29 05 2008

Qualifications CAN/MONDIAL 2010 : 

Sénégal décaisse 155 millions pour seul match alors que
la Mauritanie traîne encore le budget de 330 millions demandés par
la FFRIM
 

 

Pour les besoins pratiques du match Sénégal  - Algérie, l’État sénégalais  met les bouchées doubles. Une enveloppe de 155 millions a été décaissée et l’organisation confiée au comité de normalisation. Un test grandeur nature. Les administratifs mouillent le maillot de l’autre côté. Chacun joue sa partition. L’État, dans cette dynamique, n’entend pas être en reste. «Il a décaissé un budget prévisionnel de 155 millions pour une bonne organisation» de la rencontre devant opposer les Lions aux Fennecs le 31 mai. Du côté des organisateurs, on annonce une nouvelle touche tout en mettant l’accent sur la transparence. Les billets sont déjà commandés dans une société de la place. Du côté du marketing et du sponsoring, on se bouscule devant la porte. «Même les sociétés dont les contrats arrivent à terme ont formulé une demande pour prolonger le bail». «C’est le cas d’Orange. Le contrat expire le 8 juin, mais ils ont demandé de le prolonger. Promo consulting est dans les mêmes dispositions». «Plusieurs sociétés aussi se sont dites intéressées, les demandes viennent de partout !», s’exclame une source bien imprégnée du dossier. Mais, selon cette dernière, «pour le match contre Algérie tous les contrats qui ont été signés seront repris». Pour les besoins de ce match, l’organisation est confiée au comité de normalisation. «L’État va contrôler afin que tout se passe dans les règles de l’art». 

Si au Sénégal les choses sont entrain de rentrer dans l’ordre, chez nous rien ne va dans la gestion des Sports en général et du football en particulier. Le budget de 330 millions UM  demandé par
la FFRIM pour la couverture des matchs éliminatoires combinés CAN/MONDIAL /2010, traîne encore au ministère chargé de
la Jeunesse et des Sports. 

Comment dans ces conditions peut-on dire que l’Etat s’intéresse au football ? 
La FFRIM aurait des problèmes si rien ne sera fait d’ici quelques jours  même si elle n’inspire plus confiance dans la gestion des affaires, du moins dans la gérance de la presse sportive. Le favoritisme, l’illégalité, l’injustice  et l’immoralité ronge
la Fédération  depuis quelques temps. Et pourtant lors de sa campagne pour le siège, le président avait associé tous les journalistes sportifs. Pourquoi seulement maintenant
 

 

discriminer  certains journalistes au profit des autres pour accompagner l’équipe nationale de football et la couverture des  activités de
la FFRIM ?
 

 

 

L’international français Ibrahim Bâ prend sa retraite

 

 

 

Le milieu de terrain international français Ibrahim Bâ (8 sélections, 2 buts), à l’AC Milan depuis 1997 sans beaucoup jouer, a annoncé qu’il prenait sa retraite sportive mercredi 21 mai sur les ondes de la radio française RMC. « Oui, j’arrête ma carrière. Je vais travailler pour le Milan AC sur le continent africain en tant que recruteur. J’ai 35 ans, j’ai été blessé longtemps, c’est la bonne décision. » Révélé au Havre puis à Bordeaux, le joueur d’origine sénégalaise ne s’est jamais imposé en Italie et a multiplié les expériences non concluantes (Pérouse, Marseille, Bolton, Rizespor et Djurgarden, en Suède, où il aura joué son dernier match professionnel en 2005. Bâ faisait partie des six joueurs de la présélection écartés par Aimé Jacquet en 1998 avant
la Coupe du monde. « Je l’ai très mal vécu à l’époque. S’il m’avait rappelé, je ne serais pas revenu. Je n’étais pas là-bas pour attendre que quelqu’un se blesse. Avec Nicolas Anelka, on ne voulait pas revenir. On était tous dans la même chambre et c’est ce que nous a dit Aimé Jacquet à l’époque. Moi, ce que je vois, c’est que le sélectionneur n’était pas sûr de lui… » 

Afrique du Sud : retour de McCarthy en sélection 


L’attaquant vedette des Bafana Bafana, absent de
la CAN 2008 au Ghana, a été rappelé par le nouveau sélectionneur Joel Santana, qui a remplacé le mois dernier son compatriote Carlos Alberto Parreira. McCarthy, 29 ans, qui évolue aux Blackburn Rovers (1ère division anglaise), n’est pas le seul « ancien » de retour : la liste de 25 joueurs retenus pour le prochain Nigeria-Afrique du Sud, à Abuja le 1er juin en éliminatoires de
la CAN 2010, comprend également Delron buckley et Macbeth Sibaya. Qualifiée directement pour le Mondial 2010 qu’elle organise, l’Afrique du Sud doit néanmoins obtenir sa place pour la prochaine CAN, en Angola.

 

 

L’ES Sétif (Algérie) conserve
la Ligue arabe des champions 

 

 

L’équipe algérienne de l’Entente Sportive de Sétif (ESS), déjà championne en 2007, a conservé son titre en battant jeudi  dernier à domicile la formation marocaine du Wydad Casablanca 1 à 0, en finale retour de
la Ligue des champions arabes de football. Au match aller disputé il y a quinze jours à Casablanca, l’ES Sétif s’était déjà imposée sur le même score.
La Ligue des champions arabes, organisée par l’Union arabe de football (UAFA), oppose chaque année les meilleures équipes des championnats arabes.

En route vers Kigali, les  Mourabitouns  sont dégonflés à Dakar 

 

AS Douane double championne du Sénégal, a battu notre équipe nationale sur le score de 2-1 au stade Demba Diop vendredi à Dakar
 Le match a été interrompu sur demande des mauritaniens  par-ce qu’ ils ont eu beaucoup de joueurs blessés. Pourtant se sont les mauritaniens qui avaient ouvert le score par Teguedi d’un tir de 35 mètres à la 10ème  minutes de jeu. L’international mauritanien  joue à  Mouloudia Said première division algérienne. Teguedi s’est  montré  dangereux dans ce match amical. Les sénégalais ont égalisé par penalty par Alioune Badara.

1 -1 à la pose entre les  deux équipes.

A la reprise, les Gabelous inscrivent leur but à la 50ème  minutes. Ensuite  la rencontre est interrompue  sur demande des mauritaniens qui estiment avoir beaucoup de blessés.

SM 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann