actualités

16 09 2008

 *Alerte à Nouakchott
Plusieurs éléments des forces de sécurité ont été déployées jeudi en différents endroits stratégiques de Nouakchott, la capitale de
la Mauritanie, à la suite d’une alerte aux attentats terroristes, selon des sources policières de Nouakchott.
L’alerte émane de milieux islamistes présumés proches de la branche maghrébine du réseau terroriste international al-Qaïda, indiquent les mêmes sources.
L’impressionnant dispositif sécuritaire était particulièrement visible dans le centre de la ville, près de la présidence de
la République, de
la Banque centrale et des édifices ministériels.
Le territoire mauritanien a, ces dernières années, été le théâtre de plusieurs attentats terroristes, dont celui qui a visé quatre touristes français assassinés le 24 décembre 2007 près de la ville d’Aleg, à 250 km au sud-est de Nouakchott.
Une quarantaine d’islamistes présumés terroristes, accusés d’être les instigateurs de ces attentats, ont été arrêtés en avril 2008 et sont détenus à titre préventif dans une prison de Nouakchott.

Source : Xinhuanet

 

*Fenton Brésil/Mauritanie

Du sucre et du lait en attendant
 

Mohamed Ould Mohamedou, commissaire à la sécurité alimentaire a réceptionné ce jeudi devant les magasins du Commissariat à la sécurité alimentaire à Nouakchott et en présence de Ba Houdou, commissaire chargé de la promotion des investissements une quantité de produits alimentaires de base présentée par le groupe commercial Fenton Brésil. Ce don qui a été remis, au nom du Groupe, par M. Marcos Santos, est constitué de 20 tonnes de sucre et de lait en poudre consenti à notre pays à l’occasion du mois béni du Ramadan.  Le Groupe commercial « Fenton Brésil » qui regroupe beaucoup  d’hommes d’affaire brésiliens et s’intéresse aux secteurs du tourisme, des transports, de la culture et les services sociaux  est à la recherche en Mauritanie d’ opportunités d’investissement offertes par ce pays. Il est attendu qu’il appuye les efforts de développement du gouvernement mauritanien. C’est ce qu’a déclaré le CSA.

Pour  Marcos Santos qui parlait au nom du groupe Fenton Brésil « la valeur de ce don ne réside pas seulement dans son aspect matériel », elle exprime une volonté réelle et sincère de soutenir un peuple sans pareil dans le monde en raison de ses valeurs, de sa générosité et de son ouverture ».  

(Avec AMI)

Arabie Saoudite/Mauritanie

Des dattes pour le Ramadan

*Mercredi matin à Nouakchott  l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite Saoud Ben Abdel Aziz El Jabiri a remis aux autorités mauritaniennes 250 tonnes de dattes destiné aux personnes nécessiteuses au cours du moins de Ramadhan en Mauritanie.
A cette occasion, le commissaire à la sécurité alimentaire a indiqué que ce don généreux « s’inscrit dans le cadre du soutien constant de l’Arabie Saoudite pour les efforts du gouvernement mauritanien visant à mettre à disposition les produits alimentaires pour les populations nécessiteuses ajoutant que ce « don constitue un édifice qui s’ajoute à la coopération étroite et de longue date existant entre les deux pays liés par liens plus forts que tous les défis » (avec AMI)

 

 

 

*Coupure d’électricité

 

Dès la première semaine de ramadan  ces quartiers périphériques de la ville de Nouakchott ont été l’objet de plusieurs  coupures d’électricité. Ces coupures ont provoqué le bousillage   des appareils de certaines maisons. Cependant, les usagers  ne sont pas organisés pour défendre leurs intérêts.  Notons que dans cette période estivale, les machines de la  société mauritanienne d’électricité   souffrent souvent des arrêts dus à la montée de la vague de chaleur.  

 

 

*Baisse de prix de produits de première nécessité

 

Les nouvelles boutiques qui ont vu le jour pour aider les citoyens en cette période de ramadan sont considérées comme étant des bons actes de la part des actuels dirigeants. Le citoyen  encourage cette initiative mais une question centrale s’impose : jusqu’à quand ces prix seront acceptables  et acceptés  par les populations. Une autre nouvelle qui peut jouer en faveur de la baisse de prix. C’est celle de la baisse des prix du baril du pétrole. Mais les ventes du pétrole se base sur des contrats à terme. Ce qui sous-entend  que  le pays peut bénéficier  de cette baisse en trois mois. Le prix du baril est actuellement de 110 dollars. Mais la donne extérieure doit être analysée  avec beaucoup de vigilance.

 

*Office national du tourisme

 

 Un employé de l’office national du tourisme, nous a informé que le mois passé   les salariés n’ont pas eu leurs salaires à temps.  Ces derniers  n’ont reçu aucune justification de la part de leur direction. En gros, le  retard des salaires  n’a pas été justifié.   Il a précisé aussi  que l’ONT fonctionne suivant un ordre de  favoritisme et que l’actuel directeur ne traite pas les délégations du tourisme régionales selon les mêmes points d’égalité.  

 

*Salafistes

Les familles de détenus de salafistes se plaignent du fait que leurs frères et  fils sont maltraités. Elles  évoquent qu’ils ne mangent plus. Et qu’auparavant,  les gardiens de  la prison leur ramènent  le dîner de rupture du jeûne que tardivement. « Hier les gardiens nous ont ramené leurs dîners  complets. Il est   fort probable que nos fils et frères  entament  une grève contre la fin », précise l’une des parentes des détenus, avent d’ajouter que  «  Les détenus  doivent être jugés le plutôt possible ». « Plusieurs d’entre eux sont détenus sans que des accusations soient adressées contre eux. La police n’a trouvé chez eux  aucune trace prouvant leurs implications dans les attentes ou des actes terroristes », martèle-t-elle avec amertume.      

 

MFB

 

 

Recrudescence des cas de viols de mineures à Nouakchott 

 

Les chiffres des viols vont crescendo dans la capitale selon des responsables des O.N.G.s sur place. Ainsi, l’Association Mauritanienne pour
la Santé de
la Mére et de l’Enfant (A.M.S.M.E.) une o.n.g. qui travaille depuis 1999 sur le terrain tire la sonnette d’alarme en déclinant des chiffres qui donnent froid dans le dos. Ouhaîda Mint Mohamedou chargée des relations extérieures de ladite o.n.g. indique que son association a accueilli 64 cas de viols pour le seul mois de Juillet, chiffre inquiétant, selon elle. La responsable de l’A.M.S.M.E. a mis en exergue la tranche d’âge qui parfois varie de 2à 7 ans dont 30% des victimes subissent des séquelles souvent inguérissables : des déchirures, des fistules avant de préciser que tout récemment son organisation a envoyé une fillette de 4 ans au Maroc pour subir des opérations à la suite d’un viol. Aussi, le profil des violeurs est variable « nous avons souvent affaire à des actes incestueux : une fille violée par son père géniteur, d’autres violées par leurs pères adoptifs, une autre par son oncle ; une fille est tombée enceinte près être violée par son grand frère » ajoute Ouhaîda. Il y a aussi des actes de pédophilie inimaginables : des enseignants aussi bien à l’école moderne que coranique. Le cas de ce tunisien suppléant dans une Mahadra qui a abusé au total de 12 garçons. Le responsable des statistiques a fait le bilan des cas enregistrés depuis 2005 avec des chiffres effroyables : 2006 :55 cas, 2007 :77cas et à partir de Janvier 2008, 256 cas dont 20% de garçons. A noter que cette o.n.g.qui œuvre pour   la prise en charge des victimes de viol dispose d’un centre d’accueil  ( centre WAVA pour la prise en charge des enfants et filles victimes de viol) doté d’un personnel spécialisé dans ce domaine qui assure un suivi médical, social, juridique et psychologique. Elle travaille en étroite collaboration avec tous les commissariats de police de Nouakchott et particulièrement celui des mineurs. Ces commissariats sont presque l’interface entre l’ong et les victimes des viols qu’ils orientent. C’est en ce moment que commence la prise en charge médicale et psychologique, l’o.n.g. a pu obtenir auprès de tous les établissements sanitaires une priorité pour les soins urgents des violées car au-delà d’un certain temps les traces de viol risquent de disparaître mais laissant des séquelle indélébiles. A son tour, l’o.n.g. fait gratuitement des analyses sur les I.S.T./V.I.H. et l’hépatite.

 

Que de chemin parcouru

 

L’O.n.g qui avait comme vocation première la santé de la mère et de l’Enfant était tombée sur le phénomène du viol qui avait connu des proportions alarmantes mais qui malheureusement restait un sujet tabou à tous les niveaux : société, autorités administratives et police. Mais, avec la sensibilisation il y a eu une avancée non négligeable.

 

Sanctions pénales à durcir

 

« Même si le texte juridique mauritanien punit sévèrement le viol, il est difficile de prouver le viol à certaines autorités judiciaires, paradoxalement la victime passe souvent en accusée » déplore un responsable de l’A.M.S.M.E. qui ajoute « au départ de nos activités, quand une victime se présentait à la justice pour porte plainte, on l’accusait de fornication, et parfois elle est emprisonnée.

Ouhaîda a de son côté déploré le manque d’efficacité des sanctions pénales à l’encontre des violeurs car dit_elle 100.000 un et deux ans de prison ne sont pas proportionnés aux dégâts causés par les auteurs de viols. Pour cela elle interpelle les autorités judiciaires à corser la peine contre les agresseurs sexuels avant d’ajouter que le viol était un sujet tabou mais avec la sensibilisation cela commence à changer, « avant, nous ne pouvions pas parler à la justice ni aux Imams, maintenant nous avons une franche collaboration avec tous, surtout la police »

Djibril SY

 

 

 

Source :
La Tribune n°416


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann