• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 17 août 2007

Brefs

17082007

Libre 

Les dix personnes qui avaient été arrêté et entendues en  juillet dernier par le parquet dans l’affaire communément appelée «  affaire de drogue de Nouakchott » ont toutes bénéficié d’une liberté conditionnelle.

Union 

Bientôt, le gouvernement de Zein Ould Zeidane ne devrait plus compter de célibataire !

Aicha Mint Sidi Bouna, ministre déléguée auprès du P, chargé de l’environnement, unique célibataire de l’équipe, pourrait franchir le pas dans les jours qui viennent.

Réunion

La communauté des bailleurs de fonds de
la Mauritanie devrait se  réunir en décembre prochaine.

 

Entraînement 

L’armée mauritanienne  s’apprête à subir de nouveaux entraînements aux côtés de soldats américains

 

Contrôle 

La direction générale des impôts et
la Brigade de la police routière ont engagé depuis le Week-end dernier une opération de contrôle de vignettes, de 21 heures à 00 heure. Les voitures cibles sont les véhicule aux luxe insolent « gardées au frais » pendant le jour et habituellement extraites es garages après le coucher de soleil.

Authentique 

 

Un Journaliste mis à tabac

confiseries, dans ce cas là, nous devons rappeler les autorités à l’ordre « , conclut-elle.

Monsieur Mohamed Mahmoud Ould Moghdad, journaliste pour Radio Mauritanie a fait objet d’intimidations et il a été mis a tabac par les gardes de corps du Premier ministre lors de sa visite qu’il a entamé, ce jeudi dernier, au Département de la santé.

Ould Moghdad souffrait d’une intoxication, aurait déposé ses accessoires pour vomir dehors. Mais à son retour les gardes l’ont empêché de couvrir ce premier événement marquant du jour mais Ould Moghdad a, semble-t-il, insisté de rentrer dans la salle et alors la réponse n’avait pas tardé de venir.

Déjà, le chef d’escadron avait donné ordre de le bastonner, ce qui fut fait, nous venons d’apprendre. Pour les gardes rapprochées, les ordres s’exécutent rapidement sans hésitation!!!

 Points Chauds (Mauritanie   

 

Info source l’authentique et  point chaud




Les rumeurs sur les départs en Espagne : L’Anapej lève l’équivoque

17082007

Les rumeurs sur les départs en Espagne : L’Anapej lève l’équivoque
Rumeurs, confusions, bousculades devant les locaux de l’Anapej, c’est l’image qui retient l’attention ces derniers jours. Depuis la signature le 25 juillet 2007 d’un accord portant sur la régulation et la gestion des flux migratoires entre la Mauritanie et le Royaume d’Espagne, le nombre de personnes venant d’ordinaire pour s’enregistrer dans le cadre de la réinsertion des jeunes, piloté par l’Anapej a considérablement augmenté.

Aux premières heures de la matinée, le bureau de l’Anapej situé à l’îlot L est pris d’assaut par des centaines de jeunes tous âges et sexes confondus. Le nombre de filles est élevé, très élevé que d’habitude. Les longues files d’attente commencent à l’aube pour ne s’interrompre qu’en fin de journée.

La police qui ne venait pas sur les lieux est désormais présente pour encadrer les rangs et prévenir les éventuels risques liés au désordre ambiant. On entend les mêmes propos qui reviennent d’un jeune à l’autre : la Mauritanie a signé un accord prévoyant l’envoi de plus de 20.000 personnes en Espagne. Il n’en est rien.  

Cette bataille herculéenne à laquelle se livrent ces prétendus candidats aux canaries est loin d’être gagnée. Les portes de l’Espagne ne sont qu’un mirage lointain pour des milliers de jeunes mauritaniens qui ont anticipé sur un départ qui officiellement n’a pas été annoncé par les responsables de cette institution. C’est tout simplement l’illusion d’un voyage de nos candidats à l’immigration.

Pour lever toute équivoque et éclairer l’opinion sur cette question, l’Anapej a publié une note d’information ( voir encadré) sur l’accord de régulation et de gestion des flux migratoires de main d’œuvre entre la Mauritanie et l’Espagne

Cheikh Tidjane Dia

Agence Nationale de Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANAPEJ)

Note d’information sur l’accord de régulation et de gestion des flux migratoires de main-d’œuvre entre la Mauritanie et l’Espagne
 

La République Islamique de Mauritanie à travers son ministre de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation Professionnelle et le Royaume d’Espagne, à travers son ministre du Travail et des Affaires Sociales, ont signé en date du 25 juillet 2007, un accord concernant la régulation et la gestion des flux migratoires de main-d’œuvre entre les deux Etats. Cet accord a pour objectif de réguler de façon ordonnée et cohérente les flux migratoires entre les deux pays. Il s’applique aux travailleurs ressortissants des deux Etats relevant des catégories suivantes :

  • travailleurs stables, pour une période d’au moins un an, dont le nombre sera fixé en fonction des offres d’emploi disponibles ;
  • travailleurs saisonniers, pour une période inférieure à neuf mois par an, dont le nombre sera fixé en fonction des offres d’emploi disponibles,
  • travailleurs en stages, entre 18 et 35 ans, ayant pour objectif de perfectionner leur qualification professionnelle et linguistique, pour une période de 12 mois susceptible d’être prorogée de six mois de plus.

Pour la mise en application de cet accord, les deux Etats prévoient la mise ne place d’un comité mixte de coordination chargé du suivi de l’accord et la création d’une commission mixte mauritano-espagnole qui fixera les critères de sélection des candidats. Le pilotage des opérations est assuré du côté mauritanien par le ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation Professionnelle, du côté espagnol par le Secrétariat d’Etat à l’Immigration et l’Emigration représentant le Ministère du Travail et des Affaires Sociales.
La présélection professionnelle des candidats est faite par les autorités responsables de l’Etat d’origine des migrants compte tenu de critères fixés par une commission mixte Mauritanie Espagne formée de représentants des deux Etats qui sera créée à cet effet.
A cette occasion, et vu l’organisation de plus en plus grandissante des candidats à l’émigration au niveau de son guichet d’inscription, l’Agence nationale de Promotion de l’Emploi de Jeunes informe le Public que cet accord, bien que signé entre les deux parties, n’est pas encore entré en vigueur. Ni l’agence, ni aucune autre institution n’a publié un avis de recrutement ou ouvert un dépôt de dossiers pour le recrutement de candidats à l’émigration pour l’Espagne.

Par conséquent, elle annonce officiellement au Public que les inscriptions à l’Agence ne sont liées en aucune manière à une opération de recrutement pour l’Espagne. Elles relèvent d’une action continue menée par l’Agence nationale de Promotion de l’Emploi de Jeunes depuis sa création et destinée à inventorier les demandeurs d’emploi sur l’ensemble du territoire national. En même temps, l’Agence demande à toutes les personnes sans emploi déjà inscrites de ne pas se réinscrire une seconde fois.
En définitive, l’Agence appelle qu’aucun enregistrement ou dépôt de dossiers n’est encore ouvert à son niveau pour les candidats à l’émigration en Espagne. Après l’entrée en vigueur de l’accord entre les deux Etats et parés réception des offres d’emploi formelles de la part de l’Espagne, l’Agence se chargera d’informer le public à travers les canaux habituels (affichage, radio, presse, Internet).

La Direction Générale

Le Rénovateur Quotidien  

Note: Inf osource : Rénovateur Quotidien (Mauritanie)







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann