28 06 2007

 Avortement involontaire

 dans Non classé avortementMais qu’est qui se passe dans le ventre des jeunes filles mauritaniennes? Par les temps qui courent cette petite interrogation n’a rien d’anodin. Le phénomène de l’avortement est de nos jours à la mode en Mauritanie. Il est presque impossible de voir une infirmière qui n’a pas été approchée pour faire avorter une quelconque jeune fille et parfois même des femmes mariées.

Face à cette pratique de plus en plus répandue dans la société mauritanienne la religion fait hésiter certains praticiens. Donc le phénomène de l’avortement se marginalise dans les hôpitaux et PMI pour se déplacer dans l’arrière cours des maisons.

Malgré la pratique très répandue le sujet reste tabou !! Comme tout le temps en Mauritanie on refuse de voir la réalité. Cette question essentielle pour la santé des mauritanienne est jetée aux calendre grecques pendant que la pauvre mauritanienne risque sa vie à se faire avorter  avec des moyens dérisoires en cachette.

Face à la multiplication du phénomène de l’interruption de la grossesse on assiste à des clinique informelle d’IVG ou IIVG dans les quartiers périphériques de Nouakchott. Dans tous les quartiers de Nouakchott  5éme, 6éme, Ksar etc. on retrouve des avorteuses clandestines moyennant 5000um qui mettent en danger la vie des femmes désirant se faire avorter.

Les moyens pour faire avorter les filles se limitent à des prise de tablettes de Paracétamol, de Nivaquinine, d’Aspégic et autres substances médicamenteuses. Combien sont décédées ou devenue stériles lors d’un intervention loin d’être chirurgicale.

L’Interruption Volontaire de la Grosse est-elle réellement Volontaire en Mauritanie ? Certainement pas pour les jeunes filles qui franchissement le portail d’entrée d’une chambre de 5éme ou du Ksar. L’avortement involontaire de nos filles s’explique par les pressions de la famille ou de la société. Quelque soit notre degré intellectuel aucun mauritanien n’a envie d’avoir un neveu ou une nièce bátard ou pour être plus conformiste disons enfant naturel ?

Le mauritanien est capable de faire des enfants naturel à une fille que ca soit par accident ou n’importe, mais lui ne se résignera jamais à l’accepter dans sa propre famille ou pour sa sœur. Sauf si l’évidence est là et qu’il n’y peut rien. Partout le phénomène touche de plus en plus les familles !

Le taux d’avortement est largement supérieur chez les nègresses qui ont du mal à cacher leur ventre ballonné à leur proche à cause de leur habillement tres souvent moulant. Les mauresque plus cachotières et aidée du voile souvent gardent la grosse jusqu’au terme pour ensuite abandonner l’enfant à l’hôpital ou dans la poubelle. Les filles qui décident de se séparer de leurs marmailles le fond par peur des représailles qui souvent sont dramatiques. Pourtant de grandes dames arrivent à se faire avorter dans les cliques huppées à Nouakchott ce qui n’est pas le cas des jeunes filles qui n’ont pas les moyens de débourser 50.000 Um.

Le mois dernier un imam au 1er arrondissement de Nouakchott a fait allusion au phénomène. Rien de plus normal je trouve ? Pourtant à la fin de prière il fut pris à parti par quelques vieux illuminés et ignorants qui croient tout savoir. Il a fallut de peu pour que ca partent en vrille ! 

Nous assistons en Mauritanie à une Interruption Involontaire de la Grossesse. Une IVG plutôt qu’une IIVG !

Par Montesquieu JR
 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




bientôt tous en prison, bie... |
WADE - Président - |
la vérité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'1 République...
| sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann