La Sudatel, malvenue au Sénégal

8 10 2007

La Sudatel, malvenue au Sénégal 

 

 

La soudanaise des télécommunications qui a eu la troisième licence en Mauritanie pour 105 millions dollars, a acquis une licence au Sénégal pour 200 millions dollars. Cette conquête du marché sénégalais soulève des vagues. Dans une dépêche en provenance de Dakar, on apprend que la société civile et les acteurs politiques se mobilisent pour dénoncer cette acquisition. La société Sudatel figurerait selon ses détracteurs sénégalais sur une « liste noire » d’entreprises et de personnalités soudanaises soupçonnés d’activisme au Darfour, Etat en proie à des affrontements entre groupes rebelles et milices progouvernementales. C’est du moins ce qu’a révélé ces derniers jours l’avocate Aïssata Tall Sall. « C’est le plus inquiétant dans cette affaire. Quand nous avons mené des investigations, nous avons découvert que Sudatel est sur une liste noire de sociétés et de personnalités sous sanction du gouvernement américain », a notamment dit Me Tall. 

“Ces sociétés – propriété ou sous contrôle du gouvernement soudanais – ont fourni de l’argent liquide au régime de (Omar el) Bashir, lui permettant ainsi d’acheter des armes et d’attiser les combats au Darfour », selon Henry M. Paulson, secrétaire d’Etat américain au Trésor dans un document cité par le bureau politique du Parti socialiste sénégalais. « C’est scandaleux et ça mérite quand même des explications. Une société aussi mal référencée », a commenté Aïssata Tall Sall qui a relevé les « doutes » et « interrogations » du Ps sur les capacités de Sudatel. Ella a ajouté : « compte tenu de toutes ces informations, le pouvoir en place et le Président de la République en premier sont interpellés afin que toute la lumière soit faite sur cette nébuleuse affaire ». La nouvelle licence globale de télécommunication a été attribuée le 7 septembre dernier à la société soudanaise des télécommunications (SUDATEL) qui a, avec ses 200 millions de dollars (environ 100 milliards de francs Cfa), devancé les 152 millions de BINTEL et les 105 de CELTEL. 

 

Source La Tribune 


Actions

Informations



Une réponse à “La Sudatel, malvenue au Sénégal”

  1. 19 09 2008
    Ndiaya Diouf (15:42:52) :

    sl je suis étudiante en Marketing à l’ Ecole Supérieure Polytechnique de dakar (ex ENSUT). Mon avis est de vous conseiller d’utilisé une politoque d’éccraimaqe. Puis que les sénégalais aiment se faire voir il faut sur leurs mentalités. « Dis ce que tu achétes et je te dirai qui tu crois être  » est un bon lancement pour gagner le maché. Alors est dans vos camp maintenant c’est à vous de jouer

Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann