• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 10 avril 2008

Terrorisme : Arrestation de OULD HAIBA suite à l’évasion de Sidi Ould Sidina

10042008

 Terrorisme : Arrestation de OULD  HAIBA  suite à l’évasion de  Sidi Ould Sidina

 C’était  grâce à la coopération des  services de sécurité de la sous région subsaharienne, magrébine   et française que O Sidina  et O Chabarnaux, principaux   accusés de l’attaque d’Aleg  avaient été localisés. Ils avaient été repérés en Guinée Bissau  puis transmis aux  services pénitenciers dela Mauritanie pour y être jugés dans leur pays d’origine.  Le gouvernement   n’a pas pu seul, incarcérer  les coupables de l’attaque d’Aleg qui a provoqué la mort de quatre touristes français. Ne parlons pas des fautifs de Al Gallawya. Par négligence,  O Sidina, l’un des présumé coupable de ce meurtre s’est évadé du palais de la justice.    Un jour  après cet événement et précisément en coïncidence avec la  deuxième journée de la visite de l’émir du Qatar et son épouse en Mauritanie, des échanges de tire entre des  policiers   du pays et certains éléments de groupes salafistes  ont eu lieu à Nouakchott. 

Ainsi, lundi 7 avril 2008, “Trois combattants islamistes ont réussi à échapper aux forces de l’ordre à la suite d’affrontements ayant fait deux morts en périphérie nord de Nouakchott, soulignant de nouveau la menace terroriste pesant sur
la Mauritanie.  Quant à Sidi Ould Sidna,  il ne se trouve pas parmi les deux combattants islamistes tués ou arrêtés lundi, a-t-on appris mardi de source policière. Le porte-parole du gouvernement, Aziz Ould Dahi, a confirmé que les islamistes avaient perdu un de leurs hommes et qu’un autre était blessé (NDRL D’AFP).”

Toutefois, « la police a arrêté jeudi à Nouakchott un des tueurs présumés des touristes français assassinés le 24 décembre en Mauritanie et formellement identifié deux autres combattants islamistes qui avaient réussi à fuir après une opération menée lundi contre des jihadistes. « C’est bien lui, Maarouf Ould Haiba. Il a crié à son arrestation +Allahou Akbar, c’est moi Ould Haiba, j’ai bien tué les mécréants français+ », a affirmé à l’AFP une source sécuritaire ». ( sic)  En effet, « Plusieurs arrestations ont été opérées dans les milieux salafistes. Il s’agit de Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine dit «El Majlissi» qui avait été arrêté en 2006 à la suite d’une opération qui a visé un groupe de Jihadistes accusés à l’époque de préparer des attentats, l’un à Atar visant l’enlèvement des touristes, l’autre à Nouakchott destiné à faire peur. Ce pourrait être les révélations des deux jeunes arrêtés en Guinée Bissau qui ont mené à lui. Dans les milieux de l’enquête on l’accuse d’être le principal commanditaire de l’action. En tout cas, les relations avec Sidi Ould Sidina, Mohamed Ould Chabarnoux, tous deux arrêtés, et Maarouf Ould Haiba seraient évidentes» (voir Les échos de la Tribune n°394). Présentement, Sidi Ould Sidina  est toujours en cavale.      




Mauritanie: un tueur présumé des Français arrêté, deux islamistes identifiés

10042008

 

Mauritanie: un tueur présumé des Français arrêté, deux islamistes identifiés

 

 

La police a arrêté jeudi à Nouakchott un des tueurs présumés des touristes français assassinés le 24 décembre en Mauritanie et formellement identifié deux autres combattants islamistes qui avaient réussi à fuir après une opération menée lundi contre des jihadistes.

« C’est bien lui, Maarouf Ould Haiba. Il a crié à son arrestation +Allahou Akbar, c’est moi Ould Haiba, j’ai bien tué les mécréants français+ », a affirmé à l’AFP une source sécuritaire.

Ould Haiba était recherché depuis décembre. Deux autres assassins présumés avaient été arrêtés début janvier en Guinée-Bissau. Mais l’un d’eux, Sidi Ould Sidna, a réussi à s’évader le 2 avril du Palais de justice de Nouakchott. Les deux hommes avaient affirmé appartenir à la mouvance d’Al-Qaïda au Maghreb.

Ould Haiba est un ancien militaire récemment recruté par des jihadistes et auparavant connu pour des actes de délinquance, notamment le braquage d’une voiture appartenant à un couple russe travaillant en Mauritanie.

Selon la police, Ould Haiba était sur le point de prendre un taxi, dans un quartier du centre de Nouakchott. Il portait une « malahfa » (voile porté par les femmes en Mauritanie) mais sa démarche très masculine l’a trahi, a expliqué une source policière.

« Un policier qui a remarqué sa démarche très masculine s’est approché de lui, au moment où il voulait monter à bord, l’a maîtrisé et lui a retiré une arme qu’il avait sous le voile », selon cette source.

Selon la police, il est « fort probable » qu’il fasse partie du groupe des trois combattants islamistes recherchés à la suite des affrontements de lundi soir en périphérie nord de la capitale. Ces combats ont fait deux morts: un policier et un islamiste.

« Nous pensons que cette arrestation doit faciliter l’arrestation des autres terroristes recherchés », a affirmé une source sécuritaire.

Dans un communiqué publié mercredi, le parquet général de Nouakchott avait attiré « l’attention de tous sur le fait que les membres de cette bande sont toujours traqués et il y a une forte probabilité qu’ils soient encore à l’intérieur de la ville de Nouakchott ».

L’étau s’est encore resserré jeudi sur les fugitifs, deux des trois combattants islamistes en fuite ayant été formellement identifiés et leurs photos diffusées à la télévision nationale.

Il s’agit de Sidi Ould Sidna, 21 ans, et de Al-Khadim Ould Essemman, 24 ans, ce dernier étant considéré par la police comme le « cerveau » de l’attaque contre l’ambassade d’Israël début février.

Cet attentat revendiqué par Al-Qaïda avait fait trois blessés de nationalité française parmi les personnes se trouvant dans un restaurant à proximité de la représentation diplomatique.

Ould Essemman avait réussi à fuir de prison avec trois autres jihadistes en 2006 et se trouvait au Sénégal d’où il se rendait souvent en Mauritanie, selon des sources judiciaires. Les deux hommes ont subi des entraînements militaires pour des opérations terroristes menées au nom de la branche maghrébine d’Al-Qaïda, selon la police.

Pays en grande partie désertique, deux fois grand comme la France mais peuplé de seulement un peu plus de trois millions d’habitants, la Mauritanie a jusqu’à récemment été relativement épargnée par les actions terroristes.

Mais le pays a été la cible, entre fin décembre et début février, de trois attaques de la mouvance d’Al-Qaïda qui ont fait sept morts (quatre touristes français et trois militaires mauritaniens) et provoqué l’annulation du rallye Dakar 2008.

AFP

 

 

 




NON A L’INFAMIE !

10042008

NON A L’INFAMIE ! 

Nouakchott Info a publié, dans son édition du 06 avril courant, un article abject couvrant la quasi-totalité de la page deux sous la rubrique Nation, avec titre encadré en page une, sous l’intitulé ‘
la CUN 2007 : un bilan négatif.’ 

Cette infâme ignominie alignant cinq colonnes d’insultes et d’injures, outrancièrement gratuite, publiée et distribuée en toute impunité dans un pays qui veut donner de lui une image d’ouverture et de tolérance et de surcroît en pleine campagne de promotion des valeurs citoyennes, est tout simplement INSUPPORTABLE et INADMISSIBLE. 

Reprocher à la Communauté Urbaine de Nouakchott et à son Président l’inefficacité de leur action, son insuffisance, à la limite critiquer leur stratégie, exiger plus, dans le respect des uns et des autres, sont des actes tout à fait acceptables dans une démocratie « qui se veut réussie » ; mais insulter, diffamer un citoyen, et qui plus est un citoyen en qui beaucoup de mauritaniens se sont reconnus en l’élisant, ne doit aucunement être accepté, ni toléré. Non contente d’avoir traîner dans la boue nos symboles, nos valeurs et nos choix, la rédaction du journal se permet dans son édition du lendemain le 07 avril, de publier sous le titre « Ahmed Ould Hamza, l’ami de la presse » des « excuses hypocrites et mensongères » peut être plus insultantes que l’article lui-même. L’honneur et l’intelligence du concerné, des lecteurs, de la rédaction et de toute la presse pouvaient se passer de cette pathétique (é) preuve d’amitié. 

« Découvrir » aujourd’hui que l’article si bien approprié, la veille, par la rédaction serait un «  courrier … signé par un lecteur qui semble avoir des comptes a réglé (sic) avec le président … » et que dans ce courrier «  … a glissé  un  paragraphe qui nous a malheureusement échappé, d’une rare méchanceté contre M.  Ahmed Ould Hamza … » est la simple traduction de l’expression nous prendre pour des imbéciles ! 

Et imbéciles nous serons si nous acceptons l’infamie, imbéciles nous serons si nous ne condamnons pas tous cette grave atteinte à la dignité de la personne humaine, imbéciles nous serons si acceptons d’être complices de l’impunité, imbéciles nous serons si nous n’exigeons pas de la Justice et de la HAPA les fermes sanctions qui feront que de tels infamies ne puissent plus se répéter. 


La Citoyenne Lambda

Source : www.barrada.unblog.fr







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann