Abdellahi Ibrahima Diakité, SG du RNRD

29 07 2008

Abdellahi Ibrahima Diakité, SG du RNRD

L’enfant de Boghé au minaret de Tawassoul

A quarante ans, Abdellahi Diakaté, l’enfant de la vallée continue son petit bout de chemin en politique. Un chemin qui a débuté très tôt vers 1986 alors qu’il était le témoin impuissant d’exactions dont se rendait coupable le pouvoir d’exception des militaires contre des mauritaniens qui avaient eu pour seul tort d’avoir revendiqué plus d’égalité… 

C’est ce sentiment de militantisme politique né très tôt qui le conduira à intégrer l’UFD aux tous premiers débuts de la bouffée de multipartiste en Mauritanie. Là il s’est donné comme à son habitude « avec force conviction ». Il était alors étudiant à l’université pour passer une maîtrise en Gestion à la faculté d’économie en pleine période tumultueuse marquée par les grèves. Ce diplôme obtenu en 1997 ne sera pas la clef immédiate pour l’emploi. Mais Diakité ne baissera pas les mains devant le cruel chômage. En bon économiste il songe à voler de ses propres ailes. Il s’adonne alors à la vente de la menthe de Boghé.  Il n’y a pas de sot métier ! « C’est à ce prix qu’il fallait être indépendant…»

Cet essai se solde par une insertion dans le programme du Commissariat aux droits de l’homme. Abdellahi Diakité est envoyé dans un projet avec pour mission la gestion de l’usine de décorticage de SITAG dans
la Chemama au Trarza. C’était entre 1999 et 2000. Toujours dans le cadre de l’insertion des diplômés chômeurs, il fait un stage au ministère du développement rural entre 2000 et 2001. Par la suite il réussit avec brio au concours de recrutement d’un  agent  de crédit pour le compte de

la World Vision à Nouakchott. En août 2003, il est promu comptable à l’issu d’un test qu’il réussit dans la boite. Poste qu’il occupera jusqu’en mai 2008 lorsque sa passion pour la politique le tire vers l’opposition où il travaillera comme chef de bureau chargé des relations avec les parlementaires. C’est qu’Abdoulaye Diakité qui s’était détaché du monde ‘sensible’ avait trouvé chez les islamistes son cadre idéal. Musulman convaincu et honnête, il a compris que son action politique ne trouverait d’écho que dans un cadre où « les gens sont sincères », dit-il en parlant de ses camarades de Tawassoul.  

Quand le parti décide d’intégrer le gouvernement un certain 11 mai 2008, Abdellahi Diakité savait que sa place au sein de l’institution de l’opposition devenait anachronique. « Natawakkal ala Allah » dit-il. Autrement dit nous nous en remettons à Dieu. Aussi s’est il retrouvé tout juste après, assistant administratif et financier au programme de promotion de la pierre taillée, projet relevant du ministère de l’emploi, de la réinsertion et de la formation professionnelle. 

Couronnement d’un cheminement politique qui a presque son âge ou début d’une carrière véritablement politique née d’un amour pour Dieu avant tout, le destin d’Abdellahi Ibrahima Diakité a été façonné entre deux écoles. L’une est celle de l’Union des forces du progrès, un parti politique dont les grandes figures, Bedredine, Maouloud, Gourmo, ont derrière eux 40 ans de militantisme politique. Un activisme qui a donc son âge. L’autre, celle du RNRD, un parti politique qui n’est autre que le fruit d’une longue et patiente lutte pour la reconnaissance entreprise par les Réformateurs Centristes traqués par le pouvoir déchu. L’enfant de la vallée s’est attelé ces derniers mois à un travail de terrain soutenu pour son parti. Il a effectué notamment la mise en place des structures de son parti dans la vallée et à Elmina. Le nouveau secrétaire général de Tawassoul « est un politicien dans l’âme ! Son seul défaut c’est qu’il ne parle pas arabe » avait commenté une militante. Pourtant, Abdellahi est sur la bonne voie car depuis quelques années, il s’est mis au rattrapage. Il parle couramment l’arabe depuis qu’il a rejoint « l’assemblée des barbus », commente un de ses amis du Fouta.

 

Source : La Tribune n° 410


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann