Faits divers

27 01 2009

 

  

 Horribles scènes de vols à Ghandahar. 

Dans la nuit du mercredi dernier aux environs de 3heures du matin, un groupe de voleurs composé de  trois hommes et une jeune fille ont semé la terreur dans le quartier de Ghandahar tout en laissant la population dans la plus grande désolation.

Muni d’une voiture de type Hilux, le groupe a pu monter trois opérations.

Le premier forfait est commis dans la boutique d’Ablaye, située juste au carrefour Nour.

 Dans cette boutique, ils ont emporté un paquet de cartes de recharge Mauritel, une importante somme d’argent et les cahiers de crédits pris par les clients.

Non loin de là, ils se sont rendus dans la boutique d’Ahmed pour commettre le second forfait.  Deux bidons de 20 litres d’huile et un sac de riz sont partis en l’air.

Vers 5 heures du matin, le groupe s’est rendu au grand marché de Ghandahar, pour commettre le plus inhumain acte.

Pour accéder à l’intérieur de la boutique d’Isselmou, ils ont défoncé les portes. D’après l’avoir  vider  de tout ce qui est valeureux et  ils ont mis du feu sur le reste.

Environ vingt cinq couvertures de bonnes qualités, des livres du saint coran, des caisses de parfum, des sacs de sucre, du thé et du riz ont été brûlés.

Avertie, la police s’est rendue sur les lieux, le chef de
la PJ de Riyadh 2 a fait le constat puis

le gardien du marché qui est un guinéen de Conakry et ses amis ont été entendus puis relâcher quelques heures plus tard.

Les sapeurs pompiers sont venus le matin à 9heures, mais vu la gravité de l’incendie ils n’ont pas pu l’éteindre et le feu a continué jusqu’à 12 heures précises.

Selon une source policière, les enquêtes se poursuivent et les auteurs seront arrêtés puis traduits en justice.

Il faut savoir que la boutique est affilée au centre d’enseignement du coran et des sciences religieuses qui est non loin du lieu du drame. Et elle gérait les biens des orphelins qui étudient dans ce centre.

 

Viol suivi de grossesse d’une mineure déficiente mentale 

E. O. Baba, père de famille âgé de 57 ans a reconnu coupable de viol suivi de grossesse sur une jeune fille déficiente mentale âgée de 14 ans, répondant au nom de SMYahya.

 Quand l’état de grossesse de la fille s’est manifesté, sa mère l’a interpellée par des questions et elle a finie par dire le nom d’E.O.Baba qui est le mari de sa tante paternelle.

Pour cette occasion, une délégation composée des membres de leur tribu et de la famille est partie pour s’informer auprès du vieux indexé  par la fille.

Le mis en cause a bien reconnu les faits.

Le père de la victime qui se trouve en Espagne, informé a juré de tuer l’auteur qui est son beau frère une fois qu’il sera à Nouakchott.

Et son retour est prévu dans la semaine selon son épouse qui est dans la plus grande désolation.

Alors que les membres de la tribu et de la famille font des mains et des pieds pour résoudre cette horrible affaire à l’amiable.

 Aboubecrine O.Sidi 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann