• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 mars 2009

Faits divers de La Tribune

16032009

Tevragh-Zeina 

Deux morts et un blessé par l’effondrement d’un bâtiment 

  

Un bâtiment s’est effondré sur des maçons à Tevragh-Zeina. Faisant deux morts et un blessé, l’accident, qui s’est produit dimanche 15 mars 2009 à 9 heures du matin, a été constaté par un militant des droits de l’homme. Celui-ci s’est rendu directement à la direction des pompiers pour les alerter. 

Les services de secours sont arrivés avec des voitures vétustes et ont eu des difficultés à extraire les victimes des décombres. Il a fallu une heure trente minutes pour parvenir à faire sortir le dernier corps sans souffle de dessous un tas de briques et de fers. Il y avait neuf personnes sur le chantier, selon un brigadier de police présent sur les lieux. Les ouvriers étaient en  train de casser le bâtiment qui devait être reconstruit. Le chef de chantier avait l’air très perturbé par l’accident tandis que les autres employés sont parvenus à s’enfuir juste au moment de l’effondrement du bâtiment. 

Le commissaire de police de Tevragh Zeina et ses éléments étaient sur place et ont constaté l’accident. A 11 heures 40 mn, le procureur n’était pas encore sur place. 

 

Un voleur de moutons derrière les grilles 

 

H. O. Bilal, né en 1973 à Kiffa, spécialiste en vol de moutons a été arrêté  tôt le matin du samedi dernier par les limiers du Commissariat de police d’Arafat. 

Il avait une Mercedes 190, immatriculée 8533AF, qu’il a louée à 190.000um par mois pour commettre ses forfaits avec son groupe. 

Au moment de son arrestation, il avait dans la voiture trois moutons qu’il allait déposer dans une cour secrète en attendant de trouver des clients pour les vendre. 

Selon une source de

la Brigade Recherche dudit commissariat, il opère dans ce secteur depuis quelques mois. 

Et il dirige un gang de quatre malfrats. Ses lieutenants sont toujours en cavale, mais ils sont activement recherchés par
la BR, selon la même source. 

Quant à Hassane, il sera entendu ce dimanche, avant d’être déféré au parquet. 

 

Le voleur demande la ‘soutra’ 

 

Mohamed O. A…, voleur et multirécidiviste très connu par la police judiciaire  et dans le milieu de la justice a été surpris la veille du Maouloud dans le marché de
la Capitale par Fatimetou M. E…, retirant trois liasses de dix mille de son sac. 

C’était au moment où elle discutait paisiblement  avec un vendeur d’habits. 

Au milieu d’une grande foule, le malfrat supplia Fatimetou de l’excuser en répétant en hassaniya « Set rini…Set rini … ». 

Fatimetou avec sa bonne foi se tait et passe l’affaire sous silence. 

Quant à Mohamed change de zone pour tâter. 

 

 

Quand la force défie la loi ! 

Lundi dernier aux environs de 22 heures,  M.O.B, taximan, conduisait tranquillement  à bord
la Mercedes 190, immatriculée 4503 AG, quatre passagers à destination de Riyad. 

Arrivé au rond point de la foire, un policier en tenue lui fait signe de s’arrêter, mais comme  il lui « fallait deux places pour compléter son versement il a préféré prendre les deux hommes qui se trouvaient à quelques pas devant le policier. 

Il faisait très froid et il y avait du vent ce soir là. Le policier vexé, tape à la malle arrière du véhicule et le chauffeur s’arrête. 

« C’est un taxi lui demande t-il ? 

-         Oui répond le chauffeur. 

-         Pourquoi tu ne t’es pas arrêté lorsque je t’ai fait signe ? 

-          Il me manquait deux places et je les ai eues. 

Enervé le policier l’insulte et lui renvoie la portière par un claquement si puissant que la vitre en fut brisée et réduite en morceaux. 

Une dispute s’en suit. Le taximan exige d’être dédommagé. Quelques instants plus tard, une patrouille de la police qui faisait la ronde voit l’attroupement et s’y joint. Le chef appelle les deux protagonistes et s’informe sur l’affaire. Il finit par dire au chauffeur : « Hadha Aadi beyn el khoutt we saamhou, Walla guilt ebdeh werah el hagg ebbled mneyn ebghaitt » (traduction : ceci est courant entre des frères. Il faut vous pardonner. Sinon, va où tu veux).  Sur ce, il embarque son collègue et s’en va avec lui. 

Source : La Tribune n°440 







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann