• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 juillet 2007

Chantage sous base parentale

25072007

 

  

Un très proche parent du Président de la République vient de faire le chantage pour la troisième fois. Cette fois-ci, comme les deux fois précédentes, à un ministre hautement considérable. Réussira-t-il à en cueillir des fruits ? 

Il s’appelle MLOD. Il essaie de tirer profit de sa parenté avec le Président de la République. Pourtant, depuis quelques mois seulement, et alors que sa famille s’était entièrement alliée au «fils, Sidi », MLOD lui, avait choisi le camp d’Ahmed Ould Daddah. 

MLOD, le très proche parent du Président, s’était présenté, depuis quelques semaines, en tant que tel, à l’un des ministres les plus sérieux. Il avait sollicité la direction d’un projet très ‘juteux’, entendez au budget considérable. Il l’aurait même menacé implicitement. Mais vainement. Ensuite, il joue le même jeu avec un autre ministre. Il lui demande de lui confier le commandement d’un établissement public supérieur. Un établissement qui joue un rôle crucial dans le développement de notre pays. Mais les menaces tacites ne l’ont pas fait trembler. 

Récemment, MLOD s’est adressé à un troisième ministre. Apparemment, ce dernier est prêt à le satisfaire. Mais, selon des sources dignes de foi, il se trouve angoissé. Car, d’une part, l’établissement, dont MLOD demande la direction, exige un homme qui maîtrise les ficelles du métier et qui en connaît les tenants et les aboutissants. Ce qui n’est pas le cas pour lui. D’autre part, ledit établissement est confié par intérim, depuis que son directeur a été affecté à un autre poste, à un de ses plus brillants cadres. Et le personnel du ministère ainsi qu’un bon nombre d’observateurs du département, attendent qu’il soit maintenu dans ce poste. D’autant plus qu’il accumule quinze ans d’expérience dans ledit établissement. Dont dix dans la direction. 

La nomination du directeur de cet établissement est attendue durant la semaine courante. Reste à savoir si Monsieur le ministre va recourir à « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut » ou bien s’il va choisir pour des « raisons que la Raison ignore ». Wait and see. 

 

Mechri Ould Rabbany. 







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann