Une question au Pr. Cheikh Saad-Bouh Camara

24 07 2007

Le dimanche passé, le lancement des activités d’un Forum Social Mauritanien a eu lieu à Nouakchott. Que peut bien être capable de réaliser une telle structure dans un champ sociopolitique mauritanien où une grande majorité d’organisations de la Société Civile et d’autres partenaires sociaux se sont révélés presque incapables d’instaurer une culture citoyenne et un véritable climat de dialogue social? Pr. C S B Kamara : Bonne question fort pertinente! Sans être d’un optimisme béat il existe quelques ONG et des personnalités de la Société Civile mauritanienne qui ne correspondent pas à votre description. Pour améliorer la situation présente le Forum Social Mauritanien constitue une opportunité à saisir pour renforcer les capacités de la Société Civile Mauritanienne et pour servir de vecteur pour l’éducation citoyenne. Pour autant ces tâches exigent persévérance, rigueur et travail incessant. Nous allons dans les mois à venir remarquer des mutations appréciables, car positives, de la Société Civile Mauritanienne : promotion de la culture citoyenne, perfectionnement des ressources humaines, multiplication des activités militantes autour de thèmes porteurs (paix, solidarité et unité nationales ; promotion des droits de l’Homme ; plaidoyer et lobbying en faveur de la lutte contre l’esclavage, ses séquelles et toutes les formes de discrimination…). Il convient tout en restant vigilant de redoubler d’efforts en vue d’atteindre les objectifs du Forum Social Mauritanien conformément à sa Charte.

Recueillis par Kissima

Source : La Tribune N°359


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann