Pour ancrer la rectification

15 12 2008

 

Entre un coup d’Etat et un changement doux qui intervient comme pour redresser la situation, il y a de grandes différences. Nous choisirons de parler de «mouvement de rectification» parce que ce qui s’est passé le 6 août s’inscrit dans une logique qui trouve son ancrage le 3 août 2005. Ce jour-là, de jeunes officiers ont lancé un projet politique qui devait mener la Mauritanie à des rivages stables et prometteurs. La mauvaise gestion des politiques en a voulu autrement.

Le mouvement de rectification d’aujourd’hui est venu (re)créer la dynamique de changement politique, économique et social du pays, et, faire renaître l’espoir auprès du citoyen Mauritanien.

Au plan politique, le dysfonctionnement des institutions parlementaires élues, a été, à l’origine de la situation de crise qu’a connue le pays. Refus de la tenue d’une session extraordinaire, obstruction à la démarche de destitution du gouvernement décrié de Ould Ahmed Waghf… tout cela a conduit au blocage de l’action parlementaire et à la privation d’exercer ses prérogatives constitutionnelles, puis à la rupture entre les segments d’un pouvoir fragilisé par les tendances peu orthodoxes de personnalisation  Première conséquence : crise de confiance entre l’ancien Président et la majorité parlementaire qui l’a emmené au pouvoir. Danger de dislocation. Ce n’est pas par hasard que le HCE a évité, à sa prise de pouvoir, de remettre en cause les institutions démocratiques autres que la présidence. Il s’agissait en fait de donner le gage que l’enracinement de la démocratie était la préoccupation première. Tous les blocages ont été levés depuis.

Au plan économique et social, le bilan est tout aussi positif malgré le temps écoulé. Le citoyen Mauritanien, soufrait d’une situation économique et sociale catastrophique face à l’impuissance de l’ancien régime de lui venir en aide en proposant des solutions adéquates face à la montée vertigineuse des prix denrées alimentaires, à la détérioration de la situation sanitaire et l’insécurité qui ont été au centre des préoccupations du Mauritanien moyen ces derniers mois. Pour mémoire et contre l’oubli dévastateur : jamais en Mauritanie situation économique n’a conduit aux manifestations occasionnant mort d’homme. 15 mois de souffrances et de désespoir. Depuis le 6 août, le citoyen revit l’espoir grâce à l’avènement d’un pouvoir qui donne la preuve concrète que l’objectif essentiel est l’amélioration des conditions de vie du citoyen. Rien d’autre. Que l’administration est au service du citoyen, qu’il est le but de toute l’action publique, l’objet de toutes les politiques publiques. Il s’en est suivi une baisse considérable des produits alimentaires et des hydrocarbures. Tout redevient possible et l’espoir d’une Mauritanie meilleure renaît.

Cette situation prometteuse qui prévaut  présentement dans le pays, m’incite à briser mon silence et, à essayer d’accompagner tous les mauritaniens dans leur élan vers la paix, l’équité et la réconciliation nationale. Le rêve des Mauritaniens se réalise en instantané.

Un Président qui prend en compte toute la dimension économique sociale et sécuritaire de ses citoyens. Un Président qui inscrit parmi ses priorités la nécessité de prendre toutes les mesures utiles pour lutter contre les phénomènes du terrorisme, de la gabegie, du crime organisé et du trafic de drogue. Un Président qui écoute, un Président qui constate et un Président qui remédie.

Le peuple mauritanien est content quoi qu’on dise. Alors continuez Monsieur le Président et ne vous laissez pas distraire par le bruit et la fureur des fauteurs d’hier. Continuez à aider un peuple meurtri par des décennies de marginalisation, d’injustice et de précarité des conditions de vie.

Je joins ma voix à celle de tous les Mauritaniens soucieux du développement de la prospérité et de la souveraineté du pays pour féliciter le H.C.E et lui signifier notre reconnaissance et notre appui au mouvement de rectification du 6 Août. Que la Mauritanie demeure prospère, indépendante et souveraine.

 

Aichetou Mint Senoussi

Citoyenne

 

Source : La Tribune n°427


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann