La colère des assureurs

8 10 2007

La colère des assureurs

Sept assureurs mauritaniens ont écrit au ministre du commerce et de l’industrie pour protester contre ce qu’ils considèrent être un monopole de fait de la NASR sur le Groupe SNIM. Depuis toujours, le Groupe SNIM a contracté ses assurances chez la NASR. Quand les sociétés d’assurance étaient inexistantes, cela s’expliquait. Mais depuis quelques années, les assureurs demandent plus d’équité et de transparence dans la passation du marché. Il y a un an, la SNIM a enfin accepté de faire un appel à concurrence. Que les assureurs concurrents de la NASR ont qualifié d’illégal. La NASR étant largement en avance quant aux informations à donner aux partenaires réassureurs. Cette longueur d’avance de la NASR est doublée d’une rétention de l’information qui handicape les autres. Aux yeux des assureurs signataires de la lettre de protestation, cela explique leur exclusion du matché pour l’année passée. Cette situation qualifiée d’«arbitraire» est «préjudiciable à tout le secteur de l’assurance dans notre pays». 

Pour le groupe SNIM, deux catégories d’assurances sont prévues : – une assurance de biens où l’assuré est aussi bénéficiaire des dédommagements éventuels ; – une assurance à responsabilité civile qui est prévue pour couvrir les dommages que l’assuré peut causer. Il se trouve que tout est proposé en un seul lot et pour tout le Groupe qui comprend 8 sociétés. C’est le seul grand marché que doivent se partager les huit sociétés d’assurances nationales. La loi portant obligation d’assurance n’étant pas respectée, ce n’est pas tout le monde qui est assuré. L’exigüité du marché et le marasme général n’empêche pas cependant l’octroi de trois nouveaux agréments pour l’assurance. Comme si le champ n’est pas déjà largement exploité. 

Dans la lettre, les sept assureurs protestataires – AGM, SAAR, Taamin, Atlantic, SMAI, MAR et GAMA – demandent au ministre d’intervenir pour qu’il n’y ait pas à nouveau l’exclusion. Pour ce faire, ils demandent l’éclatement des lots, l’ouverture des dossiers de soumissions en séance publique, l’information des assureurs sur le Groupe SNIM, la possibilité de la visite de risques par des experts et l’obtention de données statistiques fiables. 

Selon eux, le dossier d’appel d’offres doit ‘garantir à tous les opérateurs d’assurance l’égalité de chances et la transparence des procédures de sélection’. Il est ‘inconcevable de pérenniser le monopole absolu d’une seule société d’assurance sur toutes les catégories d’assurances de 08 importantes sociétés nationales (SNIM, SAFA, COMECA, ATTM, SAMMA, SAMIA, SOMASERT et GMM)’. 

Source : La Tribune n°368


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann