De A à Z Par Tabane

29 07 2008

De A à Z Par Tabane

C comme Catastrophique. Comme chaque année, les résultats du bac sont plutôt catastrophiques. Rien d’étonnant. Nos élèves passent de classe en classe sans avoir fait la moitié du programme. Pour plusieurs raisons. Dans les établissements, les directeurs des études ‘parachutés’ se contentent de temps en temps, de mettre un cachet et une signature dans le cahier de textes ; ils n’ont le plus souvent aucune idée des programmes ; les coordinateurs de chaque discipline ne remplissent pas leur mission ; les inspecteurs ‘nommés’ on ne sait trop sur quelle base, moisissent à Nouakchott et ne descendent dans les régions que très rarement. Le plus souvent, ils évitent les classes tenues par leurs camarades de promotion, leurs ‘aînés’ ou leurs anciens professeurs. Les chefs d’établissement donnent des notes arbitraires qui favorisent les médiocres et découragent les bons. Résultat : l’école devient tout sauf un lieu où l’on s’instruit. Juste une garderie d’adolescents. Dans ces conditions, c’est normal qu’en terminale les enfants nous sortent des bêtises du genre : ‘la commerce, la cultivateur et la bergation’ (ce dernier mot est de la même famille que berger). Et il ne s’agit pas d’arabisants !  ‘C’est comme un  immeuble de 250 étages, tu peux arriver en haut en prenant les escaliers, mais si tu prends l’essensseur c’est plus rapide, et l’école c’est l’essensseur’, voici ce qu’on a trouvé dans la dissertation d’un élève de la série SNB. La question était de savoir si la maîtrise de la science et de la technique passe par l’école.

C comme Compétence. Il est temps, grand temps de valoriser les compétences au niveau des écoles. Cette année les candidats au brevet ont eu de sérieux problèmes en français et en anglais. Ce n’est pas parce que les sujets étaient particulièrement difficiles. Simplement il y avait une situation et une consigne. C’est ce qu’exige l’approche par les compétences. Malheureusement nombre de professeurs continuent à enseigner suivant d’autres méthodes sans tenir compte des critères d’évaluation auxquels les candidats seront soumis. Cela remet en cause la compétence même de ces illustres professeurs au grand malheur de leurs élèves. Il faut trouver une solution à cela. Et au plus vite.

aboubakry_d@yahoo.fr

 

Source : La Tribune n°410


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann