• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 18 août 2008

18082008

Le Trarza plébiscite le général

Le Trarza comme toutes les wilayas du pays a tenu à organiser sa manifestation de soutien au nouveau régime dirigé par le général Mohamed Ould Abdel Aziz. C’était dans l’après midi du samedi 16 août. Toutes les personnalités de la région on tenu à participer à la marche dominée incontestablement par le RFD. A noter cependant le retour des ‘démocrates indépendants’ avec les hommes de Ba Madine le tout nouveau patron de l’ANAIR et de l’incontournable Mohsen, un des vices présidents du sénat. La plupart des maires de la région ont tenu à participer à la manifestation. Même Mint Semat et Ould Moutaly les ‘députés fantômes’
– comme certains les appellent ici – ont fait leur apparition à la tribune officielle devant le domicile du wali, là même où le désormais ancien président a été ovationné il y a un peu plus de trois mois, lors de sa visite à Rosso.
Les populations sont surtout venues des environs de Rosso (les Pk, Jdrel Mohguen, et autres localités) ; les rapatriés n’étaient pas en reste. Plusieurs orateurs se sont succédés pour féliciter le général Ould Abdel Aziz de son initiative salutaire pour le pays. Le maire de Rosso, Ba Madine, chef de file des démocrates indépendants, l’ancien sénateur Lehbib ont rappelé tous les espoirs que la population place au nouveau régime.
La veille une autre manifestation du même genre avait eu lieu à Mbalal dominée elle aussi par les militants du RFD, le parti le plus puissant du Trarza.
La marche de soutien du 16 août est la deuxième organisée à Rosso après celle du jeudi 7 dernier.

Source : La Tribune n° 413




Faits divers

18082008

Faits divers 

Justice :

Selon une source judiciaire, mercredi 13 août, cinq personnes : trois mauritaniens et deux guinéens, soupçonnées d’avoir des liens avec des groupes terroristes salafistes, ont été inculpées par le parquet de Nouakchott. .

Principal suspect , Mohamed Lemine Ould Heddi Ould Haidallah est accusé d’appartenance à une association d’obédience terroriste formée dans le but de mener et de commettre des actes terroristes en Mauritanie.

L’association en question n’est autre que celle dirigée par le célébre Khadim Ould Semman, acteur du forfait commis  sur le véhicule qui transportait l’importante somme d’argent et qui quittait le port autonome de Nouakchott pour le trésor public.

Ce dernier , ainsi que trente autres salafistes qui étaient arrêté  par les forces de sécurité après de grandes recherches sont toujours en prison à Nouakchott et attendent d’être entendu pour différents actes de violence dont : le meutre de quatre touristes français à 9km de la ville d’Aleg en décembre 2007. Ils sont aussi accusés d’être les auteurs de l’ambassade d’ Israël à nouakchott en février 2008 et de la fusillade sanglante avec des policiers de la compagnie de police de Tevragh-Zeine qui a coûté la vie à un officier de police et dont neuf policiers ont été gravement bléssés.

Selon la même source, quatre éléments du groupe inculpé le mercredi ont de 20 à 30 ans de prison, alors que les autres sont sous contrôle judiciaire et risquent une de 2 ans de prison. Tandis que les chefs d’accusation ont été formulés sur la base de la loi contre le terrorisme en vigueur en Mauritanie.

 

 

Attentat à la pudeur :

Amadou B, jeune mécanien oeuvrant dans un garage mécanique non loin de la gare routière de Nouadhibou qui se trouve à Sebkha , a profité de l’innoncence de sa cousine Binta .S. Celle-ci, âgée de 11 ans,  s’accrochait habituellement à son bras quand elle le voyait revenir de son travail pour lui demander quelques pièces.Ce vendredi à 13 heures, au moment où les fidèles se sont dirigés vers la mosquée pour accomplir la prière , Amadou  a eu l’idée de trainer avec lui la fillette dans la chambre qu’il occupe dans une maison non loin de chez elle . Après l’avoir fait entrer dans sa piaule, il tente d’abuser d’elle  en lui promettant  un billet de mille ouguiya. Binta, qui n’a jamais connu ces faits émet de violents cris qui ont attirés l’attention des voisins et le malfrat tente de la maitiser mais il n’a pas pu.

Le coup d’Amadou malheureusement pour lui a été déjoué par la petite Binta qui a fini par sortir de la maison en sanglots au moment où la rue était pleine de femmes qui se sont mises à poser des questions. Mais elle ne dit mot.

C’est chez elle qu’elle  a raconté les faits à sa mère et à ses grandes sœurs. Ces dernières sont sorties armées de couteaux et de pilons pour lyncher leur cousin qui fut sauvé à l’instant même  par son oncle qui est le père de Binta revenant de la prière. Mais pour sa mère qui semble être ferme sur sa position après d’âpres médiations elle dit «  l’affaire ne se terminera pas comme ça et je n’irai pas porter plainte à la police ».

Un voleur en cavale 

La panique s’est installée depuis plus de trois mois entre le PK 10 et 11 de la Moughataa de Riyadh quand un voleur a commencé à faire la zone pour commettre ses forfaits à main armée. Il défonce les portes des chambres dans lesquelles des personnes dorment en pleine nuit pour fouiller et emporter tout ce qui tombe sous ses yeux comme téléphones portables ,argent, habits neufs , bijoux et dès fois des bonbonnes de gaz. Parfois c’est en arrivant à la porte  pour sortir que des femmes et seulement des femmes  se réveillent et selon celles qu’on a pu rencontrer en le voyant partir elles n’arrivent même pas à piper mot.

Selon des personnes qui ont eu la visite de ce voleur , elles ont déposé des plaintes au commissariat 1 de Riyadh , mais s’agissant des recherches pas de suite pour le moment.

Mais s’agit-il vraiment d’un être humain ou d’un djinne , demande Aminetou l’une des femmes qui l’a vu partir avec ses voiles neufs et portable? La fin de sa cavale donnera la réponse à cette question.

Diakité Aboubacrine 

 

Source : La Tribune n°413 




Top 10 de la World Music :

18082008

Top 10 de
la World Music : 

Baaba Maal, e Dow kammu!  

L’Enfant Cheri de Fouta a ravi la vedette la semaine dernière en Angleterre du concours Top 10 de
la World Music du
 quotidien anglais « The Independent »  dans son édition du 30 juillet 2008. En tête de ce hit-parade, le nouvel album « On the road », de Baba Maal. Baaba Maal, dow kammu en pulaar c’est-à-dire sur les étoiles. 

 

 

Le savoir faire de  Baba Maal de la musique et la manière dont –il fait  vibrer ses cordes vocales et gratte les cordes de sa guitare, a  séduit les anglais et le  monde entier. 

« On the road », est une sélection de spectacles offerts par Baba Maal aux quatre coins du monde. Et à travers un titre osé, Ferloo faisait observer que l’artiste est retourné à son passé…acoustique. 

Dans « On the Road », l’on retrouve les versions en live de quelques-unes des plus belles chansons du répertoire de Baaba Maal dont le titre « Iyango » qui n’a jamais été enregistré auparavant. 

« On the road », en tant que passé recomposé, ressuscite le talent du koriste Kaouning Cissokho que ses intimes appelaient « Vieux ». 

Avec le titre « Koni », Baba Maal montre son éternelle disposition artistique à s’ouvrir à d’autres cultures : la légende jamaïcaine, Ernest Ranglin, mélange sa voix à celle du rossignol du Fouta. 

 

Akon convoqué au tribunal le 3 septembre prochain, il risque un an de prison si coupable  

Akon convoqué au tribunal le 3 septembre prochain, il risque un an de prison si coupable Le musicien américain d’origine sénégalaise, Alioune Thiam, plus connu sous le nom d’Akon, devra se présenter devant un tribunal des Etats-Unis le 3 septembre prochain, rapporte plusieurs médias et sites américains consultés par Ouestafnews.

La décision a été prise par le juge Harold Epstein ce 7 août, suite à une audience à laquelle la star du hip hop ne s’était pas présentée, selon le site recordonline.
Akon, devra répondre d’accusations d’agression sur mineur, dans une affaire qui remonte au 3 juin 2007 lorsqu’il avait violement éjecté un jeune spectateur de 15 ans de la scène vers la foule.
Il s’était présenté une première fois en décembre 2007 devant les juges mais avait plaidé non coupable.
Cité par record online, la mère de la victime, a affirmé sa satisfaction de voir le musicien enfin contraint de se présenter devant les juges.
Selon le Poughkeepsie journal, s’il est reconnu coupable Akon pourrait être condamné à un an et 15 jours de prison.
Au moment où les juges statuaient sur son cas, Akon faisait des déclarations aux médias, sur « les pyjamas de Michael Jackson », faisant suspecter une manière délibérée de détourner l’attention des médias vers d’autres sujets.
L’info, également reprise par plusieurs sites, évoque une sortie pour aller au cinéma avec la super star Michael Jackson et ses enfants.
Selon le site Taletela.com, alors qu’il s’attendait à ce qu’il se change, le « roi de la pop » s’est juste contenté « d ‘enfiler » un foulard autour du cou, geste qu’Akon imite et les « voilà partis !», raconte l’auteur de « Lonely » qui a passé du temps dernièrement avec Michael Jackson pour les besoins d’un album. 

Rassemblées par Sy Mamadou 

 Source : La Tribune n°413

 







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann