Faits divers

18 08 2008

Faits divers 

Justice :

Selon une source judiciaire, mercredi 13 août, cinq personnes : trois mauritaniens et deux guinéens, soupçonnées d’avoir des liens avec des groupes terroristes salafistes, ont été inculpées par le parquet de Nouakchott. .

Principal suspect , Mohamed Lemine Ould Heddi Ould Haidallah est accusé d’appartenance à une association d’obédience terroriste formée dans le but de mener et de commettre des actes terroristes en Mauritanie.

L’association en question n’est autre que celle dirigée par le célébre Khadim Ould Semman, acteur du forfait commis  sur le véhicule qui transportait l’importante somme d’argent et qui quittait le port autonome de Nouakchott pour le trésor public.

Ce dernier , ainsi que trente autres salafistes qui étaient arrêté  par les forces de sécurité après de grandes recherches sont toujours en prison à Nouakchott et attendent d’être entendu pour différents actes de violence dont : le meutre de quatre touristes français à 9km de la ville d’Aleg en décembre 2007. Ils sont aussi accusés d’être les auteurs de l’ambassade d’ Israël à nouakchott en février 2008 et de la fusillade sanglante avec des policiers de la compagnie de police de Tevragh-Zeine qui a coûté la vie à un officier de police et dont neuf policiers ont été gravement bléssés.

Selon la même source, quatre éléments du groupe inculpé le mercredi ont de 20 à 30 ans de prison, alors que les autres sont sous contrôle judiciaire et risquent une de 2 ans de prison. Tandis que les chefs d’accusation ont été formulés sur la base de la loi contre le terrorisme en vigueur en Mauritanie.

 

 

Attentat à la pudeur :

Amadou B, jeune mécanien oeuvrant dans un garage mécanique non loin de la gare routière de Nouadhibou qui se trouve à Sebkha , a profité de l’innoncence de sa cousine Binta .S. Celle-ci, âgée de 11 ans,  s’accrochait habituellement à son bras quand elle le voyait revenir de son travail pour lui demander quelques pièces.Ce vendredi à 13 heures, au moment où les fidèles se sont dirigés vers la mosquée pour accomplir la prière , Amadou  a eu l’idée de trainer avec lui la fillette dans la chambre qu’il occupe dans une maison non loin de chez elle . Après l’avoir fait entrer dans sa piaule, il tente d’abuser d’elle  en lui promettant  un billet de mille ouguiya. Binta, qui n’a jamais connu ces faits émet de violents cris qui ont attirés l’attention des voisins et le malfrat tente de la maitiser mais il n’a pas pu.

Le coup d’Amadou malheureusement pour lui a été déjoué par la petite Binta qui a fini par sortir de la maison en sanglots au moment où la rue était pleine de femmes qui se sont mises à poser des questions. Mais elle ne dit mot.

C’est chez elle qu’elle  a raconté les faits à sa mère et à ses grandes sœurs. Ces dernières sont sorties armées de couteaux et de pilons pour lyncher leur cousin qui fut sauvé à l’instant même  par son oncle qui est le père de Binta revenant de la prière. Mais pour sa mère qui semble être ferme sur sa position après d’âpres médiations elle dit «  l’affaire ne se terminera pas comme ça et je n’irai pas porter plainte à la police ».

Un voleur en cavale 

La panique s’est installée depuis plus de trois mois entre le PK 10 et 11 de la Moughataa de Riyadh quand un voleur a commencé à faire la zone pour commettre ses forfaits à main armée. Il défonce les portes des chambres dans lesquelles des personnes dorment en pleine nuit pour fouiller et emporter tout ce qui tombe sous ses yeux comme téléphones portables ,argent, habits neufs , bijoux et dès fois des bonbonnes de gaz. Parfois c’est en arrivant à la porte  pour sortir que des femmes et seulement des femmes  se réveillent et selon celles qu’on a pu rencontrer en le voyant partir elles n’arrivent même pas à piper mot.

Selon des personnes qui ont eu la visite de ce voleur , elles ont déposé des plaintes au commissariat 1 de Riyadh , mais s’agissant des recherches pas de suite pour le moment.

Mais s’agit-il vraiment d’un être humain ou d’un djinne , demande Aminetou l’une des femmes qui l’a vu partir avec ses voiles neufs et portable? La fin de sa cavale donnera la réponse à cette question.

Diakité Aboubacrine 

 

Source : La Tribune n°413 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann