• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 avril 2008

Les Echos Par Mohamed Fouad Barrada

4042008

Les Echos  Par Mohamed Fouad Barrada

Terrorisme : Sidi Ould Sidina en cavale

C’était  grâce à la coopération des  services de sécurité de la sous-région subsaharienne, magrébine   et française que O Sidina  et O chabarnaux , principaux   accusés de l’attaque d’Aleg  avaient été localisés. Ils avaient été repérés en Guinée Bissau  puis transmis aux  services pénitenciers de la Mauritanie pour y être jugés dans leur pays d’origine. Le gouvernement   n’a pas pu seul, incarcérer  les coupables de l’attaque d’Aleg qui a provoqué la mort de quatre touristes français. Ne parlons pas des fautifs de Al Gallawya. Par négligence,  O Sidina, l’un des présumé coupable de ce meurtre s’est évadé du palais de la justice.   

Un jour  après cet événement et précisément en coïncidence avec la  deuxième journée de la visite de l’émir du Qatar et son épouse en Mauritanie, des échanges de tire entre des  policiers   du pays et certains éléments de groupes salafistes  ont eu lieu à Nouakchott.

Des  responsables du tribunal d’instruction et du service sécuritaire risquent leurs places. « Le ministre mauritanien des affaires étrangères et de la coopération, M. Mohamed Salek Ould Mohamed Lemine, a attribué au juge d’instruction en charge du dossier, la responsabilité de l’évasion, survenue mercredi  passé (…) le juge Mohamed Bouye Ould Nahi a ordonné la sortie du détenu, au motif que les Conseils de Sidi Ould Sidna avaient refusé de se rendre en prison, pour les besoins de l’audition. « Tout est mobilisé pour retrouver le fugitif » a indiqué le ministre mauritanien des affaires étrangères. Le prévenu a pu sortir du Palais de justice avec l’aide de son frère. Celui-ci a été arrêté jeudi à Nouakchott.». Note l’ Agence de Presse Africaine dans sa livraison du vendredi   4 avril 2008. 

L’enquête piétine. Un pas en avant et deux en arrière.  Retour à la casse départ après une légère avancée. En effet, « Plusieurs arrestations ont été opérées dans les milieux salafistes. Il s’agit de Mohamed Salem Ould Mohamed Lemine dit «El Majlissi» qui avait été arrêté en 2006 à la suite d’une opération qui a visé un groupe de Jihadistes accusés à l’époque de préparer des attentats, l’un à Atar visant l’enlèvement des touristes, l’autre à Nouakchott destiné à faire peur. Ce pourrait être les révélations des deux jeunes arrêtés en Guinée Bissau qui ont mené à lui. Dans les milieux de l’enquête on l’accuse d’être le principal commanditaire de l’action. En tout cas, les relations avec Sidi Ould Sidina, Mohamed Ould Chabarnoux, tous deux arrêtés, et Maarouf Ould Haiba, en fuite, seraient évidentes. » (NDRL). Présentement, Sidi Ould Sidina, Maarouf Ould Haiba sont en cavale.    

Il faut que l’Etat fasse preuve de plus de volonté pour remettre l’appareil juridique et sécuritaire à niveau afin que les acquis  sécuritaires soient préservés. L’image du pays dépend,  désormais,  de l’efficacité  de ces derniers.

m_barrada@yahoo.fr







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann