• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 7 août 2008

Mauritanie: l’UA « exige » la libération du président

7082008

Mauritanie: l’UA « exige » la libération du président

 

ADDIS ABEBA – L’Union africaine (UA) a « exigé » jeudi dans un communiqué la libération du président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi et « des autres personnalités arrêtées« , ainsi que le « rétablissement sans délai des institutions que le peuple mauritanien s’est démocratiquement choisi« .

Ce communiqué a été publié à l’issue d’une réunion jeudi sur la situation en Mauritanie du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA à Addis Abeba, siège de l’organisation continentale.

L’UA « exige la libération du président de la République Islamique de Mauritanie et des autres personnalités arrêtées, la préservation de leur intégrité physique, de leur sécurité et de leur dignité, ainsi que celles des membres de leurs familles« , déclare ce communiqué.

L’UA condamne à nouveau le « coup d’Etat » en Mauritanie mercredi et exige « le retour à l’ordre constitutionnel et le rétablissement sans délai des institutions que le peuple mauritanien s’est démocratiquement choisi« .

Enfin, l’UA rappelle les dispositions « de l’Acte constitutif de l’UA, de la Déclaration de Lomé de juillet 2000 et du Protocole relatif à la création du CPS sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement, qui prévoient la suspension automatique de la participation du pays concerné aux activités de l’UA jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel« .

Le chef de l’Etat mauritanien, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu du pays, a été arrêté mercredi à Nouakchott au cours d’un coup d’Etat sans effusion de sang. Une junte dirigée par le chef de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, a pris le pouvoir.

La junte s’efforçait jeudi de s’assurer un soutien populaire et de rassurer la communauté internationale.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un Haut conseil d’Etat formé de trois généraux et huit colonels et dirigé par le général Ould Abdel Aziz, a promis une élection présidentielle « libre et transparente » dans « une période qui sera la plus courte possible".
 

AFP




Les Etats-Unis ont décidé de suspendre leur aide non humanitaire à la Mauritanie

7082008

Les Etats-Unis ont décidé de suspendre leur aide non humanitaire à la Mauritanie à la suite du coup d’Etat de cette semaine dans le pays.

Gonzalo Gallegos, porte-parole du Département d’Etat, a annoncé jeudi aux journalistes le maintien de l’assistance alimentaire de 4,9 millions de dollars.

Mais Washington a décidé de donner un coup d’arrêt à la coopération militaire (15 millions de dollars), la formation en matière de maintien de la paix (plus de quatre millions de dollars), l’assistance au développement (trois millions de dollars) et d’autres types d’aide, notamment en matière de lutte antiterroriste.

Le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, arrivé au pouvoir l’an dernier à l’issue d’élections libres, a été renversé mercredi par un coup d’Etat orchestré par l’état-major de l’armée. AP

cr/v645 via cridem




DECLARATION

7082008

Après la prise du pouvoir par le Conseil d’Etat suite aux différentes crises politiques, économiques et sociales qu’a connues le pays, nous, Partis de l’Opposition Démocratique signataires de ce communiqué,

- Oeuvrant pour la concrétisation des objectifs de réforme et de changement qui constituent les fondements de notre projet politique commun ;

- Soucieux de la préservation de la paix civile et de la stabilité dans le pays ;

- Attachés au bon fonctionnement de nos institutions démocratiques ;

Invitons le Conseil d’Etat à engager des concertations sur les points suivants :

Définir la durée de la transition qui doit garantir un retour rapide à une vie constitutionnelle normale ;
Définir le contenu du programme de la transition, en concertation avec les différents acteurs politiques du pays ;
Associer l’ensemble des acteurs politiques à la conduite du programme de la transition et choisir les personnes en charge de son exécution selon les critères de compétence et de probité ;
Présenter des garanties sérieuses pour la tenue d’élections libres et transparentes.

Nous considérons que ces mesures seront de nature à éviter la reproduction des erreurs du passé qui ont entaché notre processus démocratique et ont été la cause principale des dysfonctionnements ayant abouti aux différentes crises vécues par le pays.

Nouakchott, le 07 août 2008

Alliance pour la Justice et le Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (AJD/MR)

Mouvement pour la Démocratie Directe (MDD)

Parti Mauritanien pour l’Unité et le Changement (HATEM)

Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD)







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann