quorum n’est pas atteint (référence – article 8.12 « Le quorum de l’A.G. est de 30% des membres en règle de la C.M.C…» 

 

Le lendemain, un message a été envoyé par la CMC aux membres et à la Communauté pour les informer que le quorum n’était pas atteint pour procéder aux élections le jour de l’assemblée générale et qu’une seconde convocation sera envoyée ultérieurement pour combler certains postes au niveau du conseil d’administration. 

 

Par la suite, la CMC a été informée par certains membres de la parution de l’article précité sur le site du CRIDEM.  Ce groupuscule n’a pas évalué les conséquences de ses actions et a démontré une incompétence totale lors de sa première sortie publique : 

 

-          Les Statuts et Règlements de la CMC ont été bafoués volontairement. 

-          L’article en question est une sorte de procès-verbal qui n’est pas rédigée par le secrétaire de séance qui était pourtant désigné en début d’assemblée générale. 

-          L’ordre du jour présenté par le président de la CMC en début d’assemblée générale et adopté par l’assistance a été changé.  L’ordre du jour initial stipulait l’élection de deux membres du CA mais pour le groupuscule, c’est le changement du Bureau au complet, quelle audace ! 

-          Certains membres fantômes élus n’étaient pas présents le jour de l’assemblée générale. L’article 8.13.3 des Statuts et Règlements exige que les membres élus soient physiquement présents. 

-          Manque de rigueur dans leur démarche, c’est mentionné au début de leur article « Élection du nouveau bureau pour l’année 2009 et 2010 » et leur président fantôme est élu pour un mandat de deux ans. 

-          Le groupuscule ne mentionne aucunement les discussions concernant le quorum. 

-          Élection d’un candidat fantôme à un poste qui n’est pas spécifié dans les Statuts et Règlements de la CMC. Le poste de chargé de communication n’existe pas dans les actuels Statuts et Règlements de la CMC. 

-          Mauvaise représentation de la Mauritanie à l’étranger. Ce comportement porte préjudice à l’image de notre Communauté au Canada. Ce comportement démontre notre incapacité à respecter les codes de conduites que nous nous sommes donnés pour régir notre vie associative au Canada. 

-          Le groupuscule a poursuivi l’élection après la levée de l’assemblée générale par le président de la CMC. 

-          Le choix des membres de leur équipe fantôme démontre une fermeture d’esprit.  La diversité culturelle mauritanienne, a-t-elle été volontairement bafouée ? 

 

Il importe de mentionner que nos deux dissidents ont été incapables de renflouer la caisse de la CMC ou de tenir une activité constructive. La preuve, ils n’ont pu fournir aucun rapport d’activités le jour de l’assemblée générale et les personnes présentes peuvent en témoigner. 

 

Compte tenu du fait que le groupuscule a agi de mauvaise foi en créant un bureau fantôme destiné à une inexistence assurée, la CMC organisera sous peu (Inchallah), une deuxième assemblée générale pour combler les postes vacants en conformité avec les Statuts et Règlements de la CMC en vigueur (référence – article 8.12«…Si le quorum n’est pas atteint, une nouvelle assemblée générale est convoquée dans le délai d’un mois, et celle-ci délibère valablement quel que soit le nombre présent ».  En résumé, la nouvelle assemblée générale sera tenue en fonction de la liste de membres actuellement gérée par le conseil d’administration quel que soit le nombre de membres en règle présents. Donc, vive le respect des normes et procédures et longue vie aux Statuts et Règlements de la CMC. 

 

L’actuel Bureau de la CMC a été accepté unanimement et sans contestation par l’assemblée générale de 2008 et il n’a pas à répondre des orientations (non-conformité, laxisme…) de ses prédécesseurs. Par contre, l’actuel Bureau est prêt à répondre des actions entreprises sous son mandat, à faire valoir et promouvoir la bonne gestion des ses activités en conformité avec les Statuts et Règlements de la CMC.  Autrement dit, le mandat de l’actuel Bureau est placé sous le signe de la bonne gouvernance et du respect de la conformité. 

 

En cas dusurpation de nom d’association ou de fausse représentation, ce groupuscule sera hanté au Canada sur le plan judiciaire.  La Communauté mauritanienne au Canada (CMC) est légalement enregistrée auprès des autorités canadienne et québécoise et c’est son conseil d’administration, élu en conformité avec les Statuts et Règlements de la CMC, qui est la seule instance habilitée à représenter l’Association.  La balle est dans le camp de ce groupuscule. À bon entendeur, salut ! 

 

La décision sur une possibilité de recours sur le plan judiciaire lorsque la situation l’exigera n’a pas été prise précipitamment, elle est le fruit d’une mûre réflexion et dépendra du comportement de ce groupuscule. 

 

Oui à une Communauté mauritanienne au Canada fière de ses ressortissants qui n’adhèrent pas à la pagaille et qui représentent dignement la mosaïque culturelle de notre pays. 

Oui à l’excellence, à la rigueur, au dépassement, à la cohésion sociale, au dialogue et à l’entraide. 

 

Non à la division, à l’exclusion, à l’amateurisme professionnel, à la démagogie et à la manipulation ! 

 


Maïmouna Kébé, porte-parole de la CMC 

Pour le conseil d’administration de la CMC 

admin@maurican.com 

Le 3 mai 2009 

 

 

=============

 

L’article publié par le groupuscule sur le site Internet du CRIDEM, le 26 avril 2009 

 

 

La Communauté Mauritanienne au Canada (CMC) : une nouvelle équipe pour un nouveau défi 

 

L’Assemblée Générale du 25-04-09 

 

Ordre du jour : Election du nouveau bureau pour l’année 2009 et 2010. Le président du Bureau sortant Ahmed Salem O/ Sidi ouvre le débat il est 15H 30mn, en souhaitant la bienvenue à tous les présents. 

 

Ensuite l’organisation du vote a été donnée à Monsieur Dia Ardo qui en introduisant, a remercié tous les présents et a marqué sa joie pour l’avoir honoré par la tâche. 

 

Il insiste et rappel également une rigueur face aux exigences de la Communauté Mauritanienne Canada (CMC) sans oublier une souplesse envers les membres de la part des dirigeants de l’association. Les postes à occupés sont : 

1- Président 

2- Le poste de secrétaire général 

3- Secrétaires chargés de la communication 

4 –Trésorier 

5- Six administrateurs. 

 

Vu l’exigence, les candidats présents formulent leur engagement et leurs motivations qui les ont poussées candidater aux différents postes. Il est à mentionné qu’aux différents postes, il à été enregistré plus d’un candidat et qu’un candidat échouant à un poste pouvait toute fois se présenter à un autre poste. Monsieur Ardo Dia passe la parole aux différents candidats au poste du président. 

 

A ce poste deux candidatures se sont manifestés : Diagana Yakhouba Sidi et Bal Mohamed El Hadi. Discours improvisé de Mr Bal Mohamed El Hadi. Il relate la nécessité de la vie associative en particulier l’unification des frères et sœurs ressortissants mauritaniens vivants au Canada. Il se prononce sur certaines exigences qui sans l’existence d’une association seront difficiles à surmonter seul comme : L’entre-aide et la promotion de la culture mauritanienne qui reste toujours inconnus malgré l’implication du bureau sortant. 

 

Après un discours long dans lequel il ne manque pas de mentionner son engagement pour le bien être des mauritaniens qui vivent au Canada, il termine en rassurant l’auditoire de sa disponibilité et sa motivation pour piloter l’association tout en marquant son respect à son adversaire Mr Diagana Yakhouba Sidi. Discours improvisé de Mr Diagana Yakhouba. Il dit qu’en devenant président de Communauté Mauritanienne au Canada (CMC), il promet d’être l’élément le plus actif pour faire évoluer l’association dans le cadre de ses objectifs. 

 

Il rappel qu’une majorité des mauritaniens au Canada manque d’intérêt ou reste mal informer sur le but de l’association. Il estime également que beaucoup de choses ont été faites, que mais malgré tout il reste encore beaucoup à faire. Il dira que les activités ne pourront être réalisées que par un financement d’où il a exhorté et invité les membres de s’acquitter de leurs devoirs à l’association. Le bureau, quand à lui ne ménagera aucun effort pour trouver des d’autres sources de financement. 

 

Pour finir il rassure qu’il fera tout pour associer tous les mauritaniens du canada afin de redynamiser l’association. Il n’oubliera pas de remercier son homologue. Bref, son ambition est que l’association évolue. Après vote, les membres présents ont élu Mr Bal Mohamed El Hadi au poste de Président de la Communauté Mauritanienne au Canada pour un mandat de 2 ans. Mr Diagana Yakhouba a quand à lui candidater pour le poste de secrétaire général et il est élu presque à l’unamité. 

 

Déroulement du vote : Le vote était à main levée et dirigé par Mr. Dia Ardo. Les candidats quittaient la salle pendant le vote et revenaient après le comptage des voix pour voter eux aussi. Le résultat du vote était dicté après chaque vote. Bilan du vote : 

 

Président : Bal Mohamed El Hadi 

Secretaire Général : Diagana Yakhouba Sidi 

Chargé de communication : Ba Bocar Samba 

 

Trésorier : Touré Diabel 

Administrateurs : Dia ardo, Thiam Ibrahima, Salif Kane, Fatimata Gaye, Soumaré Oumar et Dieng Mamadou. 

 

Après proclamation des résultats les élus ont fait tour à tour un petit discours de satisfaction, en réitérant leurs volontés d’être actifs aux postes pourvus. L’assemblée a pris fin vers 19h, dans une ambiance sereine, le programme d’élection a bien réussi, le déroulement des élections a été appréciable. 

 

Diabel Touré 

Montréal, Canada. 

diabeltoure@yahoo.fr

Source : www.barrada.unblg.fr 







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann