• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 3 août 2007

Manœuvres militaires américano -mauritaniennes annoncées à Nouakchott

3082007

La Mauritanie et les Etats-Unis d’Amériques (USA) ont entamé des manœuvres militaires dans la région du Hodh Echarghi (Est de la Mauritanie) dans le cadre de la lutte, notamment contre le terrorisme et le trafic de la drogue, a annoncé jeudi l’ambassade américaine à Nouakchott.

« Les forces armées et de sécurité de la Mauritanie et des USA ont commencé mercredi 1er août une session de formation commune dans le Hodh Echarghi » (près de la frontière avec le Mali), affirme l’ambassade dans un communiqué dont une copie a été reçue à APA. Prévue pour durer mois, la session, sera consacrée aux « défis de l’immigration, du trafic de drogue, et à la surveillance des frontières contre les groupes terroristes », ajoute le document.

La région du Hodh Echarghi se situe dans la zone dite « triangle de la mort » où sévissent des groupes armés parmi lesquels le GSPC algérien, aujourd’hui autoproclamé branche Al Qaïda du Maghreb, et d’anciens rebelles venus du nord du Mali. En outre, des individus qualifiés de « bandits armés » s’y adonnent à la contrebande et au trafic d’armes et de produits prohibés comme la drogue.

Washington travaille étroitement avec Nouakchott et d’autres partenaires dans la région, « pour atteindre l’objectif commun, d’assurer la stabilité à long terme des régions du Sahel et du Maghreb » , ajoute le communiqué.En juin, dernier, un journal américain avait annoncé l’existence en Mauritanie d’un centre américain de détention, mais l’information, reprise par la presse nationale et étrangère, avait été démentie avec force par les autorités de Nouakchott

Note: Info source : Agence de Presse Africaine




Devenez Touareg, devenez vous-mêmes !

3082007

Devenez Touareg, devenez vous-mêmes !

lecteur,

voila la contribution d’un lecteur….sur un tout autre sujet, mais tout aussi passionant…je te souhaite une bonne lecture et te donne rendez vous cette après midi pour un autre posting….

Je la suis un peu, ma voiture. Elle est également un peu moi. On se confond, en quelque sorte. Je vis quelque part dans elle, telle qu’elle vit harmonieusement dans moi. Elle est un peu moi par ce qu’elle me complète, ma voiture. Elle est mon prolongement identitaire. Elle m’offre le statut que je n’ai pu atteindre sans elle. Elle me donne la notoriété que je n’ai pu acquérir. Elle me fait accepter dans des sphères qui m’étaient fermées. Elle cache mes turpitudes, mes échecs. Je l’ai choisie, ma voiture, de la bonne race, celle qui me fait rentrer dans la cour des grands. La bonne race : c’est une voiture majestueuse, imposante, convaincante et pertinente. Je présume que vous ne doutez plus de la bonne famille de ma voiture. Vous n’avez pas besoin d’être doté de tant d’intelligence pour deviner sa marque. Je compte sur votre perspicacité pour vous éviter que vous ne penseriez à des véhicules sans âmes comme Toyota Carina, Corolla, Mercedes 190 ou une Renault Mégane, R 19 , que Dieu m’en préserve !


Ma voiture, je l’ai choisie tout terrain parce qu’elle me permet d’investir tous les terrains. Et je ne parle pas ici, détrompez-vous, de relief, des montagnes, des dunes endurcies de sable enlisant, des vallées boueuses difficilement infranchissables ! Je parle d’un autre relief, cette fois-ci, aussi disparate qu’impraticable. Je vous parle, tenez-vous bien chers internautes, des chemins tortueux, des venelles sombres, des routes marécageuses, des cimes culminants, de notre société, de notre pyramide sociale. Je vous parle, aimables internautes, des strates sociales bâties sur des substrats faits d’artifices forcément précaires, et pourtant si solidement ancrés dans l’imaginaire collectif des maures. Je vous parle de la difficulté éprouvée, au quotidien, par un propriétaire de l’une ces voitures légères à tenir le cap sur l’une des ces pistes menant au château de notre société de cour. L’unique instance qui régule la circulation dans cet espace cloisonné, où le réseau routier ne fonctionne qu’à la base d’une logique de priorité de passage toute différente à celle connue universellement. Un code de la route taillée sur mesure auquel doivent se conformer ceux qui seraient habités par l’ambition d’avoir un droit de péage pour parvenir enfin à accéder les barrières de cette belle cité.

C’est ainsi que je me suis investi à m’équiper de la bonne monture : Un touareg. Une voiture très en vogue dans ces contrées et qui m’a véritablement permis de recouvrer mon identité ou bien l’identité à laquelle j’aspirais quelque temps durant. Mon passage à cette galaxie je l’ai négocié sans grands problèmes grâce à ce moyen de locomotion. Il faut dire que je m’y accommode assez bien. Je suis aujourd’hui assimilé à ce Touareg. Je suis soluble dans ce Touareg.

Les regards qui se posent sur moi quand je circule à bord de ce bijou, sont des attentions admiratives, des yeux de fascinés. Je défie n’importe qu’elle fille, quel que soit par ailleurs le degré de son mépris aux choses matérielles, d’oser décliner m’accompagner dans une de mes balades ‘’touareguiennes’’. Elle ne peut pas, c’est plus fort qu’elle. Mon Touareg fait fléchir la pudeur coutumière. La force persuasive que me confère mon Touareg est engendrée non seulement par l’appropriation que je m’en fasse moi-même de ces petites commodités, de sa prestance, mais également de l’assimilation que se fassent les autres de moi par rapport à cette monture. C’est pourquoi, la fille qui m’accompagne dans mon aventure confond la fraîcheur de la climatisation avec ma tendresse. Elle associe la robustesse du véhicule à ma virilité avérée. Le confort du siège est synonyme, pour elle, de ma douceur. A côté de moi, elle rit dès que je profère mot, si incongru soit-il. Elle me trouve marrant, séduisant et charmant. Tout comme elle trouve les autres, ceux à qui la chance n’a pas octroyé ce luxe, des gueux, des sous hommes, des pauvres diables exécrables laids. A côté de moi, elle peut dédaigner les petites gens roulant dans de petites voitures. Rien que doubler une Carina, une 190 est une preuve convaincante de la misère ambulante dans laquelle se cantonnent ces propriétaires d’infortune. Petit, restera-t-il éternellement à ses yeux, sans aspérité aucune et ne saurait être digne d’un quelconque intérêt de séduction. Quand, j’allume les phares de ma chose, c’est, dans sa perception, une mise à nu des autres nains qui se livrent à circuler dans des véhicules aussi nains que leurs propriétaires.

C’est donc vous dire, chers internautes, que cet objet mobile m’a permis de devenir l’homme que je suis aujourd’hui. Respectable et respecté, intelligent par ce qu’on m’attribue tous les génies des concepteurs de ce véhicule. Automatique par ce qu’on m’attribue l’automatisme de ma monture. Je les comprends, toutes ces filles qui meurent d’envie d’être à mes côtés. Je les comprends quand elles refusent la cacophonie peu galante des 190, le clapotis de cardans, peu amène, des Carina. Je conçois qu’elles préfèrent faire l’amour, dans l’air frais tout parfumé de mon Touareg, qu’endurer une séance, sur le compte de l’amour sous une baignade dans la sueur provoquée par la chaleur torride de ce mois d’août, que ne puisse qu’aggraver l’univers d’une 190 ! Je les comprends donc, chers internautes, quand elles s’attachent à moi, à ma voiture qui est également un peu moi.

Ceci n’est guère un plaidoyer en faveur des Touareg. Seulement chers messieurs, je vous donne un conseil : Ne perdez pas le temps à acquérir un Touareg. Vous êtes insupportables, il vous rendra plus que supportable. Vous êtes hideux, il vous transformera toute beauté. Vous êtes lourds, il vous adoucira et vous rendra plus intéressant que vous ne le pensiez. Devenez Touareg, chers messieurs. Recouvrez la personnalité que vous avez tant recherchée. La personnalité vénérée, adulée, amadouée. Un Touareg !

 




Le gouvernement mauritanien va autoriser de nouveaux partis politiques

3082007

Le gouvernement mauritanien va autoriser de nouveaux partis politiques dont les candidatures pour reconnaissance ont été déposées au ministère de l’Intérieur, a appris APA vendredi à Nouakchott.

« Le gouvernement approuvera bientôt une nouvelle loi sur le financement des partis politiques, encourageant l’accès des femmes à des postes politiques et la reconnaissance des partis dont un présidée par une femme », a déclaré jeudi le Premier ministre Zien Ould Zeidane. Le Premier ministre n’a toutefois pas précisé si le parti des réformateurs centristes (islamiste) sera dans le lot des formations politiques à reconnaître.

Le régime de Ould Taya et les autorités de la transition ont toujours refusé l’autorisation d’un parti se présentant sous l’étiquette de l’Islam, arguant que l’Islam est la religion de tous le pays et aucune ne formation n’a droit de se l’approprier.

La Mauritanie compte 34 partis politiques dont 12 représentés au parlement et un dirigé par une dame en la personne de Mme Naha Mint Maknass.

Le financement des partis politiques s’effectue sur la base du nombre des conseillers municipaux et des députés

Note: Info source : Agence de Presse Africaine




Beauté venue des airs

3082007

Un oiseau sorcier s’est transformé en être humain le 30 juillet dernier à Vogan, ville situeé à environ 45 km au nord-est de Lomé, a rapporté mercredi l’hebdomadaire « Tingo Tingo ». « Lundi 30 juillet aux environ de 20 heures dans le quartier Amoindji à Vogan. Pendant qu’une vendeuse de pâte fermentée (communément appelée Kom) apprêtait ses accessoires, un oiseau tombe devant elle, cet oiseau se transforme en une jolie femme », raconte Tingo Tingo, un journal réputé pour ses faits divers aussi originaux qu’inattendus.
Tingo Tingo n’a pas manqué de rapporter les propos de la joile créarture :  « Ne regardez pas mon visage avec la lumière. Je suis une triplée et je suis à la recherche de mes deux autres soeurs qui sont à Lomé et je me suis trompée de chemin », a déclaré cette « jolie femme », selon Tingo Tingo.
Ce n’est pas la première fois que de tels faits de sorcellerie sont rapportés par des journaux au Togo

Source : http://www.republicoftogo.com/central.php?o=1&s=340&d=3&i=851

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source :







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann