Al Qaeda se décentralise

8 10 2008

Al Qaeda se décentralise 

 

Après  Lemghayti,   Al Guallawya, une troisième  agression contre l’armée mauritanienne a encore sévi dans l’extrême nord du pays : Tourine. Cette fois-ci,  la frappe en plus d’être lourde, s’est avérée horrifiante : 12 personnes retrouvées égorgées. De quoi semer pour longtemps la peur partout dans un pays dont l’étendue en fait un espace tellement incertain.

A l’autre bout du monde musulman, un attentat  a frappé de plein fouet le 20 septembre 2008 le Pakistan : 50 morts.  Et tout récemment,
la Syrie était aussi frappée.  

Al Qaeda se décentralise. Si l’étau se resserre au niveau des autres pays de la zone nord africaine,  on comprend que  la victime soit automatiquement

la Mauritanie.  Al Qaeda aurait-il des sympathisants en Mauritanie ? Fort probable.    Il est  clair que des  activistes mauritaniens  prônent  un retour au jihad avec les armes afin d’aider  les palestiniens, les irakiens et les afghans   pour une   libération totale  des terres musulmanes  occupées.  Ces activistes  vont jusqu’à vénérer Oussama Ben Laden,  même si des oulémas de renommée  nationale commencent à s’attaquer directement à la violence d’Al Qaeda.  

Par ailleurs, comment et pourquoi se justifierait une  nouvelle  guerre sainte ?  

Les ingrédients des guerres inter-civilisationelles  existent déjà. Des  pays essayent  de maintenir leur  positionnement  de force. Les puissances mondiales  tentent de renforcer leur force en interdisant aux pays musulmans  de se procurer des armes jugées stratégiques. Dans cet ordre, le droit international est rarement respecté.   Et Al Qaeda  essaye à son tour de contourner le pouvoir de l’Etat  en légitiment  l’usage de la violence. «  Le terrorisme étant de ce fait hautement politique, celui-ci doit recevoir une réponse également politique qui adresse les thèmes mis en évidence dans les communiqués d’Al Qaïda », explique en guise de commentaire,  l’analyste Jean-Marc Flükiger.   «L’histoire nous apprend que l’engagement face aux terroristes exige invariablement d’aborder les problèmes soulevés, c’est-à-dire de reconnaître les griefs collectifs dans lesquels ils inscrivent leurs recours à la force, décrits comme des actions politiques en réponses à des problèmes spécifiques» a déjà  écrit  l’actuel ministre des affaires étrangères mauritanien  Ould Mouhamedou.

Enfin, les récentes attaques contre l’armée nationale s’inscrivent  dans une logique politique justifiée  par un recours à l’agressivité à l’encontre de tous ceux  qui tissent des relations   avec les occidentaux.  Dans cette lancée, les régimes des pays musulmans  sont mécréants, notamment l’armée, la police et ceux  qui occupent  des postes élémentaires au sein de l’appareil étatique.   Toutefois, en terme religieux les mauritaniens restent  passifs  et contre   tout  recours à la violence. Mais l’interactivité avec les autres pays musulmans peut  changer cette attitude. Car depuis une décennie le phénomène de la religiosité wahhabite a  pu s’implanter en Mauritanie   à travers des idéologues qui sont prêts à financer l’expansion de leurs  doctrines.

Mohamed Fouad Barrada 

Source :

La Tribune N°418


Actions

Informations



Une réponse à “Al Qaeda se décentralise”

  1. 25 11 2008
    belkacem-mohammed (10:14:08) :

    Je reste perplexe sur le moyen orient et compatie à cette religion meurtrie.

Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann