ACTU/REGIONS

27 04 2009

NOUADHIBOU  ENTRE DEUX DELESTAGES, LA SOMELEC S’EXPLIQUE 

Depuis une semaine Nouadhibou vit à l’heure des coupures intempestives de courant. De nuit, de jour, pas un quartier n’est épargné. Des délestages comme cela on n’en a plus connu depuis 2005 quand la SOMELEC avait révisé son groupe. Plus jamais ça, disait-on à l’époque. C’est sans connaitre les caprices de la mécanique. Quand le 15 avril, la SOMELEC, avisant que son groupe avait atteint les limites, décida de le réviser, non sans au préalable solliciter l’appui de la SOMIR (société mauritanienne des industries du raffinage) , c’était pour anticiper ces coupures gênantes à tous points de vue. Malheureusement le groupe de la SOMIR tomba en panne dés que la SOMELEC y bascula l’alimentation de la capitale économique. 

C’est ce que le chef du département de la SOMELEC Nouadhibou , M. Athié Abdoul Wahab , dira sur les ondes de FM Nouadhibou qui , pour la circonstance avait mobilisé ses journalistes ( en  français , arabe , pulaar , soninké et wolof )  pour que M.Athié puisse expliquer aux citoyens les raisons de ces coupures, leurs durées ainsi que les comportements à adopter pendant cette période qui peut durer de ’48 heures à un mois’. Le chef du département de la SOMELEC s’excusera au prés des usagers avant de dire que les équipes de la SOMIR et de la SOMELEC travaillent d’arrache pied pour résoudre ce problème. 

A un boutiquier qui se plaignait de perdre ses (crèmes) -glaces à cause des coupures et qui souhaitait être dédommagé, Athié demandera pardon ainsi qu’à ceux qui auraient du matériel grillé à cause des déclenchements du courant. 

A noter que la SOMELEC prévoit un planning des délestages pour que les citoyens puissent se préparer à ces éventualités. Nouadhibou a connu une progression démographique dépassant toutes les prévisions (si prévisions il y a) et les infrastructures n’ont pas suivi. 

C’est en tout cas  une des toutes premières fois qu’un responsable accepte de venir de son propre chef s’expliquer et expliquer aux populations  des désagréments d’un service public et s’excuser publiquement .C’est ce qu’a fait Athié , chef du département de la SOMELEC Nouadhibou Même si , on l’a vu  plus haut, la faute n’en revient pas à la SOMELEC  , encore moins au chef du département. Et la population n’a pas été ingrate, qui lui a témoigné satisfaction et compréhension. Comme quoi l’administration doit être proche des administrés. Athié Youssouf 

  

MEETING DU RFD 

Samedi 24 avril le rassemblement des forces démocratiques (RFD) a tenu un meeting au parc sis prés de la mosquée Ridwane de Nouadhibou. Ce meeting est, selon les organisateurs  une  sensibilisation au ‘grand meeting que va présider le président Ahmed Ould Daddah, samedi le 02 mai 2009.’ 

Pour cette répétition plusieurs orateurs ont pris la parole pour dénoncer le calendrier unilatéral imposé par les militaires et réaffirmé la cohésion du parti qui , malgré ‘les tentatives de le saborder reste un parti fort et soudé’. Ils ont, en outre, dénoncé un ‘plan machiavélique concocté sous d’autres toits , avec la bénédiction du général Mohamed Ould Abdel Aziz , visant essentiellement à saper les structures fondamentales du parti’. 

Et la coordination régionale de rappeler sa confiance dans le parti qui sortira de cette crise plus uni et renforcé. D’autres orateurs ont rappelle le combat que mène le parti pour l’instauration  de la justice et pour l’ancrage de la démocratie. 

Sur les banderoles on lisait ‘Non aux tentatives de déstabilisation des formations politiques’ , ‘Non à l’agenda unilatéral des militaires’ , ‘Oui à une sortie de crise consensuelle ‘. Le RFD dit lutter pour faire échouer ce coup d’état car un ‘seul homme ne peut bâtir un état’ et que l’armée doit s’occuper de sa mission de défense du territoire.’ 

Beaucoup d’observateurs se demandent par quels moyens le RFD compte tenir tête aux militaires. Tant sur le plan comptable c’était pathétique. En effet peu de personnes se sont déplacées et même le renfort de l’UFP n’y fera rien. Si on ôtait les curieux et les enfants, ce meeting n’a pas mobilisé. Ahmed Daddah fera t-il mieux le 02 mai ? La fédération régionale n’en doute pas. Ou est ce dû au départ du député Cheikh Ould Hamdi qui, on le sait, a rejoint les militaires ‘avec ses cousins Ehel Barrikallah ‘ si l’on en croit une annonce parue dans CRIDEM ? 

Un ex- cadre du parti dit ne ‘plus reconnaitre ce grand parti qui dit une chose et son contraire. Le peuple n’est plus dupe.’ Cet autre  cadre  reconnait que ‘le parti s’était trompé (sur les militaires ? Mais qu’il s’est ressaisi à temps’.  Athié Youssouf CP.NOUADHIBOU 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann