Le Général et le Marabout

11 11 2008

Le Général et le Marabout 

 

Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut Conseil d’Etat, Chef de l’Etat a donné le coup d’envoi du projet de la réhabilitation et de la construction de 96 km de routes urbaines dans différents endroits de la capitale
. Et ce mercredi dernier. Le Général en a profité pour découvrir la plaque symbolique de la première avenue dans la ville de Nouakchott baptisée avenue Feu Mokhtar Ould Daddah, du nom du premier Président de la République Islamique de Mauritanie. Il s’agit de l’axe reliant la route de Nouadhibou à l’ouest à la Fondation Bouamatou à l’est en passant par les carrefours TVM et Cité Smar .Pour une enveloppe de 8 milliards d’ouguiya, près de 100 kilomètres de routes nouvelles ou de réhabilitation du réseau existant. Mais le fait reste cette appellation de la future plus grande rue de Nouakchott .

A cette grande occasion, le président de la communauté urbaine de Nouakchott, Ahmed Ould Hamza a indiqué que ce projet ambitieux est sans précédent dans l’histoire de la ville de Nouakchott et qu’il est de nature à mettre à la disposition des populations un réseau routier répondant à leurs besoins et aux exigences de la période et contribuant à désenclaver de grands quartiers de la ville .

Il a ajouté: « grâce à une initiative du Président du Haut Conseil d’Etat, Chef de l’Etat, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, nous voilà réunis aujourd’hui pour donner le coup d’envoi du projet de construction et de réhabilitation de près de 100 km de routes bitumées ». Il a ajouté à l’adresse du chef de l’Etat: « la communauté urbaine de Nouakchott a participé avec le ministère de l’Equipement et la société ATTM à l’exécution de ce projet gigantesque« . «Sur vos instructions, la ville de Nouakchott a décidé de baptiser cette nouvelle voie, qui sera la plus grande artère de notre capitale, «Avenue Me Mokhtar Ould Daddah» (…) Nous nous réjouissons que sa famille soit présente parmi nous, pour recevoir, grâce à vous, ce témoignage de gratitude de la Nation mauritanienne toute entière. Nous vous remercions encore une nouvelle fois, de nous permettre de nous réconcilier avec notre passé. Parce que, monsieur le Président, un pays sans passé ne peut avoir ni de présent ni de futur».

De son côté, l’épouse du premier président défunt, Mme Marième Daddah, qui a assisté à la cérémonie, en compagnie des membres de sa famille, a remercié le président du Haut Conseil d’Etat, Chef de l’Etat, pour ce geste généreux, affirmant que la Mauritanie a commencé à relier son présent à son passé et à franchir un grand pas sur la voie de la consolidation de l’unité nationale, relevant que ce projet est réalisé avec des ressources et des compétences nationales .

Elle a enfin précisé que dans ce projet, l’approche de la rectification, comptant sur les ressources et les compétences du pays, se recoupe avec l’action du président défunt Me. Mokhtar Ould Daddah .

Ceux qui ont encore en tête les cérémonies d’adieu de 2003, se rappellent toute l’attention du jeune colonel d’alors qui avait tenu à être aux devants du corps de celui qu’on considère le Père de la Nation mauritanienne. Ce sont les éléments du BASEP qui transportaient le cercueil.

Source: La Tribune n°423


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann