• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 août 2008

Urgent

6082008

Arrestation de Ould Sidi Baba et descente au siège du parti Adil Siége du parti Adil Selon des sources bien informées , les putschistes viennent d’arrêter le vice-président du parti Adil Ahmed Ould Sidi Baba, après avoir effectué une descente au siège du parti(PNDD) présidé par l’ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed Elwaghv. Auparavant, dans les premières heures de la matinée, les généraux qui dirigent le coup d’Etat avaient arrêté l’ancien Président et son premier ministre.

 

Source: ANI




Le président et le premier ministre sont arrêtés et les généraux tiennent les choses en main

6082008

Le président et le premier ministre sont arrêtés et les généraux tiennent les choses en main

L’arrestation du président Sidi Ould Cheikh Abdellahi et de son premier ministre, ainsi que plusieurs hauts fonctionnaires est confirmée.

Les rues de la capitale sont relativement calmes, il n’y a pas de chars déployés  et les accès menant vers la présidence sont bloqués par les services de sécurité.

Par ailleurs, certains généraux eux-mêmes dirigeant le coup de force, ont été observés,  au niveau de plusieurs points névralgiques de la ville.

Le général chef d’état major de l’armée nationale qui se trouvait hors de Nouakchott devrait arriver dans son PC dans sous peu.

Source : ani




6082008

 

Coup d’Etat en Mauritanie

Des unités seraient en mouvement, de l’intérieur du pays vers Nouakchott, dans ce qui s’apparente à un putsch conduit par Ould Abdel Aziz et Ould Ghazouany.

Aucune nouvelle sur le sort du Président, même si des sources concordantes annoncent qu’il se trouve toujours dans son bureau.

D’autres unités ont déjà encerclé les bâtiments de Radio Mauritanie et TVM.

On annonce également l’arrestation du Premier Ministre et du Ministre de l’intérieur.

 

Taquadoumy







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann