• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 juillet 2007

La Mauritanie dément l’existence sur son sol d’un « Guantanamo Oualata »

7072007

 La Mauritanie dément l’existence sur son sol d’un « Guantanamo Oualata »

L‘information fait grand bruit en Mauritanie, pays musulman allié des Etats-Unis : les Américains auraient implanté en 2005 dans ce pays saharien un centre de détention secret utilisé dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

L’information a été publiée le 25 juin en quelques lignes à la fin d’un long article du magazine The New Yorker où le général américain Antonio Taguba, chargé de l’enquête sur les sévices infligés à la prison irakienne d’Abou Ghraib, met en cause les méthodes utilisées par l’administration Bush contre le terrorisme.

« J’ai été informé par (un) ancien haut responsable du renseignement et un consultant du gouvernement, écrit le journaliste Seymour Hersh, célèbre pour avoir révélé le scandale de la prison d’Abou Ghraib, qu’après la révélation de l’existence des prisons secrètes de la CIA en Europe, par le Washington Post à la fin de 2005, l’administration a répliqué en ouvrant un nouveau centre de détention en Mauritanie. »

L’article précise qu’à cette époque, après l’avènement en Mauritanie d’un « nouveau gouvernement ami des Etats-Unis«  consécutif au coup d’Etat pacifique d’août 2005, «  il était beaucoup plus facile pour les services de renseignement de cacher des vols secrets à cet endroit ».

A Nouakchott, l’Union des forces de progrès, parti d’opposition, a interpellé le gouvernement en réclamant l’ouverture d’une enquête sur « les prisons secrètes américaines en Mauritanie« . L’hebdomadaire Le Calame affirme que le centre de détention de Oualata regroupe 39 présumés terroristes et que les soldats américains entrent en Mauritanie sans visa.
« UN PAYS DE DROIT »
Sous le titre « Guantanamo Oualata« , le journal affirme que les informations du New Yorker viennent « corroborer les informations (…) selon lesquelles, depuis fin 2005, un mouvement de troupes était visible dans la zone de Oualata et de son fort (…) strictement gardé à près d’un kilomètre à la ronde ».

Situé à 800 km à l’est de Nouakchott, le fort de Oualata, édifié par les Français à l’époque coloniale, est tristement célèbre en Mauritanie pour avoir abrité à la fin des années 1980 une prison-mouroir pour les Négro-Africains opposants au régime d’alors, dominé par les Maures.
Cette succession de « révélations » a conduit les autorités mauritaniennes à publier un communiqué de total démenti. «  La Mauritanie est un pays de droit qui respecte les conventions internationales et ne pourra jamais accepter l’existence d’un tel centre sur son sol », a affirmé le porte-parole du gouvernement de Nouakchott. « Il n’y a pas de centre de détention américain sur le territoire mauritanien, a répété le ministère des affaires étrangères. La Mauritanie (…) n’est pas liée aux Etats-Unis par une convention de cette nature ».

Philippe Bernard

Article paru dans l’édition du 06.07.07.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-931886,0.html?xtor=RSS-3210

Note: Info source : Le Monde (France)







bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann